Chamanisme celte. Ressourcement. 1ère leçon.

Illustration : sorbier des oiseleurs. Les oiseaux vous béniront si vous en plantez un !

Leçon de ressenti et d’harmonisation celte
Première leçon de chamanisme celte
La leçon que je vais vous offrir est simple, car c’est d’abord une leçon de ressenti, accessible à tous. Je crois que quatre-vingt dix pour cent des humains sont capables d’avoir ce ressenti, mais notre mode de vie moderne et trop urbain nous a coupé de la nature, de notre milieu naturel vital, et nous ne savons plus pour la plupart, nous situer dans la nature, notre mère à tous !
Un simple parc urbain peut vous permettre ce ressenti. Si vous suivez bien mes indications, vous allez sentir ceci, et si cela n’advient pas la première fois, au bout du second ou troisième e
Cela changera probablement votre vie en vous rendant le sens de LA VIE !
Ci-dessus un néflier, arbre ancestral et dont les fruits succulents, les nèfles, sont des trésors de vitamines et de sels minéraux ! N’hésitez pas à le planter dans votre jardin ! Ci-dessous, les délicieux fruits du néflier
Choisissez un jour sans vent de préférence.
Tout d’abord, chez vous avant de sortir, relaxez vous un moment, travaillez votre souffle par une vingtaine d’inspirations lentes, yeux fermés (en position assise, pieds à plat, dos droit ou debout) ; inspirez lentement par le nez et emplissez totalement vos poumons ; gardez ce plein d’air cinq secondes, puis relâchez doucement cet air par la bouche. 
Allez dans un parc possédant des arbustes à feuilles caduques (tombant en hiver) arbustes endémiques (originaires de notre sol), car donnant le meilleur résultat. Si le parc ne possède que de grands arbres, allez en un endroit forestier par exemple, ou même dans votre jardin si vous avez l’un de ces arbustes, comme l’aubépine ou le sorbier, ou encore un jeune noisetier. Un grand noisetier possédant des branches basses fait l’affaire.
Les feuilles doivent être bien ouvertes.
Vous faites trois inspirations profondes. Relâchez l’air doucement.
Vous frottez très fort vos deux paumes de main l’une contre l’autre.
Sans jamais toucher l’arbre, à une distance de cinq centimètres environ des feuilles, vous tendez une main puis l’autre en direction de ces feuillages et vous fermez les yeux.
Vous deviez sentir une sorte de souffle venant de la branche en direction de votre main ; c’est la pulsation aurique de l’arbuste ou de l’arbre.
Ce souffle qui vient de l’arbre, peut être très fort et presque repousser votre main.
Lorsque vous serez bien habitué, au bout que quelques temps de pratique, vous sentirez qu’en fait, lorsque vous procédez ainsi, l’arbre ressent aussi votre contact car vous avez avec lui un échange de pulsation aurique ; il vous transmet et vous lui transmettez de l’information.
Lorsque l’arbre vous aura accepté, sans qu’il n’y ait le moindre souffle de vent, et sans que vous ne le touchiez, vous le verrez remuer l’une de ses branches. C’est la branche « messagère ».
Alors, il vous faudra apprendre aussi à ressentir ses racines, et son flux de sève, mais il faut déjà commencer par savourer la première étape, et la rendre profitable à vous, et au monde.
Le chamanisme est une école de patience ; le chamane n’a jamais fini d’apprendre et aucun diplôme ne fera de lui un gourou, un officiel, un magnat et pour tout dire, toute prétention de ce style est à fuir et se retourne tôt ou tard contre qui tente par ce biais de prendre du pouvoir sur les autres, tout en le soulageant de leur argent. Nous ne sommes pas en maraboutisme, charlatanisme ou escroquerie, mais en harmonisation avec cette part de nous qu’est notre Mère Nature.
Cela ne contredit en rien du tout le christianisme, bien au contraire pour qui a lu et médité les paroles de Jésus, et voyez ce qu’il en fut de St François d’Assises, par exemple.
Mes deux romans celtes, « L’Aigle Arverne » et « Arianrhod », donnent pas mal de leçons de ce type. En ce sens, en plus d’historiques, ils sont initiatiques, car ils réapprennent l’ancrage dans la vie. Cet ancrage convient autant à un athée qu’à un chrétien, un bouddhiste.
Soyez humble dans la nature ; elle ne vous appartient pas, mais vous, vous lui appartenez et votre êtes reliés à tout ce qui la compose : le règne minéral (vos os en font partie et votre corps compte 60 pour cent d’eau) le règne végétal, le règne animal… Tout est UN en LA VIE.
Tout est vibration aussi…

Le cantique des créatures de François d’Assises.

Pour commander mes livres.

Publicités

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s