Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

La mémoire cellulaire a été largement prouvée. Chacune de nos cellules contient non seulement la mémoire de notre incarnation actuelle, mais encore la mémoire de tous nos ancêtres !
Si on transplante vos organes à une ou plusieurs personnes, organes prélevés qui plus est sur votre corps vivant (et oui, pas mort, mais vivant) alors, vore âme ne pourra pas quitter le monde des vivants, s’élever et continuer sa route. Pire, elle sera morcelée en plusieurs fantômes, elle hantera les « receveurs » !
Tous les greffés ont des hantises des donneurs, souvent malgré eux de leurs greffons ! Tous sont hantés par des souvenirs de la vie de l’autre personne qui tous changent même de comportements, se mettent à aimer des choses qu’ils n’aimaient pas, mais que le donneur aimait, et le donneur lui, reste comme fantôme auprès de chacune des personnes qui ont été greffées avec les organes qui leur furent prélevés.
Ces âmes ne peuvent plus s’élever, et Satan les piégera à un moment où un autre.
Lorsque l’Etat français oblige chacun à être donneur, alors qu’il sera découpé en pièces étant vivant, alors cet Etat sert Satan. Non seulement il contredit totalement les Droits de l’Homme, mais encore il montre qu’il est aus service du mal.
Ils vous font crever, alors que vous pouvez revenir à la vie, car ils n’ont pas toute laa connaissance pour affirmer le contraire, ils ne vous soignent plus alors que c’est leur devoir de le faire, et ils vous volent des morceaux de votre corps et vous contraignent à devenir fantôme démultiplié et à hanter les greffés, mais aussi les hôpitaux où vous allez agresser des malades et des personnels comme on le voit déjà dans certains hôpitaux qui pratiquent les voles d’organes et les greffes !
Si vous croyez en dieu, ou au moins à la survie de l’âme, alors refusez qu’on vous prélève et fuyez les hôpitaux de notre pays.
Voyez mes deux articles précédents qui vous disent comment refuser officiellement.
Refusez aussi les vaccins qui  injectent la puce de contrôle totale à vos enfants et les rendent malades.
Mon corps n’appartient à personne d’autre, donc pas de prélèvement, pas de vaccin et merde !
Le corps de votre enfant n’appartient qu’à lui et vous avez le devoir de le maintenir intègre tant qu’il ne peut le faire lui-même, donc aucun vaccin et aucun prélèvement sur lui.
Pour vous et pour vos futurs enfants aussi, faîtes ceci; dans le calme comme pour méditez dites ceci :
« J’ordonne à chacune de mes cellules (les imaginer en le disant), à chacun de mes atomes, à chacun de mes organes de mon corps physique de se mettre en état de refus total d’être enlevé de mon corps pour être placés dans un autre corps, quel qu’il soit. J’ordonne que toute transgression à ce sujet, soit suivi de la mort du  ou des patient (s) qui aurait  (aient) été greffé (s) avec mes organes prélevés contre ma volonté
Quoiqu’il advienne j’ordonne à mon âme de s’élever donc de s’élever en dépit de tout ce qui sera tenté dans le sens contraire par les forces maléfiques qui gouvernent et servent le trône du Moloch.
Je lie mon âme à la source créatrice et à Marie, je lie chaque atome de mon corps à la Source créatrice et à Marie, ainsi qu’à l’Esprit-Saint qui empêchera le sacrilège, et j’en remercie la création.
Je lie chacun de mes atomes à la sainte protection de lumière qui enveloppe désormais chacune de mes particules pour empêcher toute volonté néfaste d’utiliser ce matériau divin, et cette bénédiction éloigne tout le potentiel maléfique de toute ma personne.
Merci.Pour résumer, les donneurs d’organes, consentants ou non furent prélevés de leur vivant, et ce qu’on donne de leur personne est toujours vivant, donc eux ne sont ni morts ni vivants, et comme passeuse d’âmes, jje vous assure qu’on ne peut pas passer les âmes des donneurs dans la lumière, tant que leurs receveurs sont vivants ! C’est terrible !
Ceci dit, voyez les deux articles précédents et faîtes opposition en bonne et due forme, en plus de tout cela.
On allait tuer ce jeune à l’hôpital pour prélever ses organes ! En France !
Le scandale des épisiotomies et autres horreurs de notre système de santé (vol des organes et pire).
Concernant les greffés, on vole leur vie et on la substitue par une autre :
http://www.letribunaldunet.fr/actualites/lors-dune-greffe-dorgane-on-adopterait-bel-et-bien-la-personnalite-de-son-donneur.html

 

Publicités

Auteur : kronaith

Je suis romancière, écrivain, historienne, conférencière, musicienne. Je vis aussi pas mal de phénomènes spirituels et dits "paranormaux, et je m'intéresse à tout cela me permet de discuter de plein de sujets et de vous les faire partager. Ce blog fait suite au précédent sur une autre plateforme en cours de transformation, et qui a jusqu'à 5000 visiteurs par jour.

5 réflexions sur « Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez ! »

  1. Bonjour Marie

    Le don du sang et les transfusions d’un autre donneur, suivent aussi la même logique dans ce cas, et c’est banalisé.
    Les témoins de Jéhovah refusent entre autres les transfusions.

    Gilbert

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Gilbert,
      Oui, être transfusé peut produire de terribles effets de changements de personaloté, de troubles de la personnalité et même de possession. J’ai le cas de ma mère ! Elle eut une première intervention chirurgicale en 1952, abvant ma naissance; je ne sais pas si à cette occasion elle eut des transfusions. Par contre, elle en eut l’ors d’une intervention chrirugicale en 1968, et à partir de là, ce fut terrible. Elle a bel et bien développé une double personnalité, l’une qui devait être sa personnalité naturelle, mais rapidement l’autre personnalité a pris le dessus, et c’était une personnalité qui divisait pour régner, qui faisait des histoire dans nos familles au sens élargies, d’un côté comme de l’autre, démolissant soudain ceux qu’elle avait encensés durant des mois, nous privant de ce fait de nos relations avec nos cousins et cousines. Elle devint atrioce avec ses deux filles, dont je suis, l’enfer pour nous, et il ‘y avait perrsonne pour nous aider; dans cet enfer envers nous ses deux filles, de temps à autre la mère ressurgissait, alors on avvait un petit cadeau, maus peu après la personnalité parasite revenait. Par la suite, elle eut d’autre interventions, d’autres transfusions,, et là encore, le parasitage fut renforc, et vous n’imaginez pas à quel point. C’était ma maman, mais lorsque votre maman, que vous avez accueillie et choyée en pensant pouvoir peut-être enfin se rapprocher avant sa fin se retrouve à l’hôpital, que vous allez la voir (en faisant de la route) et qu’elle se met à hurler en vous désignant vous et votre conjoint et en disant qu’il faut appelr la police parce que vous lui avez fait du mal, il y a une possession. Ce n’était pas nouveau, puisque tandis que je préparais mon bac, moi qui ne lui avais rien fait, qui étais la petite fille modèle, calme, discrète, et bonne élève, que j’arrivais et que je me mettais dans la cusisine, seul endroit pour traailller, il y avait là l’une de ses amies langue de vipère, et ma mère commençait :
      – Je n’ai pas de chance avec mes filles, mes files sont des garces… L’autre répondait qu’il fallait me donner une balle (grande corbeille de linge) de chaussettes à repriser, et que cela continuait pendant des heures, oui, ce n' »tait plus ma mère, mais une chose qui l’avait fait nous rejeter ma sœur et moi dès ses transfusions de 1968. Sur l’épisodde de 2011 à l’hôpital, le lendemain, les infirmières choques lui ayant parlé, elle ‘mappela au téléphone, et elle pleurait. Elle me dit que ce n’était pas elle, mais la « chose » en elle ! Dans ses moments rares où son propre esprit reprenait le dessus, elle pouvait prendre conscience, mais ce fut très rare. Sur ses dernières années, la médecine la diagnostiqua paranoïaque. Lorsqu’elle nous accusa mon époux et moi de l’avoir maltraitée, mes trois frères s’en prirent à moi, et là encore, les esprits malfaisant qui l’infestaient étaient heureux de semer l zizanie dans la fratrie. Ce que j’ai enduré, je ne le méritais pas et je ne souhaite à personne de le vivre ! Elle est décédée l’an dernier; je l’ai vue un mois plus tôt, et là, j’ai senti que les esprits malfaisants n’étaient plus là,, du moins en permanence. Nous nous somes mises sur un bllanc près de l’église à côté de la maison de retraite ‘dans un joli village). Elle a bien discuté, et ce fut pour moi un beau soleil d’amour, pour une fois. Au retour, elle a voulu entrer dans l’église, mais hélas, à cause de l’infestation de certaines catégories d’idividus jusque dans ce village, l’église était fermée. Trois semainnes plus tard elle décéda. Lorsqu’elle avait passé trpiss mois chez moi, durant lesquels elle n’eut aucune dépense à faire, il y eut la période de Noël, et pluss oël approchait, plus elle nous a pourri la vie, disant qu’ellen’aimait pas Noël, et lorsqu’ellle a su que nous allions à la messe de minuit, alors ce ux qui l’habitaient nous ont encore plus pourri la vie. L’un de ces esprits démoniaques fit un boucan d’enfer dans la cathédrale, et comme j’ai le don de percevoir certaines choses, hélas quel gâchis.
      Vous le voyez, j’ai un ancrage catholique, même si je suis chrétienne libre, pas du tout témoin de Jéhovah ! Pourtant sur ce point ils ont raison : avant de subir une transfusion, il faut s’assurer qu’il y a une grande proximité d’origine du donneur, qu’il est sain, pas possédé, sinon, c’est la catastrophe, et il ne faut pas faire plusieurs transfusions. Pour ma mère qui eut six ou sept transfusions, les esprits parasites et démons s’en ssont donnés à coeur joie et ne l’ont paas quitté, jusqu’à sa mort. Ensuite, je me suis assurée avec une aide forte d’une passeuse d’âmes très expérimentée, nous avons fait passer ma mère dans la lumière. A cause des entités amenées par ces transfusions, ma mère nous rejetait ma sœur et moi, alors que nous étions adolescentes. Ma sœur a connu des échecs à cause de cette attitude et elle est tombée dans des problèmes de drogue et la dépression. Elle est morte bien trop tôt.
      Je confirme donc, expérience faîte, que les transfusions peuvent vous apporter du parasitage, le développement de personnalités multiples dévastatrices par parasitage. Lorsque cette saloperie d’entité parasite a dit cette horreur sur nous devant nous à, l’hôpital, l’oeil de ma mère est devenu noir de vraise, affreux, alors que ma mère avit les yeux très bleus ! C’est le signe de possession par esprit démoniaque. Mes frères me rejetèrent donc, et lun n voulait nous mener au tribunal en ajoutant des choses du genre que mma père aurait perdu 25 kilos lors de son séjour chez nous. Il n’est même pas allé voir ma mère, et les médecins ont confirmé que la fièvre avait fait perdre un peu de poids à maman, mais certes pas 25 kilos et qu’elle ne présentait pas le moindre signe de maltraitance. Son début de septicémie était la conséquence d’une déficience immunitaire, et là, nous n’y étions pour rien, au contraire puisqu’elle avait refusé que nous l’emmenions chez le médecin. M^me à ses voisins qui profitaient d’elle au point qu’elle n’avait plus d’économies, elle avait dit que nous l’avions maltraitée, mais en fait ce n’était pas son esprit qui parlait, mais l’un ou l’autre des parasites qui s’étaient installés avec les transfusions. Après son décès, le rapprochement s’est fait avec les frères, car tous avaient après moi en 2011, étés tour à tour accusés par l’entité ou les entités qui parasitaient ma mère, de maltraitances ! L’un de mes frères et sa femmes furent vraiment admirables envers elle, mais ce qu’ils ont subi ne s’imagine même pas. Le troisième frère n’eest même pas venu à l’enterrement, d’ailleurs, on s’est juste qu’il s’est enfermé dans la dépendance à l’alcool, et nous ne savons pas où il se trouve. C’était le chouchou de toujours de maman, et c’est lui qui est le plus fragile. Pour ma part, ma carapace est devenue une cuirasse, à force de vivre cet enfer…
      Oui, les greffes dont transfusions introduisent l’enfer sur terre. L’un de mes enfants qui s’avère être un ange incarné sans nécessité d’incarnation (il l’est vraiment), a de naissance,, une particularité sanguine rare qui fait qu’on ne peut le transfuser qu’avec un sang rare, parfaitement compatible, ce, sans doute pour se prémunir des parasitages en cas de transfusion.
      Après, chacun pense ce qu’il veut sur ce sujet, mais moi, j’ai vécu de près le parasitage à cause des transfusions. Avec les greffes, le donneur est aussi parasité puisque piégé entre vie et mort, obligé de continuer à vivre par morceaux dans des corps étrangers ! Si jamais on me prenait des greffons pour les mettre sur quelqu’un d’autre, tant qu’à être piégée, je ferais mon œuvre de fantôme dans les salles d’opération où se pratiquent les greffes, et j’empêcherais ces horreurs de se faire. Ils feront venir tous les médiums et passeurs d’âmes ,mais ils ne pourront rien tant que mes greffons seraient en vie, puisque je ne serais pas complètement défunte sans cela, tant que mes « receveurs » seraient en vie. On ne peut pas faire passer les âmes en de telles conditions puisque le mot n’est que partiellement mort tant que de sparts de son corps vivent, et croyez-moi, je suis passeuse d’âmes. Maintenir en vie des morceaux de corps de gens qu’on tue pour cela, c’est piéger l’âme de celui qu’on tue pour cela, et cette âme reste attachée à ces greffons. Certains greffés se sont fait enlever les greffons à cause du parasitage ! Par exemple, ce fut le cas du premier greffé de deux mains !

      J'aime

    1. Bonjour Marige,
      Oui, super nouvelle ! Les musulmans qui refusent la croix et Jésus n’ont plus qu’à se suicider alors ! Ils ont la croix de Jésus en eux et ils ne peuvent pas se l’enlever ! La victoire est pour les chrétiens, car ils sont dans la lumière.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s