L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Si vous êtes un (e) Algérien (ne) honnête et que cette fraude de vos compatriotes et ce que cela génère vous dégoûte à vous aussi, alors vous pouvez le dire. Si vous souhaitez que la société algérienne évolue, que les profiteurs depuis l’Indépendance soient enlevés, que les femmes soient totalement égales des hommes dans le droit algérien, alors vous pouvez vous exprimer aussi.
Vous lisez bien : en Algérie des milliers de gens qui doivent avoir 115 ou 120 ans et parfois plus foisonnent et surtout, nous les pauvres cons de Français continuons de payer leurs retraites à leurs descendants, puisqu’en réalité, ces retraits algériens sont morts et enterrés depuis longtemps, mais leur pension n’est pas suspendue, alors que les gens dans ma situation qui sont de souche et qui attendent ici depuis des mois qu’on veuille bien  enfin leur servir leur pension sont au moins aussi nombreux que ces Algériens qui n’ont plus à percevoir de retraite puisqu’ils sont morts.
Le gouvernement algérien et le gouvernement français sont tous deux responsables. Pas difficile de vérifier que celui qui perçoit la retraite en Algérie a les mêmes empreintes digitales que celui qui bossait en France, puisque nous avons des fiches leur correspondant et portant leurs empreintes.
Espérons que le ministre du travail et le ministre de la sécurité sociale vont régler ce problème, une fois pour toutes.
Cette fraude criminelle  des Algériens et de l’Algérie à notre endroit à nous les « sans-dents » de souche s’élève à un milliard d’Euros chaque année !
Que les choses soient claires : je n’ai rien contre les Algériens honnêtes qui ne sont pas concernés diirectmeent sauf par le mauvais renom que les voleurs font à tous les Algériens, mais ceux qui nous font ça méritent la pendaison, car ils mettent en situation de ne pas pouvoir manger à leur faim les Français de France, les légitimes en situation de ne plus avoir de retraite dans leur propre pays à cause de cet argent volé par des milliers d’Algériens, d’où l’idée de reprendre l’Algérie puisque les gouvernants de ce pays organisent cette fraude au lieu de la réprimer définitivement et sans prendre de bakchich au passage pour fermer les yeux !
Les vrais Français dont je suis qui attendent leur retraite, en vain pour le moment n’en peuvent ^plus. Puisque les caisses sont vides, qu’on reprenne cet argent qui est à nous et qui n’a rien à faire ni en Algérie ni ailleurs.
A lire OBLIGATOIREMENT par tous les retraités et futurs retraités !
Il y a beaucoup d’argent à récupérer  pour nos retraités dont beaucoup n’ont même plus assez pour se nourrir correctement..
Il est plus facile de prendre l’argent sur la retraite des Français 
que d’aller récupérer 1.000.0000.000 €  (Oui ! Un milliard d’euros) en Algérie
Explication :
La cour des comptes s’intéresse enfin aux « retraités » algériens …
C’est l’intéressante découverte faite par la Cour des comptes qui, en épluchant les comptes de la CNAV  (caisse nationale d’assurances vieillesse), l’organisme qui paye les retraites a constaté que :
Le nombre de retraités centenaires algériens (plus de 50.000) était particulièrement important. Ce nombre est même très supérieur au total des centenaires recensés par l’état-civil en Algérie.
Rolande Ruellan, présidente de la 6e chambre de la Cour des comptes  qui a présenté le 9 juillet dernier un rapport sur la fraude sociale devant une commission parlementaire reconnaît le problème  (document que chacun peut consulter pour vérifier cette info) :
« Il y a des retraités qui ne meurent plus dans les pays étrangers » dit-elle, insistant,  en particulier, sur le nombre de retraités centenaires algériens.
Pourquoi ? Comment ? C’est ce qu’a tenté de savoir la commission. Il suffit de ne pas déclarer à la caisse de retraite le décès de l’ayant droit précise la magistrate. Mais il n’y a pas de contrôle ? s’étonne un membre de la commission.
En Algérie nous n’en avons pas les moyens. Il faudrait mettre des contrôleurs itinérants dans tous les pays. Ce n’est pas évident ! souligne-t-elle. En résumé : Les algériens binationaux, ayant travaillé en France deviennent immortels à partir du moment  où ils se retirent en Algérie pour leur retraite.
Ce sont leurs enfants, voire leurs petits-enfants, qui continuent à percevoir la pension de retraite, bien après leur décès. Et il ne faut évidemment pas compter sur les autorités algériennes pour faire la chasse aux fraudeurs.
On peut s’étonner, tout de même, qu’un organisme comme la CNAV  qui verse chaque année 4 milliards d’euros de retraite à l’étranger,  dont plus d’1 milliard d’euros pour l’Algérie, ne soit pas en mesure d’effectuer un minimum de vérifications :
Soit en demandant, tous les deux ans par exemple, aux bénéficiaires de donner une preuve de leur existence, soit en les invitant à se présenter dans les consulats de France pour percevoir leurs pensions.
Alors que le dossier des retraites est au cœur des préoccupations des Français, il est impensable que nos gouvernants ne se penchent pas sur cette question connue d’eux depuis longtemps.

Sinon, ce «racisme antifrançais», finira par contrarier très fortement le plus borné des retraités mais aussi tous ceux qui cotisent pour une lointaine retraite hypothétique.

Faut-il reprendre l’Algérie pour établir ce contrôle pas  difficile et pour remettre ce pays en ordre ?

Certains Algériens qui ont la nostalgie de tous les bienfaits qu’avaient apporté les Français et qui voient à quel point leur pays et leur société ont régressé depuis l’indépendance et le règne honteux de leur caste politique qui méprise totalement leur peuple et se garde l’argent du pétrole ne demandent que cela : que l’Algérie redevienne Française.

Si ce problème d’escroquerie des Algériens perdure, sans que le gouvernement algérien n’y mette totalement un terme en emprisonnant les descendants fraudeurs,et en donnant à la France la liste des retraités défunts avec leurs dates de décès, en indiquant qui a perçu à tort l’argent des contribuables Français, il faudra reprendre l’Algérie.

Le fait que l’ère du pétrole soit finie va nous y aider.

Je suis Française DE SOUCHE sans revenu personnel , j’ai droit à la retraite à taux plein et j’attends ma retraite depuis trop longtemps. Faut-il que j’aille la chercher en Algérie ? Comme la plupart des vrais Français, je ne dois absolument rien aux Algériens, mais ils me doivent cet argent, soit un milliard par an volé par le pays nommé Algérie.

 

Publicités

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

3 réflexions sur « L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens. »

  1. Bonjour Marie
    Qu’on prenne des mesures de rétorsion, tout à fait d’accord. De là à reprendre l’Algérie… Surtout avec une armée très affaiblie, manquant d’argent et de matériels. En 1956, URSS et USA étaient sur le point d’intervenir lorsque les Anglo-franco-israéliens avaient attaqué l’Egypte. Là, ce serait bien pire. Et aurait-on le soutien de l’opinion publique ?

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Pascal,
      Je ne sais pas où vous en êtes, mais pour ma part, d’une part l’Etat me dit bien que j’ai droit à ma retraite taux plein fonctionnaire, que j’ai mes 165 trimestres, et d’autre part je galère pour qu’on me verse enfin ma retraite, et ce n’est pas tout, puisque je fus faussement radiée des cadres de façon totalement dégueulasse sur discrimination à handicapée reconnue, il y a vingt-six ans, et l’Etat me doit outre ma retraite, vingt-cinq années de mes traitements fonction publique (cadre B) ! Sur mon récapitulatif officiel c’est acté, mais personne ne prend la décision d’enfin me donner ce pognon qui est à moi, sans parler d’indemnisation du lourd préjudice, seulement voilà, on vient de nous supprimer le ministère de la fonction publique… Alors voir une part de mon fric qui m’est dû à moi partir à des gens qui se la coulent douce et vivent en profiteurs de nous les pauvres cons en Algérie, non ! I milliard par an rien qu’en Algérie, et trois ou quatre autres sur les autres pays concernés ! Il faut cesser de donner ces pensions, et point barre, alors les retraités comme moi qui n’ont rien à eux. Je vaid vous surprendre mais c’est vrai, comme je ne gagne rien, je n’ai quasi rien à me mettre. Tout mon linge tient sur un rayon de soixante centimètre de large sur quarante de haut, sauf trois pulls, une robe noire lorsque je suis obligée de m’habiller correctement, et je l’ai payée 25 €, une robe d’été genre plage payée 40 e sur le marché. J’ai un seul pantalon mettable à ma taille, et pour la saison un unique tee-shirt correct acheté en 2005. Voilà ma situation tant qu’on ne me done pas de quoi vivre dignement en me disant que c’est l’arggent qui me revient à moi. Ecrire est un luxe car je dois encore payer pour être éditée. Au début mon époux a payé pour le premier livre, et pour les autres, il faut vendre les livres pour décider d’en sortir un autre. Le tirage de « Mystérieuses Disparitions et Voyageurs du Temps » n’est pas encore remboursé. Dans les faits, entre les tirages de nouveaux titres, les frais associés aussi au fait d’écrire, comme avoir un ordinateur, une imprimante, du papier, du petit matériel aussi, je travaille à perte, donc ma situation c’est ça, et d’autres se la coulent douce en volant notre fric ? Durant vingt-cinq ans, mon traitement fonction publique fut donné à quelqu’un d’autre, oui, bous lisez bien, et l’Etat me doit ce fric et doit punir ceux qui ont fait cela. C’est mon combat du moment, et j’ai refusé de faire deux émissions parce que je suis à fond sur ce combat depuis des mois. Pour ceux qui ne le sauraient pas, on n’est pas payé lorsqu’on fait le genre d’émissions culturelles que je fais, mais cela, je le donne par plaisir réel aux autres. Parler des géants, des HSV ou des cagots, oui, cela me plaît, mais il faudrait que plus de mes livres soient vendus. Bref, depuis ma naissance, ma galère est totale, alors l’Algérie est indépendante, très bien, je n’ai rien contre, mais soyons logique : les Algériens venus chez nous doivent repartir comme tous les autres profiteurs, parce que nous n’avons pas les moyens de les entretenir nous les de souche, et les retraités morts n’ont pas à continuer à recevoir de pension ! Les empreintes digitales pour vérifier, ça existe !
      L’armée a encore pas mal de potentiel…
      Quant à l’opinion publique si versatile, elle ferait bien de se soucier des cas des gens qui ont droit à la retraite et qui voient les mois passer sans rien de rien. Vous savez,, pas un seul syndicat n’a pris ma défense lorsque me fit ce qu’on me fit, or, j’étais dans mon droit et mon dossier comportait des pièces prouvant la discrimination. A cette époque on ne pouvait pas parler et surtout pas dans l’administration de l’autre raison pour laquelle mon chef m’en voulait : j’ai refusé de coucher avec lui, alors qu’il me harcela pendant des années !
      En termes de vie de merde, je gagne le trophée sur toute la ligne, mais maintenant ça suffit et je veux mon pognon, et jje ne veux pas que des étrangers continuent à le voler, car la somme que me doit l’Etat, intègre bel et bien celle bien plus grosse détournée via ses ressortissant pa l’Algérie qui se comporte en parasite de la France et surtout de notre peuple. Où les Algériens cessent, ou nous reprenons l’Algérie. Il n’est pas difficile de faire exploser en une journée tous leurs puits de pétrole et sans ça, leurs nababs n’ont plus que leurs comptes à l’étranger et ce peuple pourra enfin se libérer, s’affranchir, à condition de ne pas tomber dans le travers des imams. Le gros problème des Algériens c’est qu’ils n’ont pas la mentalité d’hommes et femmes libres, car ils furent façonnés par l’empire ottoman qui les réduisait en esclavage, et finalement la seule parenthèse heureuse qu’ils eurent, ce fut la domination française, avant la guerre, il va de soi. En perdant la France et avec leurs nouveaux maîtres, ce peuple est redevenu totalement soumis, éteint, sans lumière. La caste qui les dirige ne vaut pas grand chose.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s