Preuves d’exterminations d’autres humanoïdes au 19 me siècle En France !

Des races humanoïdes archaïques exterminées par les illuminati en Francde au 19e siècle.

Un peu partout dans le monde, dans des zones forestières montagneuses, il est question de géants anthropoïdes humains. Ces géants figurent parfois en bonne place dans les légendes, mais justement, les légendes et récits populaires ne se construisent pas sur rien et ont toujours comme point de départ, des témoignages directs. Sur ce blog, en rubrique « Révélation » j’avais déjà mis une vidéo au sujet du témoignage d’un homme qui aurait été retenu prisonnier par les sasquatchs au USA, au siècle dernier.

Je suis à la recherche de documents sur des témoignages de rencontres avec des êtres tels ceux-là, et je me doutais bien qu’on devait pouvoir en trouver en France, lorsque au hasard de mes lectures d’été, j’ai trouvé un témoignage, dans un ouvrage traitant de la Vallée du Grésivaudan, en Isère et plus exactement non loin de Chambéry dans les Alpes du Nord. Un témoin direct a raconté à l’auteur du livre que je lisais, son témoignage d’une rencontre plus que singulière avec des êtres que nous qualifierons d’étranges, correspondant aux récits légendaires et parfois mythologiques.

Je reviendrai sur ce témoignage époustouflant, mais précisons que le témoin raconte que les anciens disaient qu’on peut parfois rencontrer dans la montagne, des géants velus, hauts de deux mètres cinquante, et qu’il vaut mieux les fuir. Les anciens nommaient « marfollats », ces géants velus, et disaient qu’en fait, on pouvait être amené à rencontrer ces êtres, ainsi que d’autres, dont je parlerai plus tard, une fois par siècle, durant quelques heures, la nuit. Toutefois, à la différence des autres êtres « mythologiques » dont je parlerai plus tard, et qui ne se montrent en effet que quelques heures, de nuit à un moment donné, il semblerait que des paysans de jadis aient souvent vu des marfollats, de jour, et d’une année sur l’autre, ce qui implique qu’il s’agit bien d’espèces humanoïdes réelles qui nous furent ou nous sont  parallèles.

Il faut largement diffuser ceci dans le monde entier, car ce qu’ils ont fait avec marfolats, les Bigfoot européens,  nains et autres, ils continueront de le faire, si on les anéantit pas en répandant toute la vérité, partout, dans tous pays, et en les anéantissant eux, les innommables qui gouvernent le monde en se cachant plus ou moins derrière les marionnettes politiques.

J’en dis bien plus dans le livre : « Autres Humanités » que je conseille à chacun de se procurer car c’est une bonne base sur de tels sujets qui peuvent alimenter les conversations bien plus intéressantes que celles sur les fesses de la « Karda chiante » et autres créatures sous emprise des immondes qui les livrent en modèles.

Pour le besoin de certains chapitres du livre Autres Humanités, je fus amenée à me pencher sur des sujets qui me dévoilèrent quelques preuves de l’extermination en Europe, de races d’hommes archaïques, comme des races d’hommes situées dans tous les départements des Alpes et qu’on nomma alors génériquement « crétins des Alpes », en cumulant des genres de personnes très différentes. Les crétins des Alpes n’étaient pas des idiots issus de familles ordinaires comme on nous l’a dit, mais une race archaïque gnomique, propre aux Alpes.

En fait, il y eut au moins deux races d’hommes archaïques : des nains, et au contraire, ceux qu’on nommaient localement en Isère et dans les départements de Savoie, les Marfolats, lesquels existaient aussi par delà les Alpes en Italie, tout comme les gnomes sont attestés également dans le Valais en Suisse..

Je continue mes recherches sur les crétins des Alpes, mais voici des faits relatés par Balzac; étant donné qu’il cite avec précision certains lieux, il est fort probable que  soit authentique, l’histoire de cette extermination de cette race en Isère, car il ne parle pas des autres départements des Alpes, mais seulement de ceux d’Isère et de faits particuliers. Voici un article paru à ce sujet dans la revue « Bipédia » numéro 7 :

BIPEDIA 7

LES HOMMES SAUVAGES DE VOREPPE
PAR RENÉ LAURENCEAU

Première publication : septembre 1991, mise en ligne : vendredi 27 juin 2003

En lisant Le médecin de campagne de BALZAC, on en vient à se demander qui sont ces crétins des Alpes : on ne comprend pas comment des débiles ont pu assumer la responsabilité de garder des troupeaux dans l’alpage, ni pourquoi l’Eglise catholique se refusait de leur donner le moindre sacrement, ni pourquoi la décision de les faire disparaître fut prise, sous prétexte qu’ils se reproduisaient trop bien. Le comportement de la population villageoise à leur égard est surprenant : quand le maire du village vient chercher le dernier crétin, qui avait échappé à la solution finale, le téméraire est reçu à coups de pierre, et quand le dernier crétin finit par mourir, l’Eglise accepte tout de même de l’enterrer au cimetière, comme un être humain. Cet homme n’a jamais parlé : les sourds-muets non plus ne parlent pas. Mais les sourds-muets gardent-ils des troupeaux dans l’alpage ? Cet homme a un énorme bourrelet sus-orbital, et il a des yeux de ’poisson mort’. Surtout, cet homme a la peau blanche comme la craie, ce qui lui a fait donner le surnom de crétin.
Bien sûr, on peut prendre un débile et l’appeler crétin pour montrer que crétin n’est que synonyme de débile, et classer le dossier, comme TYSON en 1699 avait pris un chimpanzé, qu’il avait appelé orang-outan pour montrer que l’orang-outan n’était qu’un chimpanzé, mais quand on connut le mawass de Bornéo, on l’appela orang-outan, ce qui permit au chimpanzé de redevenir chimpanzé, mais n’empêcha pas le pongo d’Afrique de conserver son surnom de gorille pour faire disparaître à jamais le gorille insulaire décrit par HANNON. Chacun peut prendre n’importe qui pour lui donner n’importe quel nom. Mais cette ruse est grossière, et le crétin des Alpes, aujourd’hui disparu, ne semble à personne avoir été un débile. C’était un homme robuste et fruste, qu’on gardait en hiver dans de sombres maisons. Cet homme ne cultivait pas, mais on le nourrissait pour garder les troupeaux dans l’alpage, en été.
Les hommes qu’on envoyait dans l’alpage étaient châtrés, mais on gardait quelques reproducteurs. Quant aux femelles, on ne gardait que celles nécessaires à la reproduction de cette sous-espèce, et au plaisir illicite des villageois.
L’ensemble était trouble sur le plan moral, et le maire du village décida d’envoyer sur Aiguebelle, avec l’autorisation verbale du préfet, cette population mi-humaine mi-bestiale, et personne n’est allé vérifier si les convois, partis de nuit, ’nuitamment’ nous dit BALZAC, étaient arrivés à destination ou si leur chargement n’avait pas été déversé dans des charniers, quelque part dans le Massif de la Grande Chartreuse, non loin de Voreppe.
Le hasard des travaux des Ponts et Chaussées nous fera peut-être un jour découvrir un de ces charniers. Peut-être aussi découvrirons-nous un jour dans un cimetière les ossements du dernier crétin, celui que la population villageoise avait surnommé CHAUTARD, et dont elle avait obtenu l’ensevelissement au cimetière communal. De façon plus vraisemblable le mystère des crétins des Alpes risque de rester à jamais enfoui. C’est le mystère des hommes-des-neiges français, capturés dans la neige, mais qu’on ne laissait sortir qu’en été. »

 

 

 

 

Publicités

Le livre sur les géants Bigfoot et sirènes en promotion exceptionnelle !

Voici un livre et une offre à ne surtout pas manquer avec en toile de fond, mais pas seulement, vos cadeaux de Noël de 10 ans à 100 ans, un livre à garder pour s’y référer, en parler, animer des conversations passionnantes, avec des photos, des anecdotes et des articles de journaux, études, un livre accessible à tous, de très belle présentation avec de nombreuses photos de découvertes telle celle ci-dessus, un papier de luxe et une couverture originale dessinée et maquettée par l’artiste franco-espagnol Yannick-J-D Sanchez.
Regardez comme ce livre est beau :
scanimpressioncouvertureautreshumaniteacutes_zps0dcc8c29
Ce livre qui constitue une séreuse référence de base sur les autres types d’humanités n’est autre que le désormais fameux « Autres Humanités » de Marie Roca. Ce titre peut convenir à votre fils votre fille, votre oncle, votre cousine, vos amis et à vous-mêmes si vous ne l’avez pas encore. Si y découvrirez des réalités qui nous sont cachées.
L’offre exceptionnelle dure de ce jour 15 septembre 2017 jusqu’au 15 décembre 2017 inclus. Elle ne sera pas prolongée d’un seul jour.
Après sa réimpression due à son succès, le prix du livre a été réajusté à 18 €. Nous vous faisons une offre à 12 € l’exemplaire, que vous en commandiez un ou plus. L’économie est donc de 6 € par exemplaire, soit plus de 33%.
Il convient d’y ajouter 6 € pour les frais d’envoi et de conditionnement. Au prix initial ce serait 24 € avec les frais de port, et là, frais de port compris, vous réglez 18 €.
Une offre pareille ne se refuse pas. Plus vite vous commandez, plus vite vous serez servi.
On peut régler soit par chèque, soit par Paypal. Offre valable uniquement sur commande directe à l’éditeur. Pour tout renseignement et pour passer commande, veuillez nous contacter ici :
editionorpubli@gmx.fr
Regardez le travail soigné, stylé de la quatrième de couverture. Un vrai travail de grand artiste ! 4iegravemecouvAutresHumaniteacutes23nov2013_zpsf8836da3

 

Des squelettes géants découverts près de Stonehenge !

Dans le Wittshire, une équipe d’archéologues de l’université de Sheffield a découvert des restes humains gigantesques puisqu’il s’agit de trois adultes dont les tailles s’échelonnent de cinq à six mètres, et d’un bébé… qui a la taille d’un humain actuel !
La découverte a eu lieu à Durrington Walls, site d’un ancien établissement de populations néolithiques. Ces squelettes géants se trouvaient près de squelettes de taille humaine, certaines armes ayant été découvertes.
La datation au radio carbone donne 4500 ans.
Cette découverte expliquerait le mystère du déplacement des mégalithes pour construire Stonehenge et toutes les structures relevant du même ordre.
Souvenons-nous que les anciens druides disaient que mes mégalithes avaient été dressés par les géants, t non par les Celtes qui les avaient trouvés en arrivant.
Par les géants on explique aussi toutes les constructions gigantesques justement, comme les pyramides partout dans le monde, et autres.
Enfin, on a ici la preuve de cohabitation à une période récente, à la fois de populations de notre espèce et de populations d’espèces humanoïdes trois fois plus grandes. En ce cas, il est évident que la théorie de l’évolution, le darwinisme ne peuvent plus être enseignés, car c’est une supercherie récupérée idéologiquement et instrumentalisée comme on le sait pour détruire les populations de souche européenne en les faisant envahir sous le prétexte totalement faux que toute l’humanité proviendrait d’une souche unique et d’un lieu unique et d’une évolution unique.
Pour rappel, des squelettes d’humains d’homo sapiens sapiens datés de centaines de millions d’années furent retrouvés uniquement dans les pays européen, ce que bien entendu on cache au public, la dictature mondiale y veillant. Rien à voir avec Lucy dont on sait maintenant qu’il ne s’agissait que d’un singe, ni avec les hominidés trouvés en Afrique. Il semble que notre espèce soit apparue telle qu’elle, directement bipède et dotée de facultés différent de  celles des animaux.
Géant Merlin
Un géant aide Merlin à édifier Stonehenge

 

Un géant trouvé en 2016 en Italie.

Le géant découvert en 2016 à Casaro près de Syracuse en Sicile fait l’objet d’un total silence médiatique, alors que la presse locale en a parlé; toutefois, notons que  les journalistes se sont heurtés à une omerta au point qu’ils ne savent pas la taille du géant découvert sur un chantier de construction d’un immeuble. Il est probable toutefois que cette taille ait dépassé les 7 mètres, car nous disposons de récits historiques faisant état dans l’antiquité et plus tard au Moyen-âge, de découvertes en Italie, et particulièrement en Sicile et Sardaigne, de tombes gigantesques et de squelettes de gants de 7 mètres et parfois de 11 mètres.

« Squelette d’un géant trouvé à Cassaro, dans la province de Syracuse.

Au cours des fouilles pour la construction d’un nouveau bâtiment, les pelles mécaniques se sont heurtées à quelque chose de déconcertant: un énorme squelette  .

« Nous avons creusé à une  profondeur à laquelle personne n’avait jamais creusé jusqu’à présent »- dit le constructeur Gianni Baldi, « quand un de mes hommes m’a appelé pour me montrer la chose, je ne cache pas que j’allais me sentir mal, jamais vu » . Une fois arrivé sur place, les autorités compétentes ont fait preuve d’un profond malaise. Immédiatement, les chercheurs du «centre d’études archéologiques» sicilien ont été alertés pour analyser la structure.

Pour l’instant, la zone est sous séquestre, impossible à aprocher . « En vérité, dans ma vie, je ne me suis jamais retrouvé devant un squelette de cette dimension », explique Ugo Fratti, responsable du département archéologique. « Je pense que c’est la première fois que l’humanité entre en contact avec quelque chose comme ça. Je ne sais pas de quoi parler. Mon idée, en partie confirmée par certains de nos collègues étrangers qui sont venus au lieu de la découverte, est que ce peut être un ancêtre préhistorique . Cela évidemment met toute la chaîne de l’évolution darwinienne en crise, nous sommes conscients que nous sommes confrontés à un changement d’époque aussi bien que génétique et historique « .

Personne ne croyait ici, que dans ces terres laissées à l’abandon depuis longtemps, on trouvait une telle chose. La zone est contrôlée jour par jour par des gardes privés, en attendant des commentaires rapides des chercheurs. L’humanité pourrait être à un pas de changer son propre concept. Et si, dans un passé plus ou moins éloigné, les géants humains existaient réellement ? La mythologie recèle sans doute un fond de vérité. »

Article en Italien; en loici une traduction  Google très approximative. Je vous ai proposé ci-dessus une bonne adaptation (personnelle) en français :

https://translate.google.fr/translate?hl=fr&sl=it&u=http://www.ilfattoquotidaino.it/scheletro-un-gigante-ritrovato-cassaro-provincia-siracusa-shock/&prev=search

Ci-dessous, illustration du 19ème siècle, vers 1830, concernant la découverte d’un squelette géant en Italie :

géant Italie 1

Il y eut aussi des découvertes de géants en Italie, en Sicile en particulier: à Mazzarino en 1515 (un corps de 30 pieds de haut, soit 9,14 mètres), en 1548 (toujours 30 pieds soit plus de 9 m) et 1550 (33 pieds, soit 10 mètres) de hauteur) dans le Val di Mazzara près de Palerme.
Toujours en Sicile, à Agrigente, un squelette de 3, 40 m fut mis à jour par le capitaine Allen au printemps 1807, à quelques kilomètres du port de la ville, et d’autres furent trouvés enterrés dans une mine de soufre.

scanimpressioncouvertureautreshumaniteacutes_zps0dcc8c29
Pour commander ce livre parlant des géants, contacter : editionorpubli@gmx.fr

Des géants au Japon. Giants in Japan.

Cette découverte de 1918 sur une ile japonaise a plusieurs intérêts. On y parle de géants, mais à cette époque les basketteurs de plus de deux mètres n’existaient pas, et ces géants étaient très relatifs, et mesuraient près de 2,20 m. De ce fait, de nos jour encore, on peut parler de géants. A titre d’exemple, le plus grand joueur de basket en taille en NBA semble être Boban Marjanović, joueurs des Spurs qui affiche 2,22 m sous la toise.
Ici, cette population semble avoir été de cet ordre de grandeur.
Ensuite, le cercle de pierre évoque bien entendu ceux qu’on trouve en Europe de l’Ouest. Pourrait-il s’agir des mêmes populations ,
Le cercle de pierre au Japon montre que les constructeurs mégalithiques ont habité les îles il y a 5000 ans. Dans l’histoire japonaise, ils étaient nommés les Ainu, qui étaient connus pour leur teint blanc et leur grande taille.

« Mansfield News, 13 juillet 1918


Quinze squelettes humains ont été déterrés dans la province de Kawachi, considérée comme le lieu de naissance de la civilisation japonaise. Parmi les reliques de l’âge de pierre japonais découvertes par le professeur Okushi, trois des squelettes étaient en parfaite préservation, tous les os étant intacts. East and West News dit qu’il arrive rarement selon les enregistrements scientifiques que tant de squelettes parfaits soient découverts en un même endroit.
Parmi les indications indiquant que les personnes de cette période vivaient d’aliments non cuits, le fait que les dents supérieures et inférieures soient uniformément usées. On ne trouve pas de dents endommagées. La structure osseuse des squelettes est massive. Certains de ces squelettes ont une hauteur de sept pieds. Des squelettes ont été trouvés en position couchée avec des genoux dressés. Sans aucun doute, ces personnes appartenaient à l’âge de la pierre au Japon.
De la faïence et deux pointes de flèches de cuivre ont été trouvées. Deux boucles d’oreilles blanches de jade ont été découvertes qui peuvent être d’origine chinoise.  »

https://thenephilimchronicles.blogspot.com/2011/10/gaint-human-skeletons-found-in-japan.html

Pour en savoir plus sur les géants :

scanimpressioncouvertureautreshumaniteacutes_zps0dcc8c29

Peut se commander directement à l’éditeur :
editionorpubli@gmx.fr
Ou par la Fnac ou chez tout libraire connaissant son métier.
Sur BTLV radio et télévision en ligne, vous pouvez écouter mon émission sur les géants, et vous procurer ma conférence sur le sujet.

 

 

 

Des arbres gigantesques peuplèrent la terre, au temps… des géants !

 

Des arbres gigantesques auraient peuplé la Terre !

 

Notre planète n’a pas toujours connu la forte gravité qu’elle possède aujourd’hui.
Dans le passé, pour des causes non élucidées, comme l’hypothèse de la proximité de la lune, ou d’une comète géante, ou d’un vaisseau spatial démesuré, cette gravité s’est trouvé considérablement diminuée.
Conséquence : des animaux, des plantes et des humanoïdes géants…
Nous avons vu comment des périodes de gigantisme ont affecté à plusieurs reprises la faune et la flore de cette planète, la nôtre, dont le passé véritable reste encore largement méconnu.
Les dinosaures, les mammifères géants, les fougères arborescentes, les séquoïas, bien des indices demeurent qui devraient aider les scientifiques à réviser drastiquement leurs positions sur la question du gigantisme.
Des ossements de géants sont et ont été régulièrement découverts, mais la publicité sur ces issues majeures reste toujours très discrète.
Pire encore, la respectable Smithsonian Institution se serait rendue coupable de destructions de preuves : de nombreux ossements de géants, jugés trop embarrassants, auraient été purement et simplement détruits au début du siècle dernier.

Terrible perte pour la science, qui s’en félicite pourtant, satisfaite de n’avoir pas à se désavouer et à réécrire page à page la fausse histoire de notre planète, qu’elle s’entête à rabâcher depuis des lustres, vouant aux gémonies ceux qui ne pensent pas comme elle.
Dont je fais partie, et vous aussi, chers lecteurs.
Les séquoias géants atteignent une taille très respectable, mais ce n’est rien à côté d’autres vestiges supposés du gigantisme, comme celui qui suit, et qui défraye la chronique depuis déjà plusieurs années.
Devils Tower, dans le Wyoming, semble être non pas une mesa mais un arbre gigantesque dont le bois s’est trouvé pétrifié.
Un immense réseau racinaire aurait été découvert à sa base.
J’ai épluché le web, Graham Hancock et d’autres chercheurs dignes de foi partagent cette info.
Mais personne n’en confirme la source, le doute reste donc permis.
S’il ne s’agit pas d’un gros bidonnage, c’est une véritable bombe qui rendrait obsolètes tous les manuels d’histoire et de préhistoire.
Une révolution qui va dans le sens de l’autre histoire, vous savez bien, celle que vous conte Eden Saga depuis bientôt dix ans.
Une découverte qui va changer l’histoire admise !
Une découverte énorme et surprenante a été faite à la Devils Tower dans le Wyoming.
Les scientifiques du département des parcs d’état du Wyoming effectuaient des relevés sismiques photographiques, lorsqu’ils ont découvert un énorme réseau racinaire pétrifié sous la tour.
Le département des parcs a publié une déclaration: « Nous avons découvert ce qui ressemble à un système racinaire géant issu de la base de Devils Tower. 
Le système racinaire mesurerait de plus de 6 km de profondeur sur 11 km de large. 
Nous menons actuellement des études et des tests pour confirmer qu’il s’agit en fait d’un système racine et non d’une coïncidence. »
Cette découverte est à la fine pointe de la réécriture de l’histoire et de la science telle que nous la connaissons.
Nous continuerons à vous informer sur cette importante question, car à cette date, les informations sont très limitées. (source)
Six kilomètres !
Telle est la profondeur des racines, telle aurait pu être la hauteur de cet arbre, qui étendait ses vastes ramures sur près de 11 km à l’entour !
Nous sommes bien peu de choses, avec notre taille ridicule, notre époque de déclin terrible et notre orgueil aussi démesuré que notre petitesse…

Il y en a d’autres de par le monde.
Au Vénézuéla, c’est Wahari Kuawai ou Tepuy Autana, de son nom espagnol Cerro Autana.
Voici la description qu’en donne l’internaute Graham Russell : Est-ce une souche d’arbre fossilisée géante ?
Cerro Autana dans l’état d’Amazonas, au Venezuela.
Cerro Autana (Wahari-Kuawai) joue le rôle de « l’arbre de la vie«  dans l’histoire orale et la tradition des Indiens Piaroa qui habitent la région.
Pour les Indiens Piaroa, les habitants originaux de la région, Autana est une montagne sacrée (Wahari-Kuawai dans la langue de Piaroan).
C’est Kuaimayojo, le souche de « l’arbre sacré des fruits du monde ».
La mythologie de Piaroan raconte comment « le sommet de l’arbre était aussi élevé que l’infini, et ses branches étaient pleines de fruits qui tombèrent et donnaient vie à l’Amazone ».
Un jour, Wahari (un dieu) et son neveu Ruayei, transformés en lapa (Cuniculus paca), ont coupé l’arbre pour obtenir tous les fruits à la fois.
Ruayei a rongé la base jusqu’à ce que l’arbre tombe … (source)

Les géologues ne s’intéressent pas aux légendes exotiques. Dans ces mesas, ils ne voient pas de troncs d’arbres fossiles.
Pour eux, c’est de la phonolite, une pierre volcanique, comme leur formation, volcanique aussi.
La (ou le) phonolite, ou phonolithe, est une roche magmatique volcanique à structure microlithique fluidale.
De couleur grise à verdâtre, elle est composée de feldspath, de feldspathoïde et d’une pâte de verre peu abondante. La phonolite se débite en dalle.
Cette roche se caractérise par un son clair quand on frappe une dalle.
C’est cette propriété qui a donné son nom à la roche.
De plus, elle transmet très bien les sons : les voûtes construites en phonolithe de la salle de l’écho de l’abbaye de la Chaise-Dieu permettaient de confesser les lépreux à 8-10 mètres de distance (explication controversée).
Quoi qu’il en soit, pour les curieux, c’est une expérience étonnante : un chuchotement est parfaitement audible (dans l’angle diamétralement opposé).
Il existe également la phonolite à grenats, pierre rare qui existe dans l’archipel des Marquises, au Brésil, en Éthiopie et dans le Massif central.
Les dalles de phonolite peuvent être utilisées comme lauzes, pour couvrir les toitures des maisons, notamment dans le Massif central.
La phonolite à grenats est transformée en sculptures, notamment sur l’île de Ua Pou. (source)

En France, la phonolite est aussi présente, elle constitue l’ensemble du Mont Gerbier de Joncs, en Ardèche, qui accueille à son pied les trois sources de la Loire.
Alors ?
On se sent loin de la souche énorme, tout à coup.
Allons donc, les géologues peuvent se tromper, après tout.
On ne va pas abandonner une piste si prometteuse juste parce que la science officielle -donc menteuse- la refuse.
La science commence toujours par réfuter les théories nouvelles.

La phonolithe a été, dès le néolithique, utilisée comme lithophone : des lithophones cylindriques subsahariens conservés au musée de l’Homme (Paris, France) seraient les plus anciens lithophones manufacturés connus.
Il s’agit de vingt-trois monolithes cylindriques d’environ quatre-vingts centimètres à un mètre de long dont l’analyse morphologique a révélé les propriétés acoustiques.
Le 22 mars 2014, des percussionnistes de l’Orchestre national de France les ont utilisés pour un concert au Jardin des Plantes de Paris. (source)
Le nom de cette pierre signifie pierre sonore.
Le bois lui aussi est sonore. Si le lithophone est constitué de lames de pierre sonore, le balafon, instrument traditionnel africain, est constitué de lames de bois dur et sonore.

On peut parfaitement imaginer que le bois fossilisé puisse prendre l’apparence de la phonolite.  Notre rêve de grandeur peut continuer.
Cette planète a porté des êtres aux proportions démesurées.  La démesure était d’ailleurs leur principal défaut. Et aussi leur force.  Leur mode de vie.  Leur idéal.
C’était avant la venue d’Apollon, durant l’interminable règne de Dyonisos.  Ce dieu sauvage et doux, tantôt violent comme l’orage, tantôt patient comme la pierre, est aussi connu sous le nom de Rama ou Lama en Asie.  Les Romains l’adoraient sous celui de Mars.
Pour les Egyptiens, il fut Horus Ra. Pour les Atlantes, Ramos d’Hyperborée.
La Perse l’a nommé Mithra, la Gaule Esus, les Bretons le révèrent encore sous le nom de Saint Yves.
Ces humains nous ressemblaient un peu.
Ils appartenaient à l’humanité précédente.
Ils étaient beaucoup plus grands, plus forts et plus intelligents que nous.
Ils descendaient des gigantesques Cyclopes, les maîtres de la foudre, les terraformeurs de notre planète sauvage…

Cet article vient d’un site ami que je remercie pour cet emprunt. Voici le lien :

https://changera.blogspot.fr/2017/08/le-temps-des-geants-sur-terre.html

A lire ou relire : toutes sortes de sujets.

En voilà pour tout le monde, de quoi s’informer, s’instruire, réfléchir sur plein de sujets différents.
Pour ceux qui ont déjà lu ces articles, je suis certaine que vous aurez plaisir à relire certains d’entre eux. Interrogation écrite à la rentrée ! Bon, là je rigole.

La Laminine, protéine structurelle de notre corps a la forme de la croix de Jésus

Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

Lien vaccins-autisme : plus de 100 familles françaises portent plainte. Etudes scientifiques le prouvant ajoutées.

21 ans, en pleine forme, et 12 secondes plus tard : squelette !Terrifiant et vrai !

Non à l’holocauste et au puçage par vaccins ! Pétition à signer massivement partout.

J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

Amitié entre un Bigfoot et un amérindien.

Signe miraculeux chrétien : miracle de l’eau bénite.

Libérez-vous pour libérer l’humanité.

Libérez-vous des entités (pourries) du karma : 2

Le Sacré-cœur m’est apparu !

Le sexe supérieur selon la nature est la femme.L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Songe de la corde de lumière. 1991.

Rêve du temple d’énergie.

Message du ciel et photographie magique.

Couronnées de lumière après un soin reiki.

Mystères et géants du Mont Bucegi en Roumanie.

Une femme russe kidnappée par un Alma, bigfoot russe.Ma vie chez les elfes. Première partie.Ma vie chez les elfes. Seconde partie.

Le lourd secret de Serephine…

Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements : première partie.

Avion décolle en 1954 et se pose en… 1989…

Transportées dans le passé en Belgique.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

Darwinisme : des scientifiques demandent son abandon.

Une énorme tempête soudaine sauve les chrétiens persécutés !