A lire ou relire et à faire connaître pour votre plus grand plaisir

Le week-end du 14 juillet va me permettre de respirer un peu, mais ensuite, j’ai plein de papiers à remplir, encore et toujours… Pendant quelques jours, je vous invite à relire quelques-uns des nombreux articles divers, à explorer, à redécouvrir.
Bref, je sais que vous aurez plaisir à lire ou relire quelques articles :

Terre creuse :

Terre creuse : révélations de Snowden !

J’ai vu la Terre Creuse en 1998

Terre creuse découverte par l’amiral Byrd. Divers témoignages.

Une entrée de la terre creuse en Amazonie.

La Terre Creuse : Deux marins y sont précipités.

Pourquoi ces cités souterraines ?

Etrange relique :

Un vrai Christ gnome ! Incroyable découverte !

Âme :

Karma, 3ème œil, dévas, tunnel de lumière : stop au piège et libération !

Santé :

Les vaccins handicapent et tuent les enfants : une maman médecin a trois enfants victimes !

Sauce tomate chinoise frelatée empoisonnée sous faux pavillon de grandes marques italiennes !

Alerte malbouffe mortelle !

Des milliers de professionnels de la santé disent non aux 11 vaccins obligatoires. Pétition.

Etrange, mystère :

Des gens s’évaporent du train, du bus ou de l’avion en plein vol…

Un homme s’est volatilisé au milieu d’un groupe de touristes…

Disparus de façon mystérieuse.

Venu d’un monde parallèle: L’homme du Taured.

 

 

 

Publicités

Tintagel : site royal de naissance du roi Arthur !

Le roi Arthur n’est pas qu’une légende. Il a réellement existé. Il y a quelques années, on découvrit un tombeau lui étant attribué avec dans le tombeau, un squelette géant; non loin, dans un autre tombeau attribué à Marlin, on découvrit un second squelette géant.
Arthur naquit d’Ygerne, épouse du roi local Vortigern à Tintagel. Sa mère aurait été abusée par l’ennemi juré du père d’Arthur, par ailleurs tué le jour même par cet ennemi surnommé Pendragon : tête de dragon.
Quant à ce surnom, cela m’évoque les têtes de dragon formant la proue des drakkars, navires viking. Est-ce à dire que Pendragon était un aventurier viking arrivé à la tête d’une escouade de drakkars ? Cela expliquerait beaucoup de choses. Rien n’interdit de penser, en effet, que les raids vikings n’aient pas commencé au compte-gouttes d’abord, sur la hardiesse d’un guerrier danois tel ce Pendragon.
Nous n’aurons jamais la clé de ce mystère. Le fait est qu’on semble avoir trouvé le site de Tintagel en Cornouailles. C’est déjà ça !

Des vestiges royaux découverts à Tintagel, lieu de naissance du Roi Arthur selon la légende

Les archéologues sont en train d’investir une mystérieuse implantation côtière, dont ils pensent qu’elle aurait pu être la maison de la royauté britannique post-romaine, à Tintagel dans les Cornouailles, lieu de naissance, selon la légende, du Roi Arthur.

Les chercheurs espèrent découvrir si Tintagel était le site d’une implantation marchande ou d’un centre en plein essor politique entre le 5ème et 7ème siècle, à la fin du règne Romain en Angleterre. Credit: Emily Whitfield-Wicks/English Heritage

Des centaines de morceaux de poterie, que n’utilisaient que des personnes de statut élevé, et du verre ont été trouvés sur le site, situé sur la côte sud-ouest de l’Angleterre. Les chercheurs rapportent que le promontoire aurait été occupé du 5ème au 7ème siècle, probablement par les rois de Domnonée, un royaume britannique natif de l’ouest de l’Angleterre au cours du Haut Moyen Âge après la fin du règne romain.

« C’est la période que nous avons coutumes d’appeler l’Âge des Ténèbres, mais nous évitons désormais ce terme » rapporte le directeur du projet Win Scutt, « mais si nous devions l’appeler l’Âge des Ténèbres, alors ce serait la partie la plus sombre« .

Scutt, conservateur régional pour l’English Heritage, rapporte que plus de 200 pièces de poterie importées de Méditerranée et de verre raffiné ont été trouvées au cours des dernières fouilles sur le site qui ont duré plus de trois semaines en juillet et août.

Ces récentes découvertes suggèrent que le site fut à un moment donné une implantation de haut rang liée au commerce avec la région de l’est de la Méditerranée, à cette époque, siège de l’Empire Byzantin ou  Empire Romain d’Orient.

Les trouvailles comprennent aussi des tessons de poterie au vernis rouge grésé dans un style identifiée comme « Phocaean red-slip ware » (céramique sigillée phocéenne) provenant de ce qui est aujourd’hui l’ouest de la Turquie.

Morceau de verre trouvé sur le site. Photo Credit: Emily Whitfield-Wicks / Courtesy English Heritage
Morceau de céramique sigillée phocéenne provenant de l’ouest de la Turquie. Photo Credit: Emily Whitfield-Wicks / Courtesy English Heritage

Les archéologues ont aussi découvert de grandes jarres de stockage provenant de la région Méditerranéenne, des amphores, qui ont contenu de l’huile d’olive ou du vin.

Bien que quelques tessons d’amphore méditerranéenne et de verre aient été trouvés sur d’autres sites du Haut Moyen Âge dans le Royaume-Uni, ces artéfacts n’ont rien de comparable avec l’abondance de trouvailles faite à Tintagel lors des dernières fouilles, ainsi qu’au cours des précédentes dans les années 1990 et 1930.

Ceci suggère que les habitants du site n’étaient pas de simples importateurs de biens étrangers onéreux, mais ils en étaient aussi des consommateurs. A une époque où le règne romain s’est effondré dans presque toute l’Europe de l’Ouest, « curieusement, cet endroit unique en Angleterre semble avoir eu des contacts étroits avec le monde byzantin et l’est de la Méditerranée » ajoute Scutt.

« Le lieu de naissance d’Arthur »

Dans les légendes anglaises, Tintagel est le lieu où naquit Arthur, le légendaire roi britannique qui aurait combattu l’invasion des saxons dans les siècles qui ont suivi la fin du règne romain.

Selon l’histoire écrite au 12ème siècle par l’évêque et historien anglo-normand Geoffrey de Monmouth, le père d’Arthur, Uther Pendragon, séduisit la mère d’Arthur, Igraine; il s’était alors magiquement déguisé en son mari, le duc de Tintagel.

Plus tard, une autre tradition explique que le futur Roi Arthur aurait vécu à Tintagel lorsqu’il était enfant. Geoffrey de Monmouth mentionna aussi Tintagel comme étant plus tard la maison du cousin d’Arthur, de la famille d’Igraine, le Roi Marc’h de Cornouailles. Il fut le mari de la princesse irlandaise Iseult, et l’oncle vengeur de son amoureux, Tristan, chevalier cornouaillais de la Table Ronde du Roi Arthur.

Bien qu’aucun élément historique n’a été trouvé pour prouver l’existence du Roi Arthur, certains historiens supposent que le tempérament du Roi Marc’h de Cornouailles pourrait dériver de Conomor, l’un des rois de Domnonée au 6ème siècle, ou bien d’un roi cornouaillais plus tardif nommé dans les écrits gallois roi de Castellmarch (March ap Meirchion)

En 1998, une pierre gravée du nom britannique post-romain « Artognou » fut découverte par les archéologues à Tintagel; cela déclencha une vague de spéculation se référant à la légende arthurienne.

Mais Scutt rappelle que le consensus qui prévaut parmi les archéologues est que cette inscription, sur la Pierre d’Artognou, fait référence à une autre personne, malgré la similarité entre les deux noms.

Les croyances populaires qui ont fait de l’actuel château de Tintagel le lieu de naissance du légendaire Roi Arthur, se sont renforcées après la découverte de la Pierre gravée d’Artognou en 1998.

Creuser pour remonter le temps.

Les récentes fouilles à Tintagel  sont la première étape d’une étude étalée sur 5 ans, menée par l’English Heritage et le Cornwall Archaeological Unit.

Scutt explique que le but principal du projet est d’établir une datation définitive du site et de déterminer la fonction de certaines des cent structures enterrées un peu partout sur le promontoire de Tintagel.

Les scientifiques s’accordent sur le fait que les structures enfouies à Tintagel sont certainement les restes d’un centre royal ayant un lien avec le Royaume de Domnonée, ajoute Scutt, mais jusqu’à présent, il n’y a pas eu de datation précise effectuée sur le site.

Il reste encore une « possibilité extérieure » que certaines des constructions enterrées soient les restes d’un monastère médiéval tardif, voire même des cabanes pour les constructeurs du château du 13ème siècle qui se tient aujourd’hui sur le promontoire de Tintagel.

Et bien que les chercheurs soient convaincus que la plupart des bâtiments du site datent du 5ème au 7ème siècle, un lien direct avec la royauté britannique de l’époque reste à prouver. « Il y a plein d’autres possibilités, ce pourrait être un site marchand basé peut-être sur l’export de minéraux cornouaillais, comme l’étain, le plomb et l’argent » continue Scutt, « nous pouvons dire que c’est de haut rang et que des gens riches vivaient ici, mais cela ne correspond pas nécessairement à un pouvoir politique, cela pourrait être un site purement mercantile. »

Merci à @VirginieTour et @yanou9c pour l’info !
Relecture par Marion Juglin.
Voir aussi :
http://www.moyenagepassion.com/index.php/2017/03/15/tintagel-site-archeologique-dexception-au-coeur-de-lactualite-arthurienne/

Les surprises de l’Histoire !

L’Histoire de France est vaste, parfois « magique », et certains sujets furent peu abordés.
A partir de Charlemagne et jusque vers la fin du règne de Louis quatorze, une population fut discriminée en France.
Cette population n’avait pratiquement aucun des droits des sujets du roi. Beaucoup d’interdits et d’obligations les frappaient.
Ainsi, ces gens n’avaient pas le droit de vivre ne ville, ou dans les villages.
Ils vivaient dans des hameaux sous juridiction de l’Eglise, en général sur territoires d’une abbaye.
Ils n’avaient pas le droit de s’abreuver aux fontaines publiques.
Ils n’avaient pas le droit de toucher la nourriture dans les commerces ou sur les marchés.
Ils n’avaient bien entendu pas le droit de toucher un sujet ordinaire.
Ils étaient considérés comme une sous-humanité, voire comme autre chose qu’une humanité.
Ils étaient chrétiens, mais on les baptisaient de nuit. Dans l’église on les faisait entrer par une porte latérale souvent basse, et ils avaient à l’extérieur, leur bénitier réservé pour ne pas toucher l’eau des autres paroissiens.
Ils avaient leur place de côté dans l’église, et souvent avec un marquage au sol de l’insigne à patte d’oie jaune et rouge qu’ils portaient cousu sur l’épaule de leur vêtement obligatoire, une sorte de burka intégrale, noire, qui ne laissait voir ni leu visage ni leurs mains. Il leur était interdit de montrer quoi que ce fût de leur visage ou de leur corps. De ce fait, toutes sortes de descriptions étranges étaient faîtes de ces gens… par ceux qui ne les avaient pas vus !
Ils n’avaient pas le droit d’épouser un sujet du roi, et devaient donc se marier entre eux uniquement.
Le fait est que des repris de justice trouvèrent pratique de se cacher chez eux plutôt que d’être pendus, et il leur arriva de recueillir des enfants perdus ou abandonnés, et ainsi, si cette population avait au départ des caractéristiques différentes, au fil du temps, elles s’estompèrent.
Il fallait sept témoignages de ces gens discriminés pour contrer un seul témoignage de sujet ordinaire; autant dire qu’ils avaient toujours tort.
Le seul métier qui leur était autorisé fut celui de charpentier, et ils furent charpentiers habiles, et attitrés de l’Eglise et aussi des bâtiments militaires.
Au fil du temps, on les autorisa à pratiquer tous les métiers du bois.
Ils n’avaient pas de nom de famille, sauf dans le sud-ouest pour la raison suivante :
Le métiers étaient régis par les corporations, mais ces charpentiers non ordinaires ne pouvaient s’y inscrire. Toutefois, dans le Sud-ouest, personne ne voulut plus parmi les sujet ordinaires, exercer le métier de charpentier, devenu péjoratif du fait que ces parias exerçaient ce métier. Toutes les commandes de charpentes, y compris civiles échurent donc à ces parias, ces intouchables au vrai sens du terme.
Ayant tous les travaux de charpente, dans cette région ces parias s’enrichirent, achetèrent des biens qu’ils n’avaient pas le droit d’habiter, mais qu’ils pouvaient donner à louer via un notaire. Pour enregistrer les droits, il leur fallait un nom, et par conséquent, ils bravèrent l’interdit pour eux d’avoir un nom, et on connait donc dans cette région, les lignées de ces intouchables.
Avant de donner leur nom, je veux expliquer que c’est pour la seule raison de l’enrichissement de ces intouchables dans le sud-ouest, qu’on retint plus tard l’idée totalement fausse, que ces intouchables n’étaient que dans le sud-ouest ce qui est totalement faux ! Ils étaient presque partout en France, mais aussi en d’autres pays européens.
J’ai connu certains de leurs descendants, en mon enfance en région lyonnaise.
Leur nom ?
Les cagots.
Vous voulez en savoir plus ?
couvertureLe-Captif-de-Sone
Alors, vous pouvez lire un roman très documenté, avec des annexes historiques qui vous en diront bien plus, et en particulier sur les raisons vraisemblables du traitement discriminatoire de cette population, durant huit siècles !
Je n’ai pas attendu qu’on veuille bien parler du sujet sur les ondes, puisque ce roman, fruit de travaux antérieurs fut édité en 2005, il y a treize années.
Un jeune cagot refuse la fatalité de sa condition, ne veut pas vivre voilé, veut choisir sa destinée, et lorsqu’il tombe amoureux d’une jeune bourgeoise lyonnaise, il se met en très grand danger… Quelle sera l’issue de ce drame ?
Vous pouvez commander le titre : Le Captif de Saône de Marie Roca, directement à l’éditeur, à l’adresse mail suivante :

editionorpubli@gmx.fr

20 € hors frais de port (se renseigner).

 

Devenir druide : le premier pas sur le chemin est…

Je veux bien donner des leçons de druidisme, pas du faux, du vrai, mais encore faut-il faire la préparation pour cela, et justement, mes deux romans celtes préparent à ce chemin, et certains vont très loin à partir de leur lecture.
C’est pour tout le monde que j’ai rédigé ces deux volumes d’une saga basée sur mon vécu à l’époque gauloise.
Je ne les ai pas rédigés pour les chiens, qui ont leur propre chemin basé sur l’instinct et l’esprit groupe mais bien pour tous ceux qui veulent retrouver le vrai sens et la force de la vie et participer à la Renaissance qui nous attend lorsque le modèle basé sur l’hydre malfaisante et dévoyée de l’avoir, le démon de l’égoïsme tombera, très bientôt.
Quelle que soit votre origine,  votre âge, cette lecture vous comblera et vous aidera.
Ces romans qu’il serait bon d’adapter et de publier en d’autres langues aident tout le monde et préparent tout le monde, y compris ceux qui veulent plus particulièrement développer le savoir vrai et le chemin de la sagesse. Si vous avez lu, relu ces deux romans, alors vous avez déjà fait un énorme bond en avant dans le chemin du druidisme et tout le reste ira plus vite. Ces romans historiques ont aussi un tiroir initiatique, et ils ont ceci d’intéressant que chacun le lit à son niveau, y puise ce qu’il doit y puiser, le reçoit comme il doit le recevoir suivant son stade sur le chemin, et donc ces deux romans conviennent à tout le monde, mais bon sang, pour ceux qui me questionnent sur le druidisme ou qui se questionnent, toutes vos réponses sont déjà dans cette saga, à lire et relire dans son intégralité :

Vos commandes de livres pour l’été, c’est maintenant et ici.

Merci ! Enchantement.

Ceci a changé positivement mon existence, et je le conseille à tout le monde !

http://www.terres-celtiques.fr/produit/laigle-arverne-marie-roca/

http://www.terres-celtiques.fr/produit/57/

On peut aussi commander directement à l’éditeur en le contactant ici : editionorpubli@gmx.fr

Menteur, ignare et ridicule. Rions donc ensemble, avec quelques précisions historiques.

Lorsqu’on tient un blog ou un site et qu’on se voue à la vérité, on dérange, c’est bien connu, or, lorsqu’on est chrétien, on ne peut que servir la vérité, en tous cas, placer sa conscience dans cette volonté et cette dignité. Cela nécessite une certaine culture pour renvoyer la balle lorsque cela se doit, et bien, vous allez ici avoir une superbe démonstration du fait que de prétentieux individus donnent la pleine mesure de toute leur ignorance et de leur grande bêtise, dans un domaine où justement leur prétention demanderait d’avoir un minimum de savoir.
Nous allons ici évoquer les dynasties royales d’avant les Bourbons dont j’estime que le sang des Médicis a corrompu leur mission, ce, à cause du plus mauvais roi que nous ayons eu, à savoir Henri IV. Heureusement qu’il avait le très valeureux Sully pour gouverner à sa place et tenter de réparer ses bourdes et ses insuffisances.
Beaucoup plus en  mont, nous eûmes d’abord la dynastie des Mérovingiens dont le plus illustre représentant est Clovis qui embrassa la religion chrétienne et l’officialisa en Francie, le pays des Francs.
.En effet, dès la première dynastie royale, tous nos rois sont d’origine franque, à savoir des francs-saliens. En l’occurrence, Mérovée fondateur de la dynastie mérovingienne dont procède Clovis, roi fondateur de la dynastie mérovingienne sur le territoire qui fut celui de la Gaule.
Les rois mérovingiens viennent d’outre-Rhin et s’établirent ensuite dans les Flandres. Sous m’empire romain, les Franc-saliens, peuple proche des peuples celtes servaient comme armée auxiliaire au service de Rome. Lorsque à force de corruption des grandes familles romaines, l’organisation même de l’empire faiblit, les détournements de fonds par les décanteurs romains à leur propre profit ne laissèrent plus assez d’argent dans les caisses pour rétribuer les troupes auxiliaires. Les Francs saliens s’établirent donc en Gaule et se payèrent en nature, puis ils prirent le parti de prendre le pouvoir en Gaule, ce, avec l’accord des populations Gauloises du nord de l’actuelle France, suite à ce qu’on nomma la révolte des bagaudes à la fin du troisième siècle de notre ère.
De quoi s’agit-il ? Les gaulois accablés d’impôts par Rome, ne pouvant plus survivre à cause de cela, décidèrent d’aller vivre dans les forêts et de combattre les romains pour les chasser. Il est évident que l’appui des troupes de cette armée auxiliaire des Franc-saliens leur donnerait l’avantage.
En acceptant cette aide, les populations gauloises acceptaient d’avoir pour gouvernants et pour élite, les Francs-saliens.
Notez bien pour comprendre l’ineptie qu’on est venu me chanter ici, que les Francs-Saliens trouvaient leur origine outre-Rhin.
Clovis, fondateur de la lignée dite Mérovingienne du nom de l’un de ses aïeux était donc originaire d’outre-Rhin. Son père se nommait Childéric et son grand-père Mérovée.
En 751, Childéric III le dernier roi mérovingien est déposé par son maire du palais (premier ministre) , et se fait élire roi à la place du dernier mérovingien. Notons toutefois que Charles Martel avant de devenir Maire du Palais était le fils bâtard d’un roi mérovingien.
A partir de Charles Martel commence la dynastie des Carolingiens qui va donner Charlemagne dont le couronnement eut lieu en l’an 800.
La dynastie carolingienne eut pour dernier roi, mort sans aucune descendance à l’âge de vingt ans, un certain Louis V surnommé le fainéant, à savoir celui qui ne fait rien, qui prend ses aises mais n’a pas du tout l’étoffe d’un chef.
, Louis V meurt le 21 mai 987, d’une chute de cheval lors d’une partie de chasse sur les terres d’Hugues Capet.
C’est justement Hugues Capet qui va être le vrai fondateur de la France et de la lignée Capétienne, dont on a dit à tort qu’elle s’éteignit après le dernier Valois.
Si je dis à tort, c’est que lorsque un roi avait plusieurs fils survenant à l’âge adulte, le fils aîné prenait la succession, mais les fis cadets ne régnaient pas, à moins que le frère roi ne décède sans descendant mâle.
Il y a donc des gens qui descendent des rois et qui furent frères de roi puis oncle de roi, sans avoir quant à eux régner. Ces descendants du sang royal ont une descendance.
Ils sont donc à ce jour par ancienneté, les plus légitimes et les premiers des héritiers possibles du trône de France. Je descends d’Hugues Capet, et plus précisément de Robert premier le pieux, fils d’Hugues Capet. Mon ancêtre Robert fut surnommé le pieux, et il fut un excellent gouvernant de notre pays et un homme juste.
Je suis donc en première ligne d’accès à la souveraineté, ce bien avant les Bourbons.
Souvenez-vous du rameau coupé évoqué par Nostradamus concernant le futur roi de France, car, et je ne vais pas tout dévoilé, ce rameau coupé n’est en rien la fi du règne de Louis XVI ni l’éventuelle survie de son fils le dauphin, mais le rameau coupé est un emblème réellement associé à mon lignage, mais je n’en dirais pas davantage, car si quoi que ce soit doit se produire, Dieu et lui seul, désignera son roi pour la France.
Alors souvenez-vous de ce que j’ai dit plus haut sur le roi carolingien, dernier roi carolingien direct mort à vingt ans, sans aucune descendance et surnommé le fainéant, Louis V. Nuançons: l grand-père de Hugues Capet devait hériter du trône, mais pour certaine raison, il céda le trône à son frère cadet; lorsque la lignée de ce dernier ne permit pas de couronner un roi, le dernier étant né débile, on remonta donc en amont et on choisit un pair du royaume du me^me sang, à savoir Hugues Capet, donc légitime.
Un huluberlu m’écrit ce qui va suivre qui montre sa totale ignorance de notre Histoire, puisqu’il se prétend descendre d’un roi qu’il estime valeureux alors que non seulement le qualificatif de fainéant ne lui rend pas gloire, mais encore, il s’estime descendre d’un roi qui n’eut pas le plus petit descendant, même pas bâtard !
Ce gars ignore même que mérovingiens, carolingiens et capétiens étaient tous des Francs-Saliens, tous originaires d’outre Rhin !
Je ne pense pas que vous voudriez pour roi un tel usurpateur qui ne descend pas plus de roi que le chien descend du chat, doublé d’un ignare total qui méprise les femmes, cela ne fait aucun doute.
Après tout ce préalable, voici son hallucinant message, sans doute pondu en plein ramadan, après quelques tapages de front sur le sol ; je met en bleu ce qu’il dit et en italique noir mes commentaires :
« Étant moi même un descendant de Louis V (mort à 20 ans sans aucun descendant et surnommé le fainéant), je souhaiterai (s manquant) vous faire savoir qu’il est scandaleux que vous osiez prétendre au trône de France (désolée mais je suis légitime et j’en ai toutes les preuves contrairement à vous l’ignare, puisque votre prétendu ancêtre n’eut pas de descendance). Les usurpateurs (vous évidemment, pas moi) sont décidément légions (là, le « s » est de trop et comme usurpateur prétendant descendre de qui n’a pas procréé vous êtes le premier ) : je ( vous qui n’êtes rien pour avoir quelque incidence que ce soit, n’êtes qu’un sept milliardième de l’humanité) ne saurais tolérer ( on se donne des grands airs, et on se demande si vous allez brandir la schlag ou la kalach,  mais on s’en fout, vous n’êtes rien, même pas instruit) qu’une misérable (je n’ai pas de fric donc en ce sens premier je suis sans revenu, toute richesse ayant été volée à ma famille au dix-neuvième siècle seulement, mais digne, comme une reine mais pour vous selon votre mentalité de très bas niveau méprisant les femmes, le mot misérable signifie méprisable comme femme, ce qui ne m’affecte en rien car ma force est très au-dessus de l’opinion d’un ignare qui joue les usurpateurs) capétienne ( vous reconnaissez donc mon origine capétienne; êtes-vous donc de ceux qui tentèrent tout pour me tuer ou de porter atteinte à mon intégrité physique dès les premiers instants de ma vie au point qu’avant l’âge de cinq ans j’avais déjà vécu dix tentatives de me supprimer ? Mon âme a toujours vaincu et vaincra encore; descendante des constructeurs de la France, donc les plus honorables de nos rois) fasse valoir des droits volés (pas de vol, puisqu’il n’y avait plus personne qui soit en capacité de régner chez les carolingiens, le dernier descendant du dernier roi était déficient mental, et de surcroît le grand-père d’Hugues avait laissé son frère prendre le trône à sa place; Hugues était donc totalement légitime hériter de la lignée de Charlemagne; Capet signifie capitaine, celui qui dirige, pair du royaume, duc, donc à l’époque ministre, par ailleurs carolingien par sa grand-mère, donc plus proche roi possible de la lignée précédente, il fut choisi pour être roi) à une dynastie autrement plus glorieuse ( fi donc ! A part Charlemagne qui ne dut son règne qu’au fait d’avoir fait occire son frère, et ses neveux et fait enfermer sa jeune belle-sœur au couvent, la suite de la dynastie qui régna ne fit pas grand chose si ce n’est dilapider ce que l’ancêtre avait construit.
Je vous invite donc cordialement mais fermement à renoncer à tout ce à quoi vous prétendez, à vous excusez (là on met un infinitif, et fichtre, rien que ça comme prétention de la part de quelqu’un qui se ridiculise en  prétendant descendre’ de qui n’eut aucune descendance), et à repartir illico au delà du Rhin.«  J’y repartirais bien volontiers avec vous-même, d’autant que j’aurais besoin d’un larbin pour cirer mes pompes, si vous étiez en effet descendant de Louis V mort à vingt ans sans aucun enfant, car les trois dynasties susnommées eurent exactement la même origine Franc-Salienne, outre Rhin ! Oui, Charlemagne aussi, et d’ailleurs son palais et sa capitale étaient à Aix-la-Chapelle (Achen) où on peut encore voir son trône de bois.
Conclusion après avoir bien rigolé devant tant de ridiculisation de la part de celui qui signe : L’illustre, Merci illustre ignare prétentieux et ridicule de m’avoir permis d’apporter toutes ces précisions et de montrer à tous à quel point il faut se défier d’imposteurs ignares osant insulter la légitimité, et comme je l’ai répété, seul Dieu en décidera, mais il ne choisira certes pas un descendant prétendu de qui n’eut justement pas de descendant, mais un descendant bien réel de qui honora dieu tout en établissant les bases fondatrices de ce pays. J’ai quant à moi les documents et preuves établissant mon ascendance et ma légitimité première sur le trône de France. Cette traçabilité a onze siècles, excusez du peu.
Pour ceux qui veulent en savoir plus :
Sur le faux ancêtre (roi sans descendance) de l’hurluberlu ignare qui osa m’écrire ce torchon qui nous fait rigoler :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_V_le_Fain%C3%A9ant
Sur mon ancêtre et son œuvre de construction de la France :
« Le premier Capétien, comme ses successeurs, met toute son énergie à créer une dynastie continue en consolidant son pouvoir sur son domaine.' »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Hugues_Capet

 

Vos commandes de livres pour l’été, c’est maintenant et ici.

Un mot de mon éditrice.

Marie, auteur des livres ci-après présentés ne perçoit aucun revenu, pas même pour son handicap; ni salaire, ni pension, ni retraite. Véritable paria, un peu comme les Cagots à découvrir dans l’un de ses romans présenté ci après, Marie  est   depuis toujours systématiquement exclue de la solidarité nationale et de tout droit social. Outre la qualité de ses livres et leur véritable intérêt, outre le fait de découvrir une rare vraie romancière française, érudite et sachant manier la langue, vous faîtes une très bonne action en acquérant ses livres et en les faisant connaître. Merci.

Tout renseignement vous sera donné par contact mail avec l’éditeur, et l’éditeur peut envoyer les livres dans tous les pays du monde.
Le règlement Paypal est possible et facilite les transactions.
Voici l’adresse mail pour prendre des renseignements et passer commande :
editionorpubli@gmx.fr
Rappel des livres disponibles :
Deux romans celtes, gaulois d’après une histoire vraie, une saga inoubliable. « Voilà la vérité sur nos ancêtres celtes, gaulois, et c’est tellement vivant  ! » Aurélien M, infirmier.

L’Aigle Arverne                 Arianrhod

couvertureaigleaverne        Capture.JPG couverture Arianrhod 10 janvier 2017

20 €                                         20 €

Merci ! Enchantement.

Ceci a changé positivement mon existence, et je le conseille à tout le monde !

L’arbre ancêtre : passage extrait du roman celte : L’Aigle Arverne.

Le Captif de Saône :

Roman historique sur les cagots, une mystérieuse communauté de parias portant une burka (hommes e, femmes, enfants) en France durant huit siècles, et pourtant charpentiers de génie de nos cathédrale. « A lire absolument, ce roman magnifiquement écrit sur un sujet ignoré de notre Histoire. » Vincianne B, enseignante.

couvertureLe-Captif-de-Sone

20 €

Les Fantaisies de la lune :

Recueil de nouvelles, tendres, fantastiques et parfois… plus…

Capture.JPG couverture Les Fantasies de la lune 10 janvier 2017

12 €

Autres Humanités :

Le  darwinisme étant une grande tromperie, la preuve de cette supercherie repose sur l’existence vraie, passée ou présente sur notre planète, d’êtres de types humanoïdes ne relevant pas d’une filiation à la mode de la théorie jamais prouvée de l’évolution. Vestiges découverts, rencontres même et témoignages; Nombreux documents et très beau livre avec illustration du peinte Yannick-J-D Sanchez. Un livre dont il faut disposer chez soi pour s’en instruire et alimenter de bonnes conversations entre amis et proches, à propos des géants réels, des gnomes, sirènes et humano-marins, HSV , Hommes Sauvages Velus dont bigfoot, Yéti, Marfolat, Yowie, Yeren, etc..

scanimpressioncouvertureautreshumaniteacutes_zps0dcc8c29

18 €

Mystérieuses Disparitions et Voyageurs du Temps.

Cette œuvre est à la fois compilation de très nombreux cas de disparitions irrationnelles, dont devant témoins qui se produisent partout dans le monde. Des hypothèses scientifiques émergent, et d’autres sous formes de théories il y a peu sont confirmée et des débuts de preuves sont apportées.Encore un livre qui vous permettra de partager un beau sujet de conversation avec vos proches, de leur lire des passages, des cas, tous aussi vrais qu’étranges.

scan 2 couverture Mysteacuterieuses Disparitions_zpsqdo1nera

23 €

Sages Paroles des Chefs Indiens

Géronimo, Seattle, Siitting Bull, Chef Joseph, Black Elk sont tous des chefs amérindiens dont vous connaissez les noms, mais vous ignorez sans doute leurs paroles de sagesse dont certains sont des prophéties pour nous et notre époque !

couvertureSagesParoles-des-chefs-in

15 €

Revivre :

La vie, la mort, l’entre deux vies, la réincarnation, un sujet qui nous parle à tous.

couvertureRevivre

12 €

Nota Bene : Les frais d’envoi, en sus du prix du livre dépendant du poids de chaque livre, de sa destination et du mode d’envoi préféré (envoi simple ou Colissimo), pour chaque livre commandé, veuillez demander le montant à l’éditeur, laquel vous indiquera aussi comment effectuer votre règlement, selon le choix de Paypal ou d’un règlement par chèque

Merci ! Enchantement.

Merci encore pour les deux messages suivants :

Nolwen :

Je me permets de rebondir sur les témoignages de plusieurs de vos lecteurs sur les deux romans celtes. Merveilleux, un vrai enchantement au point qu’on ne peut se détacher des personnages et de leur histoire… On relit forcément, et il faut dire que c’est de a très belle écriture, un style incomparable qui permet de faire vivre les personnages et nous attire dans leur monde qui devient le nôtre. Personne n’a su faire revivre comme vous, nos ancêtres celtes. Merci depuis Quimperlé.

Alain et sa fille Jade-Marie, 17 ans écrivent depuis Charleroi en Belgique :

Vous nous emportez dans un magnifique voyage à travers le temps, dans la vérité de nos ancêtres celtes, de cette civilisation équilibrée, au sein d’une société où chacun avait sa juste place, où la femme était égale de l’homme et où régnait la seule vraie démocratie qui puisse être, directe et sans délégation. Tout sonne vrai, vécu et la façon de nous servir cette extraordinaire épopée décuple le plaisir du lecteur et favorise son immersion totale le temps de la lecture et plus, puisqu’il en reste ensuite une empreinte, et ce, pour notre plus grand bien. Forcément, ma fille comme moi, nous relisons, si bien que nous avons chacun notre exemplaire. Comme nous aimerions le retour dans une telle civilisation centrée sur l’Être, l’essentiel !

Émerveillement, ressourcement, découverte, apaisement…

L’arbre ancêtre : passage extrait du roman celte : L’Aigle Arverne.

Croix celtique druidique et réincarnation chez les Celtes.

La feuille de chêne. Poème bardique de Marie Roca.

Voici des brindilles. Poésie bardique pour les feux de la Saint-Jean.

Soleil : poème bardique pour le solstice d’été.

Au bord du ruisseau. Poème bardique.

La poésie bardique : exemple : Lutin.