Un songe sur la fin des temps; notre époque.

Ce rêve date d’il y a trois nuits. Dans ce rêve, j’étais dehors en compagnie d’une personne proche. J en me trouvais pas dans mon lieu de vie et c’était en soirée mais il ne faisait pas nuit, et il faisait beau. Soudain, un premier ange porteur d’une trompette apparut face à nous sur la gauche. Puis ce furent encore deux ou trois autres anges porteur de trompettes qui apparurent sur la droite. Je les désignai à la personne près de moi, et si elle ne vit pas le premier ange, lorsqu’ils furent tous ensemble et qu’ils se regroupèrent, elle les vit. Ces anges furent soudain des cavaliers, mais leurs montures n’étaient pas des chevaux, mais des veaux de grande taille, et s’ils tenaient leur trompette côté droit,, côté gauche ils tenaient en laisse de plus petits veaux.

Curieusement, le lendemain lorsque j’ai ouvert les volets que le vent avait rabattu, j’ai entendu le son d’une trompette, mais un son grave et continu. Rien ne pouvait expliquer ce son.

Dans le texte chrétien de l’Apocalypse, la prophétie mentionne sept anges qui sonnent la trompette :

Voici les quatre premières trompettes et ce qu’elles annoncent :

6 Puis les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner. 7 Le premier sonna de la trompette, et de la grêle et du feu mêlés de sang s’abattirent sur la terre. Le tiers de la terre fut brûlé, le tiers des arbres fut brûlé et toute herbe verte fut brûlée.
8 Le deuxième ange sonna de la trompette, et quelque chose qui ressemblait à une grande montagne embrasée [par le feu] fut précipité dans la mer. Le tiers de la mer devint du sang,
9 le tiers des créatures qui vivaient dans la mer mourut, et le tiers des bateaux fut détruit. 10 Le troisième ange sonna de la trompette, et du ciel tomba une grande étoile qui brûlait comme un flambeau; elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources d’eau.
11 Le nom de cette étoile est «Absinthe». Le tiers des eaux fut changé en absinthe et beaucoup d’hommes moururent à cause de ces eaux, parce qu’elles étaient devenues amères.
12 Le quatrième ange sonna de la trompette, et le tiers du soleil fut frappé, ainsi que le tiers de la lune et le tiers des étoiles, de sorte qu’ils s’obscurcirent d’un tiers; le jour perdit un tiers de sa clarté, et la nuit de même. 13 Je regardai et j’entendis un aigle qui volait très haut dans le ciel et qui disait d’une voix forte: «Malheur, malheur, malheur aux habitants de la terre à cause des autres sonneries de trompette, celles que les trois anges vont encore faire retentir!»

Pour les autres trompettes, voici :

https://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne/apocalypse/8.6-9.21/

Elle mentionne aussi les cavaliers, mais montés sur des chevaux, et nous avons déjà tous vu le cavalier vert se manifester en Egypte, lors des émeutes.

Pourquoi en Egypte ? Parce que l’islam qui pourrit l’Egypte a choisi le vert pour couleur, or, l’islam crée en large part la situation de soumission à Satan puisqu’il suit le message de Satan demandant de faire le mal à autrui (l’injonction « tuez » est sans cesse répétée dans le coran), message absolument contraire à celui du dieu créateur et du message de Jésus !

Dieu condamne l’islam, et c’est le prophète Mahomet, vecteur du mal qui le dit lui-même dans les textes religieux de l’islam. Il dit bien qu’à la fin des temps, personne ne voudra plus être musulman (l’islam perd chaque année des dizaines de millions de fidèles), les arabes (vecteurs de l’islamisation) paieront pour leurs crimes, et Jésus viendra juger tout le monde, y compris lui Mahomet. Alors à quoi donc sert-il puisque c’était soi-disant lui qui comptait puisqu’arrivé après Jésus ? Il se dénonce tout seul comme imposteur Mahomet.

Pourquoi ai-je vu des veaux comme montures et non pas des chevaux, et pourquoi des veaux en laisse ?

Cela pose question. Dans les faits, les cavaliers de l’Apocalypse ne sont pas animés de bonnes intentions envers les terriens. Ici, ce sont les anges aux trompettes qui sont aussi cavaliers. Les veaux qu’ils montent sont… les organisations politiques, financières, bigpharma etc… françaises et subordonnées aux pouvoirs d’organisations supranationales, puisque souvenez-vous que De Gaule avaient traité les Français de veaux. Là ce sont les veaux énormes, les « veaux gras » dont parle l’évangile dans la parabole du veau gras qu’on tue au retour du fils prodigue. J’ai oublié de dire que ces anges n’ont pas d’étincelantes tuniques, mais des tuniques grisâtres, et si je vois d’abord le premier de profil, vite il se met de dos, et les autres anges sur des veaux sont tous vus de dos.

Le fils qui doit revenir… c’est Jésus.

Les petits veaux en laisse, ce sont bel et bien les Français… que les meneurs de perdition tiennent en laisse et conduisent à l’abattoir. Tous les petits veaux sont tenus côté gauche; côté cœur, et vous voyez comme on nous arnaque côté cœur en essayant de nous faire accepter l’invasion  » ces gens sont malheureux chez eux alors ils viennent chez nous; droit d’asile : infâme escroquerie que Macron ne veut pas remettre en cause dans ses questions écrites de façon à vous dire : « on peut en parler, mais on ne va rien changer parce qu’il y a le droit d’asile et les accords internationaux… Lisez cette question et tout est à l’avenant de cette manipulation ! »

Donc les veaux gras que sont nos élites politiques sont chevauchés par les instances internationales, dirigées par les gens du mal à peine humains pour tout dire.

Je les vois de dos comme pour une fuite… Que voyons-nous se produire : la fuite en avant de ces instances dirigeant le monde et entraînant d’une part leurs montures, les veaux gras de notre pays. Oui, la fuite ne avant dans leur projet de destruction de tout ce qui a de la valeur, dont la cellule familiale, la santé des gens, etc…

Les « veaux gras » comme Macron mais aussi les autres politiques sont obligés de suivre ce rythme effréné. Ces « anges » gris, démons en fait ne sont pas aussi puissants que cela en fait, puisque sans les montures, ils crèvent ! Ces montures peuvent faillir à force de précipitation. Quant au message qu’on applique ici de la parabole du veau gras racontée par Jésus, c’est comme si en me montrant cela et en me faisant rapporter la vision de ce songe à la parabole, Jésus disait:  » Pour mon retour, on va tuer le veau gras. »

Cela annonce la fin de ceux qui dirigent ouvertement ou en cachette. Ceux qui chevauchent ne peuvent rien sans leurs montures, et souvenez-vous de Richard III d’York, le roi anglais. Sur le champ de bataille, son cheval est tué, et voyant que le fait d’être démonté (sans cheval) risque de causer sa mort, il réalise qu’en cet instant son pouvoir ne lui sert plus à rien : « Mon royaume pour un cheval ! »

Il en est mort. Ainsi en sera-t’il de nos dirigeants, les montures des tenants du pouvoir mondial et des cavaliers maléfiques qui dirigent le monde.

Voilà ce qu’annonce ce rêve.

Le mouvement dit des gilets jaunes ne va pas fléchir, mais s’amplifier et il va s’étendre à d’autres pays : c’est la nouvelle révolte des Bagaudes, celle qui mit définitivement un terme à la sanguinaire puissance romaine et à la présence romaine en Gaule, et celle par laquelle advint la création du royaume franc : la France.

Maintenant, dans le rêve, à aucun moment ces « anges » du mal pour le coup ne jouent de leurs trompettes et ces instruments ne sont là que pour bien symboliser LA TROMPERIE ! Celle du grand débat national, manipulation pour endormir les Français de peur de perdre les élections européennes… Ce qui amènerait au pouvoir en Europe… Salvini, et donc tout le plan des Gentils Organisateurs du Monde tomberait à l’eau !

Trompettes des anges gris : tromperies, manœuvres trompeuses pour continuer de tenir en laisse les veaux que nous sommes, et comment le sommes-nous pour avoir la naïveté de porter toujours les mêmes au pouvoir quelles que soient leurs étiquettes ! Prenez du poison, mettez-en dans un pot portant l’étiquette « confiture de cerises », et mettez-en dans un pot étiqueté « confiture de fraises », et dans les deux cas sous une étiquette alléchante, que vous preniez le pot de gauche ou le pot de droite, ce sera funeste pour vous. Depuis des décennies nous jouons à choisir tantôt le pot de gauche, tantôt le pot de droite, voire, le pot du centre ou celui de derrière, du dessus, du dessous, mais c’est toujours du pur poison !

Mettez l’étiquette : La République en marche et le poison vous est asséné encore plus fort. Quelle marche ? Une course au précipice oui !

Du reste, Attali était conseiller de Mitterrand et il est conseiller de Macron ! Suspect non ?

Du pipeau ces faux choix !

Du pipeau cette consultation nationale ! Pipeau ou trompette, la même musique de tromperie !

Lisez tout de suite l’alinéa sur l’immigration et vous comprendrez comme on vous prend pour des idiots.

Je suis Française, mais je refuse de me mettre das le lot de ceux qui ne comprennent pas. Ceci dit, les petits veaux que nous sommes sont tenus en laisse et dans ce rythme effréné la laisse ne peut que rompre, à moins qu’elle ne nous étrangle. En ce dernier cas eux aussi s’effondrent.

Oui, je comprends le message comme je comprends comment ces politiques amènent les gens à faire ce qu’ils veulent. Ils sont dans le mépris total et d’ailleurs, encore ces jours Macron en a rajouté une louche en disant que parmi les gens dans la merde, il y en a qui le veulent bien… Lui qui n’a rien connu de problème économique, social, lui le nanti qui n’a éprouvé ni faim, ni logement en taudis, ni maladie, ni handicap, tout ce que moi j’ai longuement éprouvé et ce n’est pas fini, comment peut-il s’autoriser un tel mépris ? Ses conseillers sont donc les plus mauvais qui se puissent trouver ! Attali est bon pour… l’euthanasie qu’il préconise comme obligatoire pour les gens non fortunés de plus de soixante-cinq ans, âge qu’il a bien dépassé ! Allez Attali-Attila, une petite piqure pour montrer l’exemple, une bien dosée, et puis une pour ton frère jumeau puisqu’il a le même âge qui dépasse de loin la date de péremption du vivant humain que toi tu as déterminée; quant à ta fortune, elle ne te dispense en rien du lot commun. Tu es un démon peut-être, mais tu n’es pas du tout Dieu, et pourtant vois la déliquescence en train de se produire de ce à quoi tu as œuvré pour le malheur du vrai peuple français. Les veaux grandissent, tu sais ! Ils ont pris des cornes et ça tu ne l’as par encore vu, et comme toréro, tu n’as aucune chance. Les banderilles nous les avons déjà mais nous y survivons. Tu exerces auprès des dirigeants de la France le rôle qu’exerça Talleyrand, mais avec les moyens modernes. On devrait organiser sine die, sans doute aux carrefours ou en plein Paris, un grand bûcher de tes livres abjects. Pauvres arbres qui furent sacrifiés pour ça ! Eux non plus ne t’ont pas fait de mal pourtant !

Lorsque KA..NE le délégué à la formation continue qui semble de même origine que toi Attali me fit connaître toutes ces souffrances au travail, alors que je travaillais très discrètement comme une petite souris « très efficace et donnant toute satisfaction » selon les propres termes de cette peste sur mes appréciations officielles, je lui ai demandé à parler lui et moi et nous sommes allés dans un bureau fermé. Je lui ai demandé ce qu’il avait à me reprocher pour faire organiser toutes ces délicatesses dont mises en quarantaines et obstructions de travail. Ma question fut directe. Il commença sa réponse par une dialectique bien coco à la con :

  • Nous t’avons accueillie avec amitié…
  • -Stop ! Je suis arrivée avant toi dans ce service, avant ta nomination et c’est encore moi qui ai donné au recteur M de ton obédience politique, le moyen de te retrouver, sans quoi tu ne serais pas là. Avec moi ça ne prend pas. Toi qui es scientifique et qui dénigre les littéraires dont je suis, je te pose une question directe à laquelle tout scientifique digne de ce nom répond directement. Je la formule de nouveau : Toi qui organise à mon encontre depuis pas mal de temps, les pires traitements qu’on puisse infliger à une collègue ou subalterne honnête et efficiente, toi qui me mets de bonnes appréciations mais fige ma note administrative depuis des années, ce qui contredit l’appréciation, pourquoi fais-tu cela ?

Voici sa réponse :

  • Tu es trop intelligente.

La mienne :

  • J’apprends donc qu’on peut reprocher une qualité à une collègue ! Mon esprit logique, pour le coup me fait en déduire que pour assumer tes fonctions, on ne choisit donc pas des gens intelligents. En attendant, si le ministère te demande les statistiques des stages de formateurs en formation continue, cela fait trois semaines que le courrier d’une page qui doit accompagner les formulaires que je dois envoyer aux vingt et un chefs de Gretas (groupements d’établissements en formation continue) git non tapé au fond d’une corbeille au secrétariat, toujours replacé au fond, et ce ne doit pas être par surcharge si j’en crois le temps passé à fumer dans la cuisine des camarades du secrétariat censées dactylographier ce document. Un page à taper, une seule ! Les délais impartis sont toujours trop courts pour nous étant donné le nombre de destinataires et les particularités de notre académie. Faute de ce courrier, ce n’est même plus la peine que j’envoie le document au ministère, d’autant que chaque établissement ajoute ses délais d’attente, et cela aura sans doute de l’incidence négative sur les crédits alloués, mais en aucun cas, je ne puis être tenue pour responsable si ce travail n’est pas retourné au ministère. Sache aussi que l’an dernier N.B m’a demandé de falsifier les données, parce que les stages organisés sans doute très utiles aux formateurs d’adultes, genre « trouve ton clown » furent quasi vides mais maintenus en bien des cas. Je ferais les calculs sur les données qui me reviendront et je ne modifierais rien. Ce sera peut-être fait ensuite, mais pas par moi, et je garderais copie de mon travail afin qu’on ne puisse me reprocher des falsifications.

Ka..ne qui me fit radier des cadres ou Attali : pareil au même au fond ! Macron est la marionnette le gros veau gras et ce que vous dit le document dit de la consultation nationale, je vous le résume en peu de mots, et c’est valable pour chaque alinéa :

« Parlez, chantez mais on ne va rien changer : toujours plus d’invasion parce que le « droit d’asile » et les décisions de tuer les pays, les identités, de faire de chaque humain un simple robot qu’on tuera à un certain âge. »

Voilà ce qui vous est dit, promis, et si la France est le premier laboratoire du démon sachez que la même chose est prévue partout.

Par bonheur des citoyens se réveillent partout en Europe; cette « Europe » du démon dont nous peuples européens ne voulons pas, ni Trump, ni Poutine n’en veulent non plus… pas plus que Salvini et d’autres pays sur le point d’en sortir, et là c’est la fin de leur Nouvel Ordre Mondial ! Le glas sonne pour eux : De Profundis. Reprenons nos souverainetés et nous y serons aidés.

Publicités

Mr Macron : fière d’être Gauloise, Française, je veux être votre professeur en sens de l’effort !

Mr Macron. J’ai eu raison de ne pas voter pour vous et d’avoir démasqué un pantin en un être si plein de suffisance qu’il ne voit pas l’image exécrable qu’il renvoie, jour après jour.

Vous prouvez chaque jour que vous n’êtes pas du tout au service des Français ni de la France et que vous méprisez ceux qui vous paient.

Vous ne mesurez même pas la teneur de ce qu’il se passe en ce moment dans votre pays et le ras-le-bol de ceux que vous et vos prédécesseurs dans le poste méprisez. Vous déraillez chaque jour par de nouveaux mots injustes envers nous que votre prédécesseur nommait en privé les « sans-dents ».

Quant au sens de l’effort que selon votre dernière insulte à votre peuple vous estimez manquer à ce peuple, alors je peux donner en ce domaine toutes les leçons à un enfant gâté, pourri dès l’enfance et né dans l’opulence, par ailleurs n’ayant jamais eu de problème de santé notoire et manipulé par ceux qui tirent les ficelles. Bref je parle de vous qui n’avez jamais fourni le moindre effort pour vous élever socialement !

En effet, née dans la plus grande misère, ayant été handicapée par un coup de ciseau reçu dans l’œil à l’âge de deux jours en maternité, n’ayant été logée qu’en taudis durant l’enfance et l’adolescence, et au mieux dans un appartement HLM exigu où on entendait les voisins faire leurs besoins, une réalité que vous n’avez jamais éprouvée, vous le nanti de naissance, devant tous les étés dès le collège travailler dur malgré mes problèmes de santé, et pendant l’année scolaire ne pouvant faire mes devoirs scolaires que dans le bruit de la cuisine minuscule parmi les petits frères, parce que je n’avais aucune chambre pour y travailler, aucun endroit pour me mettre au calme, ayant dans ces conditions épouvantables, où aucun loisir extérieur n’était possible car il n’y avait que de quoi manger, et encore pas toujours et de quoi payer loyer et électricité; vêtue de vêtements que la charité nous donnait, sans jamais partir en vacances, par mes seuls efforts je me suis hissée jusqu’au bac qu’à l’époque on ne distribuait pas aux bas niveaux, les bacheliers et bachelières étaient rares, et je fus la première fille d’ouvrier de notre vallée ouvrière à obtenir un bac général. J’ai entamé des études supérieures, mais je devais travailler à la plonge universitaire et je n’avais guère que de quoi payer le loyer de la chambre du CROUS. Pas question de manger à ma faim… J’ai donc abandonné les études, ce dans une situation où squelettique je ne mangeais qu’un repas de restaurant universitaire tous les quatre jours,et j’ai passé et réussi un concours dans l’Education Nationale. Bien entendu, depuis ma province on m’envoya dans l’infernale Seine-Saint-Denis (infernale du fait des comportements criminels et non civilisés des populations non européennes de souche), sans m’y aider pour trouver un appartement du reste… tandis que les appartements de fonction de l’université Paris XIII, vacants de leur destinataires normaux étaient occupés par des gens riches du parti communiste, alors qu’ils auraient bien dépanné les pauvres provinciales fonctionnaires stagiaires envoyées si loin de chez elles et n’ayant pas de quoi avancer de caution. Il m’a fallu du temps pour redescendre dans ma province, et là, droite, gauche, j’ai vu ce que faisaient les dirigeants, je me suis tue. Je faisais mon travail, mais le type de gauche, la pourriture de Délégué Académique à la Formation Continue d’origine pas française, communiste et nanti mais aussi d’une certaine origine qui pratique la double cooptation politique et de même « origine-confondue avec une foi », ce qui n’est pas normal du tout, et les recrutements atypiques qui vont avec, tenta tout ce qu’il put pour me faire partir : les obstructions de travail, les mises en quarantaine… J’ai résisté et mon travail comme ma ponctualité étaient irréprochables, et de surcroît, j’étais aussi discrète qu’une petite souris, mais lorsque le ministère changea la gestion de la catégorie B, jusque là tenue directement par le ministère, fut ramenée au niveau local. Je venais juste de remettre les documents reconnaissant mon handicap sans toutefois me donner de pension, ce qui n’est pas juste lorsqu’on voit tous les originaires d’autres continents qu’européen dont tout le corps fonctionne et auxquels aux frais de nos compatriotes on donne la carte d’invalidité. C’est à ce moment là que cette ordure de Mr André « K2 lettres)..ane » en accord avec le secrétaire général d’académie trouva le moyen de me virer, entendez de me faire radier des cadres !

Tous mes efforts étaient ruinés, ce en 1990. Je n’avais rien commis qui fût répréhensible !

J’avais deux enfants en bas-âge et mon handicap visuel m’empêche de conduire, donc avec un certain niveau d’études, impossible de prendre un travail dans mes cordes du fait de mon handicap. Pas de pension, pas d’allocation, rien.

Ma retraite se serait élevée à 203 € (14 ans de fonction dans l’Education comme cadre B) si vous ne me l’aviez pas rognée de 8 € au titre de la « solidarité nationale » !

Comique n’est-ce pas en mon cas ? On vole encore à ceux qui ont le moins et qui furent le plus rudement et injustement traités.

Allez Mr Macron vous avez droit au nez rouge de Gnafron, Macron-Ganfron l’alcoolique dans guignol, parce qu’en plus, comme j’ai un époux, avec votre merde de mensualisation de la retenue pour impôt, on m’a encore pas mal amputé ce qui constituait la seule chose que j’avais, depuis peu pour faire les cadeaux de Noël, sachant que jusqu’à présent, depuis mon dernier salaire de janvier 1991, j’avais pu garder de quoi faire chaque année des cadeaux aux miens.

J’ai servi honnêtement la France pendant quatorze ans, et je ne touche qu’une somme qui ne me permettrait même pas de me nourrir de croquettes pour chien, un jour sur quatre ou cinq !

Pendant ce temps là, combien donnez vous de notre argent à nous au dernier débarqué d’Afrique ? C’est mon fric que vous leur donnez ! Celui qu’on m’a volé et celui qu’on me vole à moi. Quels efforts ont donc fait chez nous ces africains eux, pour avoir MON ARGENT dès qu’ils arrivent ? Il est légitime, et juste de poser la question, surtout après votre ultime réflexion outrageant notre peuple. Je respecte assez les africains pour leur dire que leur place est sur leur continent pour le faire évoluer et qu’ici, ce qu’on leur donne nous est volé à nous les légitimes Français. Ils doivent le comprendre, ne plus venir et repartir d’Europe. Ils ont encore tant à faire chez eux, mais pour cela oui, eux ont des efforts à faire, mais je les en crois très capables et surtout les femmes !

Quant à mes talents, quarante-deux vrais prix littéraires m’ont couronnée pour toutes sortes d’œuvres, mais fille d’ouvrier, je ne peux pas avoir d’éditeur ayant des débouchés, puisque bien entendu, les vrais talents et la vraie littérature d’auteurs français ne sont plus du tout mis en avant dans ce pays par ceux qui auraient vocation à le faire. Même cela fut dénaturé. Le système des offices doit être abrogé puisqu’il est anti concurrentiel et ne respecte pas le Code du Commerce ! Pour moins que ça, on embête des petits patrons et on leur fait plier boutique.

Que dois-je faire à présent ?

Si quelqu’un a fourni énormément d’efforts toute sa vie, c’est moi, alors je n’ai pas de leçon à recevoir de vous, mais je vous propose d’échanger tout de suite nos places : je deviens la présidente, je ferme les frontières, je renvoie les populations qui ont vocation à faire évoluer leurs pays et continents et qui nous coûtent une fortune, à commencer par toutes leurs violences en tous genres, y compris les « mineurs isolés », vaste escroquerie très organisée, je ferme les prisons surnuméraires et je remets directement à leurs pays les pires des criminels de souche étrangère, je retire toutes les naturalisations accordées après 1971 ainsi que tous les droits de séjour accordés aux sans souche européenne, je sors de la dette organisée depuis Giscard d’Estaing en la refusant comme cela fut fait en Russie en 1918, je sors le pays de toutes les organisations supra nationales, et du fait d’avoir fait cela, je diminue les impôts des vrais Français, ceux de souche européenne de 70% ! Bien entendu je sors le pays de la monnaie commune qui nous grugea par rapport à notre voisine l’Allemagne comme si nous avions été un pays sous-développé et qui fit s’envoler chez nous tous les prix et nous replaça dans une situation ruinant justement tous nos efforts. Si pour cela il faut qu’en interne nous rétablissions un système de troc, de façon temporaire, nous le ferons, mais nos concitoyens de souche européenne auront tout ce qu’ils doivent avoir et auront à cœur de partager durant cette période.

Dans le même temps, j’augmente le budget de l’armée. Celui de la culture aussi, avec valorisation de la langue française enseignée dans toute sa qualité et sa valeur dès le berceau. Je reprends en main la télévision pour que les émissions de téléréalité soient enlevées et remplacées par des émissions élevant la culture, l’intelligence, le sens de la réflexion.

Je rétablis la valorisation du mérite par l’émulation dès les classes primaires, avec les prix de fin d’année pour les meilleurs élèves. Je rétablis l’enseignement à part entière dès règles du savoir-vivre  ce qui inclut l’enseignement d’une partie des dix commandements et des évangiles enseignés obligatoirement à tout le monde comme socle de civilisation. Le cours fera l’objet de notations. Dès les classes primaires, on enseignera aux enfants Français, la magnifique civilisation gauloise.

Je rends à la France son type de population naturelle et légitime du début des années 70, ce parce que moi je ne suis pas raciste envers les souches européennes et leur culture qu’on nous génocide depuis des décennies. Le seul vrai non racisme commence par la protection de sa propre souche en son propre berceau. Je place dans la constitution les mots :  » La France est d’une souche de population essentiellement celte, franque, nordique, basque, germanique et Corse. Ces identités doivent localement s’exprimer selon leurs spécificités, en toute quiétude. La langue commune est le Français. La religion de base de la France est la religion chrétienne catholique, mais la France reconnaît aussi le protestantisme, la religion orthodoxe et de façon modérée le judaïsme. L’islam est interdit de toute expression ou représentation sur tout le territoire national puisqu’il contrevient à tous nos principes d’égalité entre femme et homme et donc aux lois interdisant de tuer ou de maltraiter autrui et que nombre de versets du coran enseignent et demandent le crime envers chrétiens, juifs et autres non musulmans et envers les femmes. »

Voilà Mr Macron, échangeons nos places parce que à la différence de vous-même, j’ai eu à faire énormément d’efforts dont tout le fruit me fut volé, parce que moi, je connais la vraie vie, parce que je vois nettement comment changer positivement le sort de mes compatriotes, à savoir ceux de la patrie, ceux littéralement, et cela semble vous échapper, qui ont les mêmes ancêtres ! Des ancêtres Gaulois ou germaniques surtout ! Ceux qui ont d’autres ancêtres ont des ancêtres d’ailleurs que de notre territoire.

Si je dis que je peux en peu de temps réduire de 70% les impôts des vrais Français, c’est que je peux le faire.

Bien entendu, je veux rendre à notre armée son vrai rôle, la faire rentrer des théâtres d’opérations extérieures car c’est ici et maintenant sur notre territoire métropolitain que nous avons besoin de nos soldats et de nos généraux.

Oui, je brigue le pouvoir non pas par la démarche vérolée dite républicaine mais parce que je suis légitime héritière d’Hugues Capet, constructeur de la France, de la branche « coupée » occultée lorsqu’on donna le pouvoir aux Bourbons. Des prophéties parlent du dirigeant que ce pays doit avoir après vous et avant que certaines choses ne dépendant pas de la terre ne se déroulent.

Reine en puissance, je suis pourtant née dans la grande misère, alors comment ne pas comprendre mon peuple, le vrai peuple que je veux traiter avec amour et justesse ? Amour oui ! Par amour je diminue ses impôts de 70% et c’est réaliste en supprimant toutes les sangsues qui ne doivent pas être et qu’on nous imposa, à savoir des institutions et dispositifs extérieurs, des intérêts privés qui créent la dette, etc…

Je ne suis pas au service des puissances de l’argent et je n’ai rien à gagner en mon âge avancé; je veux juste accomplir la délivrance de mon peuple à l’image de la volonté qu’eut Moïse avant hélas de devenir à son tour injuste. Je veux délivrer mon peuple pour son bonheur. Je veux que chacun des hommes et chacune des femmes de ce peuple héritier légitime de la France retrouve la sérénité et que le seul indice qui compte ne se mesure plus en taux de croissance, mais en taux d’épanouissement et de bonheur.

J’ai la maturité de l’age, celle que me donna la pauvreté, celle que me donna très tôt le handicap et celle de la mère de famille.

Vous Mr Macron, quelle maturité montrez-vous ? Vous n’avez même pas procréé d’enfant et donc vous n’en avez élevé aucun. Vous êtes resté un gamin dans les mains de ceux qui tirent vos ficelles, ceux qui arrivèrent avec la révolution et que Napoléon gratifia de titres de « barons » pour avoir eu de leur part de l’argent pour semer l’effroi et répandre le sang partout en Europe. C’est fini tout ça !

Je ne voulais plus parler de ces choses là, parce que je préfère traiter de sujets culturels par exemple, mais en maltraitant les Français Mr Macron, vous m’y contraignez, alors si je dois prendre temporairement la place de dirigeante pour mon peuple que j’aime pour le sortir de l’ornière dans laquelle vous lui appuyez la tête, si le peuple des vrais français de souche européenne le veut et me fait confiance, je le ferais puisque je suis moi-même en même temps qu’héritière du trône de France au plus près de la source, originaire de ce peuple maltraité, quoique je je préfère et de loin avoir de quoi vivre de mes dons, ou qu’on me rende ce qu’on m’a volé. Je le ferais si le peuple le veut et ce sera un sacrifice, mais je le ferais avant tout pour libérer ce peuple du joug infernal imposé depuis la révolution par le démon Rubinstein qui se fit nommer Robespierre, et on connaît les océans de notre sang français et européens que les élites firent couler à chaque génération depuis cette époque.

Cessez de maltraiter ce peuple et démissionnez car vous n’êtes pas à la hauteur et vos conseillers n’ont pas compris qu’ils sont déjà en échec total. L’arrogance ne paie pas. Ils auraient pu faire machine arrière et ont pris le parti contraire, et ils seront les perdants puisque le peuple refuse d’être encore et toujours sacrifié.

Quel peuple a eu plus de mérite que le vrai peuple français ?

Quel peuple a le plus montré sa valeur et son vrai sens de l’effort sans pour autant en récolter les fruits ?

Vous n’avez aucun droit Mr Macron de mépriser ce peuple au point que vous ne vous considériez plus comme de ce peuple; vous avez donc perdu toute légitimité aux yeux du peuple, tandis que je relève celle de ceux qui construisirent la France : les premiers rois capétiens, ce, seulement si le peuple le veut, or ce ne serait que transitoire car le reste appartient à Dieu.

Je ne suis rien à part cela et vous êtes « Jupiter » avez-vous dit après avoir fumé je ne sais quoi, parce qu’il est évident que personne ne peut proférer de telles paroles dans un état normal, et surtout pas le dirigeant d’un pays, sauf à prendre comme référence, ce que je fais pas ici, Hitler, Bokassa, Idi Amine Dada… Vous étiez censé être bien plus intelligent que ces gens là, mais la vraie intelligence n’est pas forcément contenue dans les diplômes. Elle se trouve dans le bon sens du peuple, et cela aussi j’en ai hérité. Ce peuple est dans les rues depuis longtemps à présent et il ne lâchera pas. Je ne suis pas gilet jaune puisque je ne suis pas dans la rue, mais c’est mon peuple qui souffre, ce peuple que j’ai servi de tout cœur comme fonctionnaire et que je peux encore servir, ce, en refoulant tout ce qui a desservi ce peuple.

Alors zut ! Les Français ont déjà fait trop d’efforts et vous aucun, à part celui de naître.

J’ai toujours respecté la fonction comme on dit, mais là votre propre irrespect ne mérite point qu’on vous en adresse en retour.

Montrez vous votre propre sens de l’effort, ce que vous n’avez pas fait parce que nanti dès le départ et resté immature. Faîtes vos preuves, mais tout de suite, démissionnez parce que vous n’êtes pas à la hauteur vu du côté du peuple, du vrai peuple légitime.

Bien entendu, vous ne connaissez rien à notre Histoire, comme ce fut le cas de vos deux immédiats prédécesseurs presque aussi incultes que vous, alors je vous conseille de rechercher ce qu’il en fut de la révolte des Bagaudes qui mit un terme définitif à la présence de l’empire romain sur notre sol. La décadence du système mondial en place rappelle celle de Rome, et la révolte actuelle, encore à ses débuts est celle des Bagaudes… Le royaume Franc naquit de cela…

A votre service…

Comme vous le savez, ma retraite n’est que de 195 € par mois… Mon handicap sérieux ne m’ouvre toutefois aucun droit ! Je vois pourtant des gens dont les ancêtres ne foulaient ni le sol français ni européen brandir à tout bout de champ leur carte d’invalidité, alors que physiquement, tout fonctionne chez eux…

Bref, je n’ai ni pension, ni allocation, rien que 195 €. Il paraît que je suis « riche » puisque cette retraite mirobolante est chaque mois amputée de 8 € au titre de la CSG ! On prend aux pauvres qui touchent le moins sous prétexte de donner aux pauvres; mais qui sont donc leurs pauvres si ce n’est pas moi avec mes 195 € de revenus ?

Est-ce que Mr Macron et tous nos politiques de tous bords ou hommes d’affaires, ou les Rothschild et Attali vivraient avec 195 € par mois ? Je sais qu’ils auront connaissance de ce message, mais aucun n’aura cœur à m’aider, parce que ce n’est pas le cœur qui les motive. Pourtant, pour un Rothschild, un Attali, un Macron, me faire un don ne grèverait en rien leur budget. Ce n’est pas du tout dans leur nature, dans leurs gènes culturels et la philanthropie n’est qu’un vain mot, et cela, je l’ai mesuré depuis ma naissance puisque je suis née dans l’extrême misère.

Tiens, je mets au défi ces gens là de se manifester pour me faire un don. J’ai déjà la réponse de toute façon : le mépris. C’est mon lot, alors, cela ne m’atteint plus.

Les livres dont je suis l’auteur ne me rapportent guère puisqu’il faut bien distinguer que pour l’écrivain, les droits d’auteur ne représentent qu’une petite part du prix de vente d’un livre; chez les éditeurs, les droits d’auteurs sont en général en France, pays qui maltraite le plus les écrivains, de seulement de 1 pour cent du prix public du livre. Chez les grands éditeurs, les frais sont moindres du fait des gros tirages offset, du système inique et à abroger car ne respectant pas le droit du commerce, ce système dit des offices qui oblige les libraires et point presse à prendre toutes les nouveautés des grands éditeurs, à les payer… et là on vous balance dès la sortie d’un livre et cette vente forcée interdite par le code du commerce pourtant, que le livre de Tartampion est déjà en tête de liste de ventes ! Publicité mensongère et là encore délit de publicité mensongère. Il n’a en fait rien vendu selon le code du commerce, mais tout par vente forcée interdite par le code du commerce. Les libraires et point presse doivent ensuite vendre ces livres en trois à six mois, et s’ils ne les ont pas vendus, ils doivent les remballer et demander le remboursement aux éditeurs qui vont encore mettre des mois à rembourser ces officines qui sont leurs esclaves. Or que se passe-t’il ? Les grandes marques du livre font tirer chaque titre en un nombre considérable d’exemplaires en offset, ce qui établit un coût de tirage dérisoire par exemplaire, de l’ordre de quelques centimes. Pour le petit éditeur qui tire à un nombre réduit d’exemplaires cela revient beaucoup plus cher à l’exemplaire. C’est la concurrence déloyale, là encore interdite par le code du commerce !

Le gros éditeur sait bien que tout cela ne sera pas vendu et qu’il aura un grand nombre de retours, et il enverra tous ces stocks au pilon, sans aucun respect de la nature ni souci du « réchauffement climatique » ni des arbres, et ensuite il passera cela en « pertes » sur sa déclaration d’impôts, et pour lui ce sera tout bénéfice sur le dos des contribuables. Mieux, il obtient aides et ou crédits d’impôts pour cela…

Ces gens là se moquent de la littérature et pour eux, mieux vaut éditer des candidats de téléréalités et autres célébrités de circonstances sans valeur humaine ni littéraire que de vrais bons écrivains. Où sont nos Victor Hugo et nos Georges Sand (femme précisons-le) contemporains ? Où est le renom de nos auteurs contemporains ? Ces derniers sont d’illustres inconnus sur le plan international et je parle bien de ceux dont on nous martèle sur les ondes « déjà en tête des listes de vente ». Les noms de G.M ou de M.L sont inconnus hors de l’hexagone et ne parlons pas de l’insupportable Y.M qui s’autoproclame sur les ondes, le maître du prêt à penser selon l’orthodoxie mondialisatrice, mais qui n’est en rien un écrivain intéressant, ni doué, et dont ni style ni thèmes ne portent à rêver. Au féminin évoquons la comparse de Y.M, C.A, d’une nullité affligeante sur tous les plans.

Les vrais écrivains sont rares. Est-ce que Y.M, M.L ou C.A ou encore G.M ont comme moi obtenu quarante-deux Vrais Prix Littéraires ? Non.

Cela ne m’a ouvert aucune porte puisque je suis née avec l’étiquette visiblement indélébile : « Fille d’ouvrier misérable des trente glorieuses du bassin industriel du Gier ».

On peut y ajouter « vraie Française de haute ascendance nobiliaire » et encore; « fille et petite-fille de patriotes de Verdun et du maquis et nièce de patriotes de la deuxième D.B »

Ou encore : « Chrétienne ».

On dirait que je cumule toutes les « tares » selon les destructeurs de notre monde, pour ne pas me faire ouvrir les portes de ces éditeurs et des médias qui ne soutiennent que leurs poulains, mais tant pis, parce que tout ce système est en train de s’écrouler à présent. C’est fini !

Aujourd’hui, je dois trouver le moyen d’avoir de quoi survivre.

Outre mes livres, je peux corriger les livres d’autrui, mais cela nécessite beaucoup d’heures et de jours de travail attentionné et je ne corrige pas que les fautes d’orthographe : je rectifie le style, la construction tout en respectant l’auteur et son thème. Je peux tout corriger. Par le passé, j’ai ainsi même un livre de médecine. Je suis un caméléon de l’écriture.

Le coût de cette correction adaptation va dépendre du livre, de sa densité et de son état, et c’est pourquoi je dois voir le manuscrit (tapuscrit en fait) pour établir un devis.

L’argent que vous donneriez à un « petit « éditeur » véreux pour sortir un livre foireux, mieux vaut en donner moins à une correctrice qui va vous fournir un livre impeccable dont vous aurez juste à fournir le PDF à un imprimeur pour devenir comme cela advient le plus souvent, votre propre éditeur. En ce cas, je vous donnerais alors les meilleures pistes pour vous. Je vous indiquerais comment investir peu pour vos tirages tout en ayant de très beaux livres qui vous voudront des félicitations.

Je peux tout à fait corriger votre manuscrit si vous résidez à l’étranger. Cela ne pose pas de problème, ce, que vous soyez aux USA, au Canada, dans tous les pays d’Europe ou n’importe où dans le monde.

Cette année, je ne peux même plus compter m’abonner à BTLV par exemple. Jusqu’à présent, je comptais sur les droits d’auteur pour me payer ce plaisir, mais ils sont désormais inférieurs chaque année au montant de cent €, puisque l’éditeur doit payer les charges, les tirages de livres et l’augmentation des frais postaux n’arrange rien. Comme mon handicap visuel ne me permet pas de conduire, je ne vais pas vendre mes livres dans les salons du livre ni les dédicacer en librairie

J’ai besoin d’un peu de revenus. J’ai aussi les dons de voyance et de médiumnité. Il y a quelques jours encore, quelqu’un fut stupéfait de voir se réaliser ce que je lui avais annoncé quelques mois plus tôt, tout étant exactement comme je l’avais vu.

Pour toute aide que je puis vous apporter et qui m’aiderait, vous pouvez me contacter via mon éditeur :

editionorpubli@gmx.fr


Voici comment se recyclent les plus nuls des mathématiciens russes, ou prétendus l’être.

Nous avions déjà eu le coup de « récentisme » qui selon un pseudo mathématicien russe, en fait rejeté de son université pour nullité, nous aurait supprimé mille ans de notre Histoire. Il fut rhabillé pour l’hiver le moins clément qui soit par ceux qui connaissent l’Histoire et peuvent produire les preuves évidentes que la chronologie est bien intouchable, que nul ne s’est amusé » à fabriquer tout récemment des dizaines de millions d’artéfacts, de monuments et d’écrits produits durant cette période de mille ans que le cinglé et les imbéciles incultes qui le suivaient voulaient enlever. De plus, des datations scientifiques sur certains de ces artéfacts ou écrits ne permettent aucun doute sur leur âge, et donc sur la continuité dans laquelle ils s’inscrivent. Donc, le récentisme est mort et enterré.

Un autre rejeté de l’université de Russie ramène sa fraise en voulant nous faire gober une incongruité : Jeanne Calment n’aurait pas été Jeanne mais sa file YVONNE, et ce serait elle qui aurait été inhumée dans les années 30. La fille en fait aurait usurpé l’identité de sa mère décédée pour capter un héritage et n’aurait donc pas eu l’âge qui en fit la doyenne planétaire.

Alors là, il fallait oser !

Elle vivait dans un village où on la connaissait et où on connaissait sa fille. A l’époque de la mort de sa fille, on veillait les morts durant trois jours, tout le monde étant autour du corps, à la lueur de cierges, et tout le village venait s’incliner devant le corps, voyait le visage durant ces trois jours. Par conséquent, impossible que ce village n’ait pas réagi si supercherie il y avait eu. On e transforme pas l visage d’une morte au point de le faire passer pour celui bien plus jeune de sa propre fille !

Secondo, un médecin doit accorder le permis d’inhumer, et c’était déjà ainsi à cette époque. Que sa fille soit décédée à l’hôpital ou chez elle, ce médecin a bien indiqué le prénom Yvonne sur le permis d’inhumer. Ce médecin était capable de faire la distinction entre des femmes d’âges différents, de générations différentes, et c’est bien ce prénom qui figure sur la tombe de cette défunte.

Enfin, ce nul en logique comme en connaissance de la France, de ses lois et traditions, de ce que suppose à cette époque ancienne de vivre et mourir dans un village où tout le monde se connaît et vient compatir à la peine de tout le monde, parle des cartes d’identité des deux femmes, et bien prenons-le au mot : pourquoi ne fait-il pas la comparaison des empreintes digitales présentes sur ces anciennes cartes d’identité, celles d’Yvonne la fille, celle de Jeanne avant et après la mort de sa fille ?

S’il veut prouver une supercherie qu’il use des moyens scientifiques pour le faire, et la comparaison des empreintes des cartes d’identité est bien le meilleur moyen et le plus indiscutable, sans avoir pour cela à aller déranger les mortes françaises qui ne lui ont rien fait, dans leurs tombes.

Cet homme ne fait honneur ni à la Russie, ni aux mathématiques ni aux sciences, ni à l’intelligence tout court.

Je viens ici de prouver la quasi impossibilité d’une telle supercherie d’échange d’identité entre mère et fille, surtout à une époque telle celle où ces faits seraient censés s’être déroulés, dans un village français où tout le monde connaissait tout le monde, et où il aurait été impossible que tout un village fût complice !

Je viens de prouver que le seul et unique moyen d’éclaircir très vite les choses et de clore la polémique sans que cela coûte cher et sans exhumer qui que ce soit est de se livrer à l’expertise des empreintes digitales des deux personnes des cartes d’identité auquel ce mathématicien non logique prétend avoir eu accès.

Pour moi, dès lors, la polémique est irrecevable et insultante pour la mémoire des deux défuntes mais aussi du médecin qui constata le décès de la fille, et des mémoires de tous leurs concitoyens de cette époque en leur village et la mémoire de tous leurs descendants puisque ce monsieur stupide accuse tout ce village d’avoir été complice de cette supercherie, et on se demande bien pourquoi car ils n’y auraient pas gagné un centime, eux !

S’il vous plaît, amis russes, vous avez de grands universitaires mais de tels cinglés font le déshonneur de toute l’université russe, alors relayez vite la démonstration que je viens de faire et traduisez-là.

Je me refuse à citer ici le nom de ce faux universitaire puisqu’il cherche à se rendre célèbre non pas par ses travaux dans son domaine, les mathématiques, preuve qu’il n’y excelle pas, mais de la façon la plus sordide qui soit.

J’aime la vraie Russie et ses vrais grands talents, mais pas son fond de poubelle d’où jamais ce faux mathématicien n’aurait dû s’échapper pour montrer sa bêtise au monde entier, alors peut-être que papa Poutine va le prendre sur ses genoux pour lui donner une petite fessée, ou encore le consigner dans sa chambre pour qu’il se remette à étudier les mathématiques et la logique, puisque je viens de le prendre au piège de la logique qu’il croyait utiliser : les cartes d’identité.

Sur ce document qui retrace l’historique de la carte d’identité créée en 1921, il est évident que dès le départ il y a photographie et empreinte digitale de la personne :  » On y trouve aussi l’empreinte digitale du titulaire » :

https://www.cairn.info/revue-geneses-2004-1-page-76.htm

2019…

Selon la tradition, je souhaite à tous une bonne année sur le plan personnel, mais ce qui se profile n’est pas bon…

Pour tout dire, ce que je vois dans le ciel me montre que nous vivons le temps de la fin selon toutes les prophéties, surtout du reste chrétiennes, puisque de toute façon il n’y a pas de « Messie » qui ne serait pas déjà venu à attendre, et pas de « prophète » sanguinaire non plus qui reviendrait, etc‘est bien celui que nous honorons dans les temps de Noël, Jésus qui annonce son retour, mais avant cela, que d’épreuves pour l’humanité entière… Quoique nous devions nous souvenir que nous est promis le sauvetage de l’Eglise dit « enlèvement de l’Eglise » avant les pires tribulations.

Soyons clairs : nous ne savons pas quand cela se produira, mais ce sera d’un instant à l’autre, alors, comme Jésus l’a demandé, nous devons nous tenir prêt à chaque instant.

La numérologie de cette année 2019 donne un total de 3, la Trinité chrétienne… et celte. Ce 3 émane de la somme des deux chiffres du 12, et le 12 représente l’arrivée à la fin du tour de cadran horaire.

Cela pourrait marquer le coup de gong final, mais encore une fois, nul humain ne peut connaître la vérité finale et l’heure à l’horloge de Dieu.

Ne soyez pas dans l’angoisse car elle nourrit les mauvaises entités, mais plutôt dans l’espoir, or qui d’autre que Jésus nous donne espoir ?

Essayez d’être heureux le plus possible avec ceux que vous aimez et essayez d’être juste, à savoir de ne pas faire à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’il vous fasse, et de ne pas enseigner le mal à faire à autrui sous prétexte d’une « religion » qui n’est que la voie du mal.

Laissez tomber les messages des faux messagers qui ne furent que messagers du mal et entrez dans la voie de la lumière donnée par Jésus, parce que par lui seul passe la Vérité, et la Vie.

Donnez le plus possible de bonheur à autrui et ne faîtes pas aux autres quoi que ce soit que vous voudriez pas qu’on vous fasse, or, lorsque certains versets d’une religion » demandent de tuer les chrétiens, je ne pense pas que celui qui suit la religion qui profère de tels versets démoniaques ait envie d’être lui-même égorgé comme le demandent des versets des sourates émanées d’un démon.

Jésus dit : « Qui tue par l’épée périra par l’épée. »

Toutes les âmes seront jugées selon le mal fait à autrui, or tous ceux qui récitent ces versets de leur livre dit sacré font le mal en intention et alimentent les égrégores du mal; aucune de ces âmes récitant ces versets ne sera donc pardonnée par le Très-Haut. Tous en ont déjà été avertis.

Soyez au quotidien aussi heureux que possible cette année, et peut-être les suivantes. Remarquez que chaque fois que vous dites bonjour à un inconnu que vous croisez ou que vous lui faîtes un sourire, quelque chose s’allège et vous en ressentez de la joie. Tout service que vous rendez bien entendu gracieusement, vous sera rendu.

Certains le savent déjà et d’autres doivent encore l’expérimenter, puisque, hélas, toutes les âmes n’ont pas le même niveau d’évolution et d’ancienneté sur cette planète, et c’est la seule planète de cette sorte, croyez-le.

Meilleurs vœux et Amen…





Niveau intellectuel et mépris d’une secrétaire d’état à la santé, et notre argent de contribuables citoyens détourné au profit du président tchadien !

Pas besoin d’en dire long, mais une telle ânerie montre avant tout un certain mépris des pauvres, parce que demander aux SDF, à savoir des gens qui n’ont pas de domicile de rester chez eux pour ne pas souffrir du froid, celle-là, il fallait oser la pondre ! Elle l’a fait ! Oui, ça mérite bien une alerte rouge, un plan Orsec devant un tel cataclysme intellectuel; il y a peut-être encore quelques neurones à sauver dans cette cervelle asséchée… Comme avec ma retraite de 195 € taxés de 8 e pour la CSG (énorme bêtise du pouvoir : taxer les plus pauvres au prétexte de solidarité) je serais flattée qu’une telle personne me méprisât, comme je suis tout de même contente d’avoir nettement démontré ma propre supériorité intellectuelle de ttès pauvre aux gens qui nous gouvernent et nous ruinent. Macron, précédé par un voyage sous mandat diplomatique puisque passeport diplomatique de son « mignon » Benalla vient de donner une somme exorbitante produit de nos impôts au président tchadien pour payer les fonctionnaires tchadiens, tandis que nous Français n’en pouvons plus d’être ponctionnés, et une fois de plus, on ne nous a pas demandé notre avis à nous, le peuple souverain selon nos textes de loi !

https://www.midilibre.fr/2012/02/10/grand-froid-la-secretaire-d-etat-a-la-sante-conseille-aux-sdf-d-eviter-de-sortir-de-chez-eux,456098.php

Qu’on vire une fois pour toutes, ces chargés de missions et secrétaires d’Etat inutiles et onéreux à vie.

https://www.medias-presse.info/macron-debloque-40-millions-deuros-pour-les-salaires-et-retraites-des-tchadiens/102195/

Cette somme aiderait beaucoup de vrais de vrais Français appauvris par le pouvoir ! Après quatorze années de fonction publique, je mérite une part de cet argent !

Quant à être secrétaire d’Etat, chargée de mission ou ministre, j’en ai toutes les capacités, bien plus que des personnes aussi stupides que cette Nora Berra, et cela me donnerait enfin un revenu.

C’est vrai : je suis trop honnête pour qu’on me propose cela.

Noël : Signes de lumière et songe.

Tout d’abord, Joyeux Noël à tous, quoiqu’il arrive, quoique Satan animé par son islam ou autre de ses voies puis tenter contre nous, célébrons notre Noël, une fête pacifique, une fête célébrant la vie que certes les messagers des ténèbres n’aiment pas.

Je voudrais même souhaiter un Joyeux Noël aux musulmans afin qu’ils en ressentent la joie, la paix et la beauté qu’ils n’ont dans aucune de leurs fêtes plutôt orientés vers la souffrance, la privation, la morbidité, l’effusion de sang, rien de divin, tout de l’ennemi de Dieu. Pour une fois, qu’ils ressentent cette joie simple, le partage qui va avec, la naissance d’un enfant et la joie des enfants. Qu’ils disposent une petite crèche dans leur foyer : une maman, un papa, un bébé et un âne et un bœuf… C’est simple et c’est beau et nous voulons qu’ils partagent cette beauté et cette joie, cet instant de grâce.

Joyeux Noël à tout le monde, même aux musulmans qui se déclarent nos ennemis dans leur livre du malheur du monde. Pourquoi resteraient-ils dans cette voie qui ne les rend pas heureux et leur crée du malheur à eux-mêmes comme au reste du monde, une vois qui rend esclave ‘islam signifie soumission, esclavage) alors que Jésus nous dit :

  • « La Vérité vous rendra Libres. » Pourquoi donc choisir d’être esclave lorsqu’on peut choisir d’être libre ? Je leur souhaite de s’affranchir de leurs chaines et des démons qui les tiennent enchaînés. Dans les hadiths, il est dit que c’est l(‘ange de satan se faisant passer pour ange de Dieu qui apparut à Mahomet. Mahomet lui-même dit qu’à la fin des temps, plus personne ne voudra être musulman et Jésus viendra juger tout le monde, y compris lui Mahomet, ou Muhammad ou Mohamed. Alors là, juste un peu d’intelligence fait se demander :
  • -Mais alors à quoi sert « le prophète ? Il nous a menti en disant que ce qui compte c’est lui parce qu’il est arrivé après Jésus. En fait c’est donc Jésus qui est bien au-dessus de Muhammad et non l’inverse, et c’est donc Jésus qu’il faut suivre. Donc on ne peut plus suivre l’islam et on ne peut plus tuer les chrétiens et la bonne voie est la voie chrétienne.

En quelques années à peine, plus de 250 millions de musulmans l’ont compris et sont devenus chrétiens, et le mouvement ne cesse de s’amplifier, car tous se rendent compte que l’islam n’a produit que du « mauvais fruit » et rien de bon nulle part.

Jésus a dit : « L’arbre qui ne produit que du mauvais fruit, on le coupe. » C’est bien le sort que Dieu réserve à l’islam.

Le temps du jugement est en marche, et au dernier moment, on ne pourra plus se convertir.

Venez tous dans la lumière qui sauve pendant qu’il est encore possible d’être sauvés, et n’ayez aucune crainte de dire publiquement : « Je suis chrétien » car d’autres ex musulmans l’ont fait et le font chaque jour à chaque instant dont des imams, et la délivrance se voit sur leurs visages devenus lumineux alors qu’avant ils étaient ténébreux. Si vous ne faîtes pas ce choix pour vous et pour vos enfants, vous condamnez vos enfants comme vous vous condamnez car le temps du jugement est là et vous continuez à accepter les versets qui demandent de tuer les chrétiens ! Il sont dans le coran et vous acceptez le coran avec l’islam. Le texte des chrétiens sont les évangiles, pas l’ancien testament propre aux juifs, et dans les évangiles, à aucun moment Jésus (I-Esus des Celtes) ne dit jamais de tuer ou de faire du mal, mais toujours d’aimer. Par contre Jésus rejette les Pharisiens, une secte qui avait suivi Moise et que Moise avait rejeté du fait qu’elle honorait Satan, et qui au temps de Jésus dirigeait le Sanhédrin, or, ce sont justement les pharisiens qui créèrent l’islam, voie de perdition qui trompe encore beaucoup d’humains.

Fêtez Noël vous aussi, au moins une fois, et vous verrez la joie simple et la sérénité que vous ressentirez.

Le 12 décembre 2018, j’ai vécu l’énorme phénomène solaire que je vous ai raconté, le soleil se mettant à tournoyer très vite, à devenir énorme, battant tel un cœur aux battements de plus en plus rapides, puis à produire des ondes tournoyantes en grande quantité, ondes que j’estime être des ondes gravitationnelles, ce qui signifie donc une modification en cours de notre espace-temps, lequel pourrait bel et bien conduire à cet évènement annoncé depuis deux millénaires : l’enlèvement de l’Eglise; entendre par le mot « Eglise », non pas le Vatican comme institution, mais ceux qui ont vraiment la foi en Jésus, ou même des gens qui ne connaissant pas Jésus, n’honorent pas pour autant la voie du mal (entre autres islam), mais se comportent tels des chrétiens, ce qui n’a rien à voir avec le béniouiouisme et le manque de courage.

D’autres que moi ont eu ces jours des signes solaires énormes, et c’est justement le cas d’une amie bretonne qui m’a confié un tel évènement ce jour, l’évènement s’étant produit hier.

Quant à moi, il y a trois nuits, j’eus un songe, à savoir plus qu’un rêve, comme une transposition dans une réalité autre.

Cela m’arrive souvent en période de Noël, et voici ce songe.

Mon époux et moi nous trouvions assis sur ce qui semblait être une sorte d’énorme nuage très lumineux, et ma foi, c’était très confortable. Nous nous sentions très bien. Il régnait une grande sérénité. Un être, homme ou ange, je ne sais était là avec nous et nous parlait. Je lui fis remarquer que normalement, on ne peut pas respirer à une telle altitude et que je ne pouvais expliquer scientifiquement notre situation et le fait qu’elle ne génère aucun trouble physiologique. L’être nous dit que maintenant nous allions redescendre et qu’il nous faudrait cinq jours d’adaptation avec un régime alimentaire spécial, mais que tout irait pour le mieux. Tout était serein. Là, je me suis réveillée.

Il y a certainement un sens…