Songe de la corde de lumière. 1991.

Avant de raconter ce songe Ô combien formidable, je me dois de faire une introduction pour qu’on comprenne bien que je n’étais pas alors sous l’influence du christianisme.
 Un songe n’est pas du tout un rêve fabriqué par le mental. C’est quelque chose qui ne vient pas de nous et qui touche notre âme, qui peut vous projeter dans ce dont vous vous souviendrez comme d’une réalité plus réelle que celle de votre quotidien. Un songe est un vécu transcendant, et généralement, celui qui vit des songes ne recherche pas cela, n’use d’aucun artifice, et il est toujours surpris par ces vécus.
Comme tout le monde j’ai connu dans ma vie des périodes très dures, et comme beaucoup de nos contemporains, j’avais rejeté la religion de nos pères, et comme on dit, le bébé avec l’eau du bain ; toutefois, puisque j’ai toujours eu des vécus « étranges », j’étais bien obligée de croire en l’existence de l’âme, de l’au-delà, et de quelque chose qui nous est supérieur, mais j’étais plutôt dans une période de curiosité de l’esprit à ce sujet, qui me poussait à me documenter aussi bien sur les N.D.E à savoir les expériences des personnes déclarées mortes, et qui ont connu durant ce temps de leur « mort » une expérience inoubliable et présentant des caractéristiques communes, en dépit des différences de religions et de cultures des « défunts » ensuite revenus à la vie, que sur certains phénomènes paranormaux, que sur les traditions bouddhistes, hindouistes, etc…
La religion catholique me posait un problème : celui d’une église qui exclut les femmes du sacerdoce, mais aussi de la vie des prêtres. Pour moi, si on s’ouvre à la spiritualité, on intègre femme et homme en parfaire égalité pour l’harmonie du monde.
Cette Eglise vaticane me posait aussi le problème de cette sacralisation d’un homme, le pape, jamais une femme du reste, qu’on met sur un trône à Rome, le problème de cette hiérarchie pyramidale composée d’hommes uniquement, d’hommes célibataires, misogynes pour beaucoup. Cet archaïsme m’a toujours semblé étranger au message transmis par Jésus, mais je ne prétendais pas non plus, bien connaître ce message ! C’est de l’intérieur que quelque chose me disait que le message était dévoyé
En 1991, je vivais une situation particulièrement difficile dans le domaine professionnel, et je ne voyais pas comment réorienter cette part de mon existence. J’étais vraiment désespérée.
Le rêve : La corde de lumière
Dans mon rêve je regardais par l’une de mes fenêtres mais je voyais une autre vue que celle que je vois de chez moi. Je voyais une montagne. Ma mère était près de moi, et je lui racontais que sur cette montagne une fois l’an, on rendait hommage aux résistants  et que pour cela, un autel était dressé sur une paroi rocheuse abrupte, dans une sorte de repli au-dessus d’un à-pic.
Tandis que je parlais de cet autel, je le voyais face à moi sur cette montagne, non pas au sommet, mais effectivement sur un replat, à peu près aux deux tiers de la hauteur de la montagne.
Aussitôt, je fus en train d’escalader la falaise, suspendue à une corde, tandis que ma mère grimpait en parallèle de la même manière. Dans la vraie vie, je n’ai aucune appétence pour l’alpinisme, ayant le vertige, Je grimpai donc et soudain, je m’aperçus que ma corde était usée et prête à rompre ; je parvins à me hisser sur le replat, ma mère aussi, et nous fûmes devant cet autel dont nous avions parlé et qui donnait donc sur le vide ; je me dis que dans la sacristie, dont la porte était visible, derrière l’autel, le prêtre aurait certainement une corde en état à me prêter pour la redescente.
J’ouvris donc cette porte et aussitôt franchi le seuil, je fus dans un véritable bain de lumière blanche, et je me sentis dans un bien-être incroyable, un état d’amour inconditionnel… Là, un visage de lumière vint à ma rencontre et l’être de lumière me dit :
« Je te donnerais une corde qui jamais ne rompra. »
Je m’éveillai à cet  instant, sans autre transition,  dans un bien-être indescriptible.
Cet être de lumière était venu à moi ; était-ce un ange ? Etant donné ce qu’il advint ensuite, et ce qu’il s’était produit avant, j’ai une bonne piste…
Comme ne 2017 je prends cet article que j’avais publié sur l’autre blog en juin 2008 (le temps tourne), je peux dévoiler que cet être resplendissant était bien Jésus.
Ce songe ne s’arrête pas là, car dès le lendemain quelque chose se produisit..
Prolongement du rêve : La « corde »
La corde est un lien qui sécurise, un fil conducteur auquel on peut se rattacher.
Quelques heures après ce rêve, sans le chercher, je mis la main sur un petit livre rouge qui n’avait rien à voir avec Mao, mais tout avec ma communion solennelle, à savoir : « Les quatre évangiles » ; je dois bien avouer que comme la plupart des gens, je ne l’avais jamais ouvert, la religion catholique n’incitant pas les fidèles à lire par eux-mêmes les évangiles, et c’est fort dommageable du reste. J’y découvris donc directement, la parole christique ; des vérités s’imposèrent telles des évidences. Est-ce à dire que je sois devenue une grenouille de bénitier ? Aucunement, car j’en sors renforcée sur le dévoiement fait de la parole christique, et j’en perçois la nature vraie, que par mes autres vécus, je fus amenée à relier au chamanisme celte, comme je fus mise devant l’évidence que la Galilée, comme son nom l’indique, était une zone de peuplement celte, ce qui explique assez la défiance des gens de Jérusalem à l’époque, pour qui venait de Galilée, et donc n’était pas juif d’origine, et donc l’inconcevable pour les juifs de l’époque, que Dieu envoie un messie non juif.
Je tombais sur ces paroles : « Qui cherche trouve, qui frappe on lui ouvre. »
C’était bien ce qu’il m’était advenu ! Je cherchais la vérité, l’esprit curieux et ouvert, en toute liberté ; j’avais frappé à la porte de l’esprit, ce qui dans mon rêve, était la porte de la sacristie derrière l’autel, celle que l’on peut pousser pour rencontrer le prêtre avant ou après l’office.
Cette autre parole retient toute mon attention : « On n’allume pas une lumière pour la mettre sous le boisseau. »
Par souci de pouvoir, l’Eglise a caché certaines révélations, et particulièrement celles contenues dans certains évangiles qu’elle n’a pas reconnus et qui sont de première importance, mais ce sera l’objet d’un prochain article.
Jésus annonce aussi qu’il parlera à son père et que celui-ci enverra un autre paraclet, puis il dit : « Lorsqu’il viendra, il vous conduira dans toute la vérité. »
C’est en ytilisant cette parole que les pharisiens en instrumentalisant Mahomet on voulut recycler leur adoration du Moloch, celui qui exige des sacrifices humains.
Non, Mahomet n’a jamais été et ne sera jamais un envoyé succédant au Messie Jésus ! C’est la voie diamétralement opposée : la voie des ténèbres et de la souffrance.
L’envoyé qui doit succéder à Jésus n’est pas encore là.
Les temps de cet accomplissement sont proches ; c’est pourquoi il me faut petit à petit raconter mon vécu, le partager, mais après, je ne puis me substituer au libre-arbitre de chacun. Je ne puis que reprendre cette parole christique :
« Qui a des oreilles pour entendre, entende !
Le culte est une affaire humaine et communautaire, un choix et cela peut conduire à l’éveil de l’Esprit si la voie de départ est bonne, ce qui n’est pas toujours le cas, mais l’Esprit ne se met pas en cage, et la foi véritable est celle qui naît de la conscience individuelle, et du libre travail de l’Esprit.
Le dogmatisme d’une religion établie met l’Esprit en cage, or comme Jésus le dit :
« On n’allume pas une lampe pour la tenir sous le boisseau. »
L’Esprit doit méditer, travailler, parcourir un chemin pour que sa flamme brille, mais si une fois pour toutes on ne fait que se plier à des dogmes établis, contrôlés, si on ne fait que faire tant de prières par jour, et pour certaine « religion », c’est juste de la gymnastique robotisée, alors la lampe de l’Esprit finit  par s’éteindre.
Un Esprit contraint, limité, c’est un oiseau qui ne peut plus déployer ses ailes. Il rampe et il n’a plus sa nature d’oiseau.
Pour la même raison, le même ressenti,je ne peux pas être dans un parti politique; comme le dogme religieux, il vous faut alors vous rogner vos propres ailes : la ligne du parti c’est ça, et rien d’autre, et vous vous êtes quelqu’un qui pensez à chaque instant, et ça ne peut pas coller. L’arrêt sur image ne fait pas avancer le film !
Le libre arbitre conservé n’est pas du tout apprécié des dictateurs de l’Esprit qui contrôle le monde. En ce sens, à son époque Jésus ne pouvait qu’être condamné par les apparatchiks du Sanhédrin alors dominé justement par les Pharisiens..
Avez-vous fait le lien entre Pharisiens et parisiens ?
Les deux mots viennent de par ISIS.
Les adorateurs du Moloch adorent aussi Isis, et souvenez-vous de l’œil d’Isis au sommet de la pyramide que vénèrent ceux qui dirigent le monde.
Ces adorateurs du Moloch s’installèrent en Gaule avec l’arrivée de César. Ils agirent en sourdine durant des siècles, puis leur temps vint et ils firent 1789, la grande illusion de Satan. Ils avaient tout infiltré.
La foi, la vraie réside en l’Esprit, et nulle part ailleurs.
La foi s’impose non pas par une fermeture du libre-arbitre individuel, mais au contraire par une ouverture de conscience, qui laisse entrer la lumière, or, on n’allume pas une lumière pour ensuite la contraindre à se cacher et à s’étouffer dans un carcan.
La lumière ne se dévoile que là où l’esprit est libre et ressent par lui-même, après avoir rejeté chaînes et carcans.
« La vérité vous rendra libres. »
On peut être dans une religion, tout en conservant l’esprit éveillé et critique s’il le faut, à tout moment.
Je me sens bien dans une église ; je me sens bien dans une forêt, dans la nature, temple des temples, car création divine.
Quant à l’enfer, dont certains menacent les esprits libres, il est sur Terre et pas ailleurs, et une fois de plus, on peut citer la parole de Jésus :
« N’ayez pas peur de ceux qui peuvent tuer le corps, mais redoutez celui qui peut vous précipiter corps et âme dans la Géhenne. »
 Certains savent que j’eus à anéantir un démon et que je le vis tomber en cendres et ses cendres disparaître. J’étais assistée d’un ange et notre moyen fut de réciter sans cesse des « Je vous salue Marie ».
Souvenez-vous de mon songe du temple d’énergie où se trouvait cette sorte de chaudron où l’énergie primordiale est recyclée. Rêve du temple d’énergie. L’énergie constitutive de ce démon partit dans ce « chaudron », fut purifiée, et revint neutre au cursus de la création, de la génération, régénération.
Voilà tout ce que ce rêve illuminatoire m’a apporté.
J’ai mes épreuves, et non des moindres, mais la corde, le fil conducteur n’a jamais rompu. Mieux, toute l’injustice dont je souffrais au moment où ce rêve advint refait surface; ce que j »avais  dénoncé quant aux manipulations est clairement visible, et croyez-le c’est une affaire énorme. J’espère que le tort qui me fut infligé, considérable, sera enfin réparé…
Jésus avait raison, la corde ne s’est jamais usée, jamais rompue et elle n »a fait que se renforcer depuis cette époque, envers et contre tout et parfois presque tous.
En 2017, j’ajoute cette remarque : au début de ce rêve, je vois une montagne, et on y rend hommage aux résistants. Aujourd’hui, les résistants s’opposent à la mondialisation, au nouvel ordre mondial, à l’Europe qui n’est que l’un des strates de cette mondialisation, et à la destruction des peuples européens chrétiens par ce qu’on nomme improprement migration et qui est organisé par nos destructeurs.
Dans le rêve de 1991, l’autel, honore les résistants, or l’autel est sacralisé; ce sont bien ceux qui  résistent au N.O.M et à tout ce qui va avec qui sont sanctifiés.
« Que ton oui soit oui,
que ton non soit non. » Jésus
Publicités

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

1 réflexion sur « Songe de la corde de lumière. 1991. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s