Les géants ont vraiment existé par Marie Roca

Je vous propose une série d’articles sur les géants, avec des photos, témoignages, et je vous promets un traitement riche de ce sujet qu’on nous tait, et sur lequel je fus sans doute la première à faire émission de radio et conférence en France. Pour les géants, c’est par ici, Mesdames, Messieurs ! Si cela vous plaît, faîtes vite connaître à tous vos contacts.

Publicités
Première partie :
Les peuples géants ont réellement existé sur terre.

Très nombreuses photos, témoignages. Tous public. 108 pages. Magnifique présentation stylée. Imprimé sur papier de très haute qualité pour avoir le meilleur rendu des photos. Prix public 18 € pour la nouvelle édition, mais 15  € si vous commandez directement à l’éditeur en mentionnant être lecteur des blogs de Marie Roca. Les frais de conditionnement et de port sont de 6 €. Règlement par Paypal de préférence.

Pour commander ce livre directement à l’éditeur, en attendant la mise en ligne d’une boutique, ce qui ne saurait tarder, vous pouvez adresser un message chez l’éditeur qui vous donnera tous les renseignements. C’est ici : editionorpubli@gmx.fr

Ce livre consacre un bon chapitre aux géants, un autre aux H.S.V, humanoïdes velus du type Bigfot, Yéti etc car on en recense soixante-trois espèces dans le monde, et vous serez très surpris sur ce chapitre également. Autres sujets : Les humanités de la mer dont sirènes, humanités gnomiques, humanités à cornes, etc…

Pour ceux qui ne me connaissent pas, j’ai fait des émissions de radio sur ce sujet, ainsi que des conférences, et le livre Autres Humanités. J’ai également dès 2008, fait des articles très repris sur le sujet, sur mon premier blog en cours de restructuration car difficile à gérer du fait de ses plus de six mille articles en huit ans,  donc pour le moment à ma demande hors-ligne sur Overblog.

Depuis plus d’un siècle, on nous sert une histoire des peuplements de la terre complètement fausse, manipulée, affirmant que notre humanité actuelle serait le fruit d’une seule et unique source ayant un seul lieu d’origine par une seule évolution. On nomme cela la théorie de l’évolution que l’on doit à Darwin, mais cette théorie du Darwinisme qui n’a rien d’une vérité scientifique après plus d’un siècle n’a jamais rien prouvé, et surtout pas ce qu’elle ose affirmer. Il faut savoir que dans un premier temps, Darwin ne faisait pas du tout entrer l’humain dans sa conception de l’évolution, mais on l’y a contraint, car on fit dépendre de cela, sa reconnaissance par le corps scientifique de son époque, des subventions, bref, des moyens de vivre.

A ma demande l’artiste peintre Yannick-J-D Sanchez a réalisé cette peinture originale de la première de couverture du livre Autres Humanités, livre qui comporte un très grand nombre de photos sur les dossiers de diverses autres humanités ne pouvant s’inscrire dans le schéma darwinien d’une évolution unique ayant donné tous les actuels groupes humains, et de fait prouvant la fausseté de cette théorie imposée en doctrine. Savez-vous que des milliers de scientifiques dont de nombreux prix Nobel sont signataires d’une pétition demandant qu’on en finisse avec le darwinisme, lequel, au moins en matière humaine apparaît comme une imposture ?

Regardez bien cette illustration en couverture de mon livre, d’un fait dont ont témoigné nombre de marins et capitaines de  vaisseaux à travers tous les âges, ce, jusqu’à la fin du dix-neuvième siècle, ce qui est réent. Dans mon livre, je cite quelques-uns de ces témoignage, et vous serez surpris de découvrir de grands noms parmi les témoins.

On voit les marins européens effrayés par des hommes de plus de quatre mètres sur un certain rivage. Nous avons les textes, les preuves, les dessins qui furent faits de ces géants, et savez-vous le comble de tout cela ? Lors de l’expédition du Beagle, le navire sur lequel Darwin et son équipe avaient pris place, ils rencontrèrent ces géants, et le dessinateur de Darwin en fit plusieurs dessins ! Cette expédition s’échelonne entre 1831 et 1836.

Il est vrai qu’en ce lieu dont nous reparlerons, depuis qu’on nous a imposé comme une religion, la théorie darwinienne, les géants semblent avoir disparu. Vous trouverez dans ce livre des preuves en photos de ce qu’il s’est passé lorsqu’on a voulu s’accaparer les terres de ces géants-ci.

Vous découvririez aussi qu’il existe encore des géants en divers lieux du globe, que des personnalités dont des ministres des pays concernés ont eu affaire à ces géants, que de simples quidams ont filmé des géants en un autre point de la terre,, et leur film a été reconnu comme sans aucune supercherie.

Je fus la première personne qui osa consacrer un article, puis d’autres, très documentés sur les géants, et l’un de ces articles a eu plus de cinq mille j’aime. Ces articles furent conseillés par d’autres blogueurs, et c’est très bien, mais hélas,  d’autres ont tout pompé, tel que j’avais rédigé, et ce, sans mettre mes références comme si eux avaient fait tout le travail, et cela constitue un manque à la déontologie la plus élémentaire: Il suffit de mettre un lien en haut ou en bas de l’article repris en indiquant source puis le lien cliquable vers l’article. Merci à ceux qui le firent honnêtement,ce en diverses langues. Depuis que j’ai mis le blog hors ligne pour cause de révision car il comptait plus de six mille articles, et je dois trier ce qui va prendre du temps, il n’y a presque plus de références directes à mon travail  sur les moteurs de recherches sur ces thèmes, alors qu’il y en avait des milliers.

Oui, les géants en tant que peuples ont bien existé et même existent encore. Ceux qui assistèrent à ma conférence en 2015 furent médusés par les quelques cinquante preuves visuelles que je mis sous leurs yeux, mais ce nombre est bien petit, car une conférence d’une heure est bien trop courte pour ce sujet, et comme on dit : « J’en ai encore sous le coude. »

Précisons tout de suite, que  ces géants constituent des espèces humanoïdes comportant des races diverses, comme nous avons notre espèce humaine moderne subdivisée en races diverses.

Il ne faut pas parler de « races » de géants sans les classer d’abord comme une espèce à part entière.

Non seulement il y eut des humanités géantes, mais encore, il y eut des insectes géants, des animaux géants, dinosaures, mais aussi mammifères terrestres et marins.

Lorsqu’on étudie ce sujet, on découvre aussi qu’il y eut cohabitation entre dinosaures et mammifères, humains géants et humains de notre espèce. Tout le dogme darwinien imposé comme une religion s’effondre par les preuves.

Depuis l’antiquité nous avons des témoignages sur les découvertes de vestiges d’anciens peuples géants, mais mieux, il en restait et nous avons nous humains modernes en de nombreux cas cohabité avec eux, et là encore, mon livre apporte des preuves de cela.

Sources : « Dictionnaire des inventions et découvertes anciennes..» Edité en 1853.

 Vous noterez que sur l’image comparant diverses tailles de squelettes humanoïdes géants, les géants ici répertoriés font entre 6 et 36 mètres. De fait, on a trouvé aussi beaucoup de squelettes géants dont la taille s’échelonne entre 2,50 m et les 6 m mentionnés.

Imaginez vous trouver face à  l’un de ces gaillards ! Vous comprenez la terreur panique qui saisit les marins qui témoignèrent de ces rencontres, et je trouve que par la peinture réalisée pour la couverture du livre, l’artiste Yannick-J-D Sanchez a bien su traduire cette  terreur.

La première taille est donnée en mesures anciennes, mais pour les autres, je me contente des mesures modernes en mètres et centimètres.

Antiquité et période historique :

 

Pline rapporte qu’une montagne de Crête ayant été renversée, on y remarqua un squelette long de 46 coudées, soit 22 m 41 cm.

Dans cette même contrée, on recueillit un squelette humain de 16 m 70.

Suétone parle d’ossements de géants découverts en son temps sur l’ïle de Caprée.

Plutarque rapporte que Sertorius se trouvant en Mauritanie et ayant fait ouvrir la sépulture d’Antée, y trouva un squelette de 34 m 13.

Philostrate nous apprend que par suite d’un éboulement sur la rive droite de l’Oronte, on découvrit le tombeau de l’éthiopien Ariadne dont les débris avaient 14m61 de longueur, et que l’on trouva aussi dans une caverne du Mont Sigée, un squelette de 10 m 71.

Phlégonitrail affirme que l’on avait recueilli dans la caverne de Diane en Dalmatie, plusieurs squelettes de 7 à 8 mètres de longueur.

Après l’antiquité toujours dans les périodes historiques :

Suivant Fesellius, on déterra en l’an 1516 dans le bourg de Mazarino en Sicile, un squelette de 9 m 7.

En 1547, Paul Léontin faisant fouiller aussi un lieu voisin de Palerme, y découvrit un squelette de 8 m 77.

En 1588, Platerus, médecin de la ville de Bâle, présenta au Sénat de Lucerne, un squelette de 6 m de hauteur.

L’historien Aventin parle d’un géant nommé Oenothère qui faisait partie de l’armée de Charlemagne, et dont la force était telle que lui seul renversait des phalanges entières.

Le grammairien Saxo, cite un certain Hartebénius, dont la taille n’était que de 4m38, mais qui était toujours accompagné de douze géants de 9 à 10 mètres. Ceci constitue une preuve de la cohabitation dans les temps historiques, donc récents à l’échelle planétaire, d’humanoïdes géants et de notre espèce  humaine.

 

Sous l’empereur Henri II, on découvrit près de Rome, le corps d’un géant dont la taille était de 12 à 15 mètres.

Fulgenius dit avoir vu près de Valence, sous le règne de Charles VII, roi de France, à la suite d’un débordement du Rhône, un squelette de 7 m 74.

Coelius Rhodiginius rapporte que sous Louis XI on trouva un squelette de 5 m 81, enfoui près de Saint-Péray en Dauphiné.

Le père Hiérone des Montceaux, missionnaire, parle d’un géant de 31 m 18, dont les débris furent trouvés à Caillon Bella, non loin de Thessalonique en Macédoine.

En 1505 en creusant les fossés de la porte cauchoise à Rouen, on trouva le squelette d’un chevalier dont la stature devait avoir été gigantesque, puisque le crâne contenait un boisseau de blé, et que l’os de la jambe, le tibia, atteignait la ceinture des hommes du siècle.

Les peuples antiques, dont celtes, disaient que les mégalithes avaient été mis en place par les peuples géants qui les avaient précédés. En effet, des hommes de plus de quatre mètres de haut doivent pouvoir déployer une force très supérieure à celle des humains de moins de deux mètres, et la chose reste donc plausible.

 

Voilà une énième preuve du fait qu’il n’y a jamais eu de filiation unique et origine unique des humanités ou de l’humanité.

Nous sommes issus de souches diverses, implantées sur Terre. J’aurais l’occasion de traiter de ce point.

Vous en voulez encore ? Les autres épisodes arrivent. Sachez toutefois que je ne mettrais certes pas toutes mes données, et que le livre Autres Humanités vous apprendra bien plus. Promis : vus aurez quelques photos très surprenantes encore !

Qu’on se le dise : les géants, c’est ici chez Marie qu’on en parle.

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

9 réflexions sur « Les géants ont vraiment existé par Marie Roca »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s