Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements, rencontres : Deuxième partie.

Photos ci-dessus : authentiques prises de vues de bigfoots..
Voici quelques rencontres marquantes avec Bigfoot en Amérique du Nord. J’en gardde beaucoup par-devers moi pour plus tard.
Histoire de Bauman (1892)
Cette histoire fut rapportée dans l’un des livres de Teddy Roosevelt (The Wilderness Hunter, 1893). Elle se passa cependant bien des années auparavant. Bauman était alors un jeune homme. Lui et un de ses amis « trappaient » le castor sur la rivière Wisdom. Étant donné que la trappe se faisait mauvaise, ils voulurent remonter la rivière dans une région plus éloignée où paraît-il, il y avait beaucoup de castors. Cette région avait pourtant une mauvaise réputation car un chasseur solitaire qui s’y était aventuré l’année auparavant avait été tué, sans doute, par une bête sauvage. Cependant Bauman et son ami ne se laissèrent pas impressionner et ils se rendirent sur place. Un jour, alors qu’ils revenaient de relever les collets, ils découvrirent que leur campement avait été visité lors de leur absence sans doute par un ours. Les traces étaient bien distinctes au sol mais ils n’y firent pas attention. Plus tard, ils examinèrent ces traces et s’aperçurent que le pilleur marchait debout, et ses pieds ressemblaient aux pieds humains, mais en bien plus grands..
Une nuit, Bauman fut réveillé par du tapage à l’extérieur de leur abri. Une très forte odeur d’animal parvint à ses narines, et il aperçut à l’entrée de l’abri la silhouette d’un grand corps. Il prit son fusil et tira en direction de l’ombre. Il manqua sans doute son coup car il entendit presque immédiatement un bruit de branches brisées et écrasées. La chose s’enfuit dans la forêt noire. La nuit suivante, les hommes montèrent la garde à tour de rôle près du feu et ils furent très mal à l’aise en entendant des bruits de branches brisées ainsi qu’un long hurlement particulièrement sinistre. Le matin venu, les deux hommes décidèrent d’abandonner leur camp.
Bauman alla récupérer les derniers pièges à castors tandis que son ami resta au camp pour emballer le matériel. Bauman trouva deux castors pris dans les pièges et il lui fallut un certain temps pour les relever. Le soleil était déjà très bas lorsque Bauman revint dans la clairière près de l’abri et appela son ami. Pas de réponse. Le feu qu’il avait allumé avait encore quelques volutes de fumées. Bauman fit quelques pas et trébucha sur le corps de son ami. Horrifié, il se précipita et s’aperçut que le corps était encore chaud. On voyait à sa gorge l’empreinte de quatre grands crocs. En attendant Bauman, son collègue avait tourné le dos à la forêt, face au feu et par surprise, il fut tué par cette créature. Bauman croyant avoir affaire à une créature démoniaque abandonna tout sauf son fusil. Il descendit en hâte jusqu’à la clairière où il trouva leurs poneys qui broutaient. Il les libéra et s’enfuit sur l’un d’eux dans la nuit.
Sources : The Bigfoot Encounters et LES PHÉNOMÈNES INEXPLIQUÉS, Sélection du Reader Digest, 1982.
Cette histoire impressionna énormément Teddy Roosevelt. Difficile de croire que Bauman aurait pu imaginer tout ça, il n’avait d’ailleurs aucun intérêt particulier à le faire.
Ainsi depuis l’époque de la conquête de l’ouest, le Sasquatch a été vu dans pratiquement tous les états et toutes les provinces de l’Amérique du Nord. On inclut également le Mexique quoique, qu’il y a un manque d’information de ce côté.
On s’aperçoit que cette créature reste surtout dans des lieux inaccessibles à l’être humain, d’où sa présence remarquée dans les états et les provinces de l’ouest du continent nord-américain. En effet les Montagnes Rocheuses sont un lieu de prédilection où le Sasquatch a été observé, sans oublier bien sûr les forêts denses et inaccessibles.
Ces observations sont moins fréquentes si on se retrouve à l’est du continent. Cependant il y a de plus en plus d’observations dans l’est au cours des dernières années. (Vermont, New York, Pennsylvanie, Ontario, Nouveau-Brunswick, etc…)
Ainsi les lieux parfaits pour étudier le Sasquatch sont la Californie, la Colombie-Britannique et l’état de Washington. C’est d’ailleurs dans cet état qu’a eu lieu l’une des rencontres les plus spectaculaires avec une horde de Bigfoots sur l’une des faces d’un des volcans les plus connus au monde, le Mont St-Helens.
Histoire de Beck ( 1924 )
Cette histoire commence alors que Fred Beck et une bande de mineurs décident d’aller exploiter de l’or à deux milles à l’est du Mont St-Helens dans un canyon qu’on appelle aujourd’hui  » Ape Canyon  » suite à cette histoire. Un jour, alors qu’ils étaient à l’ouvrage, ils aperçurent une étrange créature qui les observait cachée derrière un arbre. L’un des mineurs fit feu et l’être s’enfuit, blessé à la tête semble-t-il. Plus tard, Beck repéra une autre créature semblable sur le bord du canyon. Beck fit feu et l’être sembla tomber de la falaise et disparut. La nuit venue, sans doute en représailles des tirs ayant blessé  ou tué certains d’entre elles, plusieurs créatures attaquèrent la cabane où les mineurs dormaient. Les hommes furent réveillés par les coups donnés sur les murs et sur le toit qui résonnaient comme des coups de grosses pierres. La cabane cependant était solidement bâtie pour résister aux importantes chutes de neige et la porte était bien fermée de l’intérieur. Ainsi les créatures ne purent pénétrer à l’intérieur et elles levèrent le camp à l’aube. Les mineurs abandonnèrent leur cabane et leur mine. Les créatures laissèrent des centaines de traces autour de la cabane.
Sources : The Bigfoot Encounters et LES PHÉNOMÈNES INEXPLIQUÉS, Sélection du Reader Digest, 1982.
Quand est-il de sa description ?
Les deux cas précédents, quoique très spectaculaires, souffrent d’un manque: de description de la créature. La créature en tant que telle est très costaude, elle peut mesurer entre 2 à 3 mètres de hauteur, ce qui est très grand par rapport aux humains. Elle pèse, selon les empreintes de pieds qui peuvent s’enfoncer jusqu’à cinq cm dans le sol,entre 300 et 400 kilos.. Elle est bipède, c’est-à-dire qu’elle marche sur ses deux jambes. Elle se déplacerait les genoux fléchis ce qui lui permettrait d’économiser de l’énergie en marchant. Elle est en partie recouverte de poils sauf à certains endroits comme la figure, la plante des pieds et les mains. Elle a un cou très court ou pratiquement pas de cou. Elle a des cheveux très longs dans la plupart des cas.. Elle est agile, nocturne et très rapide; ce qui laisse à penser qu’elle se déplace beaucoup. ( En effet au cours des dernières années, il semble y avoir une migration de l’ouest vers l’est.) Son allure générale est celle d’un être humain et c’est ce qui donne le côté mystérieux à la créature. Elle aurait un régime omnivore, quelque peu semblable à celui de l’ours. Certains témoins affirment avoir vu plusieurs fois des Sasquatch tuer des chevreuils. Elle pousserait un cri très puissant qui est en dehors des capacités des autres animaux d’Amérique du nord. Celui-ci ressemblerait à une sorte de barrissement.
Ces données sont tirées des différents témoignages collectés au fil des années.
Des rencontres souvent très impressionnantes
La terreur que les témoins peuvent ressentir impressionne les témoins pour le restant de leurs jours. C’est particulièrement vrai pour les rencontres rapprochées, et les rencontres nocturnes. Même des chasseurs et hommes de bois aguerris n’ont jamais eu autant peur de leur vie quand ils ont rencontré la créature. J’ai récemment lu un témoignage sur une rencontre avec Bigfoot qui se passe la nuit et laissez-moi vous dire que j’en ai des frissons dans le dos. Ce cas est d’ailleurs classé sur le site BFRO comme étant le cas numéro 3686.
Pour vous faire un bref résumé de cette histoire, un homme et un de ses amis font du camping. Alors qu’il était en train de s’occuper du feu avec la radio en route, l’un d’eux entendit soudain un bruit. Il baissa la radio et demanda à son ami s’il avait entendu ce bruit étrange. L’autre homme n’ayant rien entendu, ils ne firent pas attention à ce bruit. Plus tard, durant la nuit, alors que l’un des hommes veillait, il vécut une série d’événements étranges. Tout d’abord, il entendit un arbre bouger violemment à une certaine distance de lui. Il braqua sa torche électrique et ne vit rien de particulier jusqu’à ce qu’il tombe sur une paire d’yeux de la grosseur de balles de golf de couleur bleu. Cette paire d’yeux finit par disparaître dans la nuit. À ce moment, l’homme était complètement terrifié et il essaya plusieurs fois de dire à son ami qui dormait qu’il y avait quelque chose dans la forêt.
Ainsi cet homme fut témoin d’événements très impressionnants tout le long de la nuit. Il entendit à plusieurs reprises des pas très lourds qui se déplaçaient tout autour de lui ainsi que des bruits de branches brisées. Il entendit également un bruit très étrange comme une espèce de langage humain mais qui n’en était pas un. Les hommes passèrent une seconde nuit dans la forêt et cette nuit là, ils n’entendirent que le bruit de quelque chose qui courait très rapidement à travers les bois. Cependant ils ne virent pas la créature elle-même.
Ce qui impressionne souvent les gens dans ce type de rencontres c’est d’abord le cri de la créature qui est tout à fait impressionnant. Il y a aussi le bruit des pas très lourds de la créature, plus l’odeur nauséabonde de la créature, odeur semblable à celle d’un animal en décomposition. Les témoins sont aussi impressionnés par la vitesse de la créature. Celle-ci semble en effet passer d’un endroit à l’autre en un très court laps de temps. Il est certain que ces personnes sont marquées à vie par de telles expériences. L’Homme a souvent très peur face à l’inconnu, et’il préfère ne pas croire à ce qu’il a vu, plutôt que d’accepter la vérité.
Publicités

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

1 réflexion sur « Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements, rencontres : Deuxième partie. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s