Физическое лицо с физическими недостатками, чтобы разблокировать пенсию моего государственного служащего, я должен заплатить 5000 евро адвокату Государственному совету.

Я обращаюсь к тем из моих читателей, которым посчастливилось дать мне пожертвование или кредит в размере 5000 евро для оплаты адвоката в Государственном совете, который может позволить мне получить пенсию моего государственного служащего, заблокированную дискриминацией в отношении инвалидов ,

Я особенно обращаюсь к американским, австралийским читателям, которые ценят мою работу. Мне не нужны кумулятивные маленькие подарки, но эта сумма. В случае успеха, и это, вероятно, будет не менее 90 процентов, я верну сумму. В противном случае это будет подарок. Правильно, я должен попробовать это решение.

Почему я не могу получить бесплатную юридическую помощь? Потому что, несмотря на то, что у меня нет личного дохода, что имеет место, они считают золото дохода домохозяйства, я пара, а у моего мужа зарплата. У нас есть работа по сантехнике и изоляции для нашего жилья, и нашим детям нужна помощь во времена безработицы. Вы не можете получить это дополнительно.

Да, это несправедливо; лицо, у которого нет личного дохода, но чей супруг имеет заработную плату, не может фактически требовать его или ее права, поскольку ему / ей не предоставляется доступ к той помощи, которую она должна иметь в бесплатной юридической помощи тем более что этот человек имеет доступ к своему пенсионному доходу!

Это обращение очень актуально. Спасибо, что услышали и передали его.

 

Publicités

I at once need a 5000 € gift to pay the lawyer to have my civil servan’t pension. Help me please ! A true state discrimination and crime in France.

I appeal to those of my readers who are fortunate enough to give me a donation or a loan of 5000 € to pay the lawyer at the Council of State who can allow me to obtain my civil servant’s pension, blocked by discrimination against disabled persons .

I especially appeal to the American, Australian readers who appreciate my work. I do not want cumulative little gifts, but this sum. If successful and this is likely to be at least 90 percent, I will refund the amount. Otherwise, it will be a gift. Being right, I must try this solution.

Why can not I get free legal aid? Because even though I have no personal income, which is the case, they consider the household income gold, I am a couple and my husband has a salary. We have plumbing and insulation work to do for our housing and our children need help in times of unemployment. You can not get that extra.

Yes, it is unjust; a person who has no personal income but whose spouse has a salary can not actually claim his or her entitlement because he / she is not given access to that assistance she should have in free legal aid especially since this person has access to his or her retirement income!

This appeal is very urgent. Thank you for hearing and passing it on.

Appel international à un don de 5000 € pour payer avocat pour obtenir ma retraite !

Je fais appel à ceux de mes lecteurs qui sont assez fortunés pour me faire un don ou prêt de 5000 €, pour payer l’avocat au Conseil d’Etat qui peut me permettre d’obtenir ma retraite de fonctionnaire, bloquée par discrimination à handicapée.
Je fais particulièrement à appel aux lecteurs et lectrices américains, australiens qui apprécient mon travail. Je ne veux pas de cumuls de petits dons, mais cette somme. En cas de succès et cela est probable à au moins 90 pour cent, je rembourserai la somme. Sinon, ce sera un don. Etant dans mon bon droit, je dois tenter cette solution.
Pourquoi ne puis-je faire appel à l’aide judiciaire gratuite ? Parce que même si je n’ai aucun revenu personnel, ce qui est le cas, ils considèrent le revenu du ménage or, je suis en couple et mon époux a un salaire. Nous avons des travaux de plomberie et d’isolation à faire pour notre logement et nos enfants ont besoin d’aide en période de chômage. On ne peut pas sortir en plus cette somme.
Oui c’est injuste; une personne qui n’a aucun revenu personnel, mais dont l’époux a un salaire ne peut en fait pas faire valoir son droit parce qu’on ne lui donne pas accès à cette aide qu’elle devrait avoir à l’aide judiciaire gratuite d’autant qu’il s’agit pour cette personne d’avoir accès à son revenu de retraite !
Cet appel est très  urgent. Merci de l’entendre et de le répercuter.
Si la ou les lecteurs réguliers de l’Union Européenne (instance) qui viennent régulièrement sur ce blog veulent m’aider, merci à elles aussi pour cette bonne action.

Synchronicité et pouvoirs de l’esprit…

Samedi, je me suis rendue dans ce lieu de nature où je vais depuis quelques mois. Nous seuls avons les clés de ce lieu paisible, un petit  domaine où règne le végétal. Dans  la boîte à  lettres, nous trouvons un flyer annonçant une exposition consacrée au dinosaures dans les environs. Je me dis que cela peut être intéressant. Trois minutes plus tard, je fais mon tour sur le terrain, et au beau milieu de ce terrain large je vois au sol, posé sur l’herbe mais vraiment juste posé, quelque chose qui semble en plastique bleu. Du haut de ma stature, je pense qu’il peut s’agir d’un bout de sachet plastique bleu, mais je me baisse tout de même. J’ai fait erreur, car c’est une figurine représentant… un dinosaure !
On ne fait pas meilleure synchronicité, n’est ce pas ? Toutefois comment cet objet est-il arrivé là ?
Je me suis du reste posée la même question pour un œuf de Pâques tout neuf, trouvé le jour de Pâques au pied d’un arbre sur ce terrain ! Aucun de nous ne l’avait mis, mais on aurait dit qu’on me faisait ce cadeau.
Donc, ce dinosaure est arrivé là on ne sait comment. Il semblait avoir été tout juste déposé  sur l’herbe, sans la moindre trace de terre, or il y a eu de la pluie et il y a de la rosée la nuit. L’herbe est dense, il n’y a aucun signe de terre remuée. Aucun enfant n’est entré sur ce terrain, et la dernière fois qu’une enfant y est venue, elle était avec ses grands-parents et n’avaient pas le moindre jouet avec elle, et c’était ily a plus d’une année.
Nous tondons souvent cette herbe, donc si l’objet avait été dans l’herbe au moment du dernier coup de tondeuse, il aurait été coupé, abîmé or la figurine semble neuve, d’un bleu brillant. A l’examen, une curiosité s’impose : l’objet n’a aucune marque de fabricant, aucune inscription, or souvent ces objets étant moulés, le moule comporte la marque et le made in. Là rien de rien, même après examen à la loupe.
Ce n’est  pas tout : de chaque côté du terrain très  large, il y a un grand terrain et une maison, mais aucun enfant ni même adulte n’aurait  pu jeter cet objet aussi loin sur le terrain. D’autre part, chez l’un des voisins, les enfants sont de grands adolescents qui ne jouent plus avec de telles figurines, et de l’autre côté, ce sont des grands-parents et leurs petits-enfants sont très petits. même un adulte n’aurait pas pu lancer si loin cet objet depuis l’un des terrains proches.
J’ai toutefois une explication. Je  n’ai pas de petits-enfants, et je me suis virtuellement créé un petits-enfant auquel je donne un certain prénom, et une âme qui pourrait devenir mon futur petit-enfant s’est rapprochée de moi, mais pour m’apporter des objets, il faut que ce soit une âme élevée. Comme je suis naturellement médium et que de ce fait je suis devenue passeuse d’âmes, il arrive que pour attirer mon attention afin que je les aide à passer dans la lumière, des âmes fasse se déplacer un objet chez moi, et c’est toujours très spectaculaire, mais elle font déplacer cet objet de manière à ce que je le remarque au moment du déplacement, que ce soit visuel ou par le bruit produit par la chute de l’objet précipité comme propulsé à plusieurs mètres.
Là, ce n’est pas l’âme d’un défunt demandant à passer dans la lumière qui a mis ce petit dinosaure devant mes pieds, pas plus que l’œuf de Pâques mis devant moi au pied d’un arbre le jour de Pâques 2017, en ce même lieu de campagne, et juste après qu’ayant entendu les petits-enfants des voisins cherchant les œufs cachés sur leur terrain, je me sois fait la réflexion que j’aimerais avoir des petits-enfants avec lesquels partager cette même joie, les rires aussi.
Dans les deux cas, pour l’œuf de Pâques comme pour la figurine dinosaure, les objets étaient intacts de salissure ou de vieillissement comme s’ils venaient à l’instant d’être déposés, et dans les deux cas, la découverte fait immédiatement suite à une pensée en rapport avec l’objet découvert. Lorsque j’ai trouvé le flyer, j’ai tout de suite pensé et même exprimé en ce cas,, que ce devait être intéressant, mais ma pensée fut celle d’enfants contents de voir des documents sur ce sujet des dinosaures.
Autre explication; le lieu dont je parle a des énergies  vraiment druidiques; il y a des rochers totalement envahis de végétation et les pierres qui sont des organes vivants étouffent,  tel point que certains rochers ne ont plus visibles et je les délivre. Je ressens un vrai remerciement de leur part. Je sens la présence du « petit peuple invisible », lutins et autres, fées, etc… Cette présence est particulièrement forte lorsque je dégage des rochers enfouis sous des kilos de végétation.
Depuis toujours, j’ai la perception de ce qui ne se voit pas, de ce que les autres ne voient pas. Le monde est tellement plus riche que ce qu’on nous laisse en voir et en percevoir.
Il se trouve que je fus druide en une vie antérieure il y a vingt et un siècles (voir mes deux romans celtes qui relatent ma vie de cette époque), et en cette vie, certains cercles druidiques discrets et sérieux et sans accointances avec la Franc-maçonnerie me reconnaissent comme druide née. Je n’ai suivi aucune formation, mais je suis marraine d’une druide bretonne.

 

 

Message désincarné en pleine émission radio.

 Voici un vécu qui m’advint en 2015.
Ayant eu un rêve très lumineux et raccordé à mon amie et témoin de mariage décédée en escalade en 1982, je suis restée longtemps dans mon lit, dans le bien-être apporté par ce rêve, où il était question de la résidence universitaire où Régine et moi nous nous étions connues, étant alors étudiantes. Je me suis donc levée tard, et tout en prenant mon thé, j’ai voulu mettre le flash d’informations à la radio. J’ai un poste radio d’une trentaine d’année qui a du mal à capter, et donc, je ne peux pas écouter toujours les mêmes ondes. J’ai tourné le bouton, et je suis tombée sur un flash d’infos, sur je ne sais quelle station. Après le flash d’informations, on nous met une chanson sirupeuse en anglais, à la mode de maintenant, toutes calquées les unes sur les autres, chansons musicalement sans aucun intérêt. Je supporte, tout en buvant mon thé. Arrive alors, soudain un étonnant message qui n’a rien à voir avec le style de la radio sur laquelle je suis, qui est plutôt une radio djeuns !
Sans aucune annonce préalable, sans préambule, une voix de femme sans intonation, désincarnée dit ceci :
« Qui convoite le bien d’autrui produit de mauvais fruits. La racine du juste produit de bons fruits. »
Sitôt après ce message nous revoilà en plein dans la chanson djeuns charabiaté en anglais.
C’est là que je réalise pleinement qu’il vient de se produire quelque chose qui n’est pas négligeable, et qui est un message d’ailleurs.
La première partie du message ne me concerne pas, ni aucun des miens. A moi on a pris le peu que j’avais obtenu au prix de gros efforts, mais pour ce qui me concerne, je n’ai jamais été dans la convoitise; le sentiment de jalousie me surprend toujours, mais je fus l’objet de jalousie durant très longtemps, et de ce fait, on m’en a fait au-delà de ce qui est imaginable, et cela est allé si loin que ma santé a rudement été mise à l’épreuve, ce qui me laisse des séquelles non négligeables dont je suis obligée de me préoccuper en ce moment.
La convoitise découle de la jalousie, lorsqu’il s’agit de biens matériels : « Un tel a ceci, et bien je le veux, donc je le prends ou je le force à me le donner. »
Cela se passe désormais au niveau non plus individuel, mais au niveau des populations. La convoitise donne les prédateurs, or, ceux qui viennent dans nos pays depuis Afrique (toute l’Afrique) Asie, Orient, les Roms, etc, sont dans la convoitise, et ils viennent ici se comporter en prédateurs, ne serait-ce qu’en bénéficiant de nos prestations sociales payées par nous… qui ne pouvons plus les payer !
Ces prédateurs sont en grande faute spirituelle, car leur devoir est de faire prospérer leur propre pays d’origine, au lieu de venir massivement ici.
La première partie de la phrase entendue  leur est largement destinée, m^me s’ils ne sont pas les seuls concernés.
La seconde concerne les justes qui souffrent tant dans ce pays; le mot racine a un sens identitaire, il parle de filiation ancestrale, ancrée sur ce sol.
Tout est dit pour qui veut bien entendre, ce qui signifie comprendre !
Oui, ce message désincarné fait sens. Les populations installées en Europe mais qui sont issues de migrations depuis ailleurs que l’Europe continentale doivent remigrer sur leur continent pour se recaler sur la volonté divine qui a choisi de placer telle race sur tel continent. Venir ici par convoitise des allocations et aides n’a pas de sens et ne peut durer, car à un moment, plus personne ne peut payer, et en outre, les populations qui quittent leur continent n’œuvrent pas à l’évolution de ce dernier, or, là est le devoir pour   lequel ils sont venus au monde : faire progresser leur continent africain, leur péninsule arabique, leur continent asiatique. leur prédation précipite tout le monde dans le chaos total. Voilà donc bien le sens de cette parole qui me fut donnée :

« Qui convoite le bien d’autrui produit de mauvais fruits. La racine du juste produit de bons fruits. »

 

 

Signes et appels téléphoniques de papa après sa mort : énormes preuves de survie.

 

Papa souffrait d’une terrible maladie professionnelle affectant les poumons et donc le souffle. En été 1998, l’une de ses petites-filles décéda de manière imprévisible ; dès lors, il ne voulut plus lutter contre  la maladie, et il accepta une intervention chirurgicale non seulement inutile, mais encore, qui devait servir d’expérience médicale. Il accepta de servir de cobaye.
La veille de l’opération début décembre 1999, depuis sa chambre d’hôpital à cent kilomètres de chez moi, il nous appela au téléphone, et discuta très longuement avec nous, ce qui était inhabituel. Lorsqu’il raccrocha, je dis à mon époux que mon père nous faisait ses adieux. Le lendemain lundi, jour de l’intervention chirurgicale, mon époux partit aux USA pour son travail.
L’opération expérimentale étant réussie, mon père allait bien. Le vendredi en fin d’après-midi, je travaillais dans mon bureau lorsque soudain, simultanément, il y eut une belle lumière, je ressentis une impression de très grande joie, quelque chose passa à travers moi, et je sus que mon père venait de passer de l’autre côté, qu’il était délivré de toute sa souffrance, et que s’il ressentait cette joie qu’il me communiquait, c’est parce que sa petite-fille décédée quelques mois plus tôt était venue l’accueillir. Lorsque mon frère m’appela, je pus lui dire pourquoi il m’appelait, puisque je savais déjà
Le lendemain de son décès, une jeune aide-soignante qui a accepté de faire un remplacement dans un autre service que le sien dans ce grand centre hospitalier, et qui commence ce remplacement ce jour même, prend connaissance des évènements de la nuit dans le service, et là, stupeur ; elle lit le nom de son grand-père, qu’elle n’avait pas revu depuis l’âge de quatre ans, du fait d’une brouille entre ses parents et ses grands-parents. Pour elle c’est un choc. Elle descend à la morgue et embrasse son grand-père pour la première fois depuis une vingtaine d’années.
Est-il possible de croire qu’il ne s’agisse que d’un hasard ?
Hasard qui voulut qu’ayant eu à lâcher prise par désespoir suite à la mort d’une de ses petites-filles, ce vieil homme soit embrassé par une autre de ses petites-filles, dont il avait été privé durant près de vingt ans ; hasard  pour que cette petite-fille ait choisi le métier d’aide-soignante ; hasard pour qu’elle exerce précisément dans l’hôpital où il décéda, hasard encore pour que sans rien connaître de son lien de parenté avec ce patient, des responsables de l’hôpital aient demandé à cette jeune femme de remplacer un personnel manquant dans le service où son grand-père venait de décéder ; hasard encore pour qu’elle prenne son service précisément le matin suivant le décès de son grand-père, et non pas avant ni après…
Vous y croyez-vous à un tel « hasard » ? Moi pas, d’autant que la suite en dit long.
Mon père avait choisi d’être incinéré, puisque sa petite-fille avait été incinérée. A notre demande, l’entreprise de pompes funèbres conserva les cendres jusqu’au printemps.
Mon père avait en effet demandé que ses cendres soient dispersées dans un coin de nature du massif du Pilat, non loin de Saint-Etienne. Il avait eu cette phrase magnifique : « Je veux être le fils du vent.»
Lors du week-end de Pentecôte, nous prîmes la direction d’un endroit connu de ce massif, mais alors de manière imprévisible, le temps changea si brusquement que cela n’était pas prévisible, et  une terrible tempête, avec brume se leva. On n’y voyait plus à deux mètres ! Mon frère qui guidait notre procession de voiture, ne retrouva plus la direction de l’endroit connu, prévu par lui. Des trombes d’eau s’abattaient. Nous arrivâmes en un lieu enchanteur en bordure de route, et là une sorte d’évidence se fit jour ; en ce lieu la végétation était sublime… paradisiaque ! Ce serait en cet endroit. Lorsque nous acceptâmes cette évidence la tempête cessa, et juste après la dispersion des cendres, un grand soleil s’imposa.
Maman n’ayant pu être des nôtres ce jour-là, quelques semaines plus tard, mon frère voulut l’y conduire, mais impossible de retrouver l’endroit qui nous avait semblé trop merveilleux pour être de ce monde. Etait-ce la fameuse Avallon des celtes ? Avions-nous accédé juste le temps nécessaire, à un espace relevant d’une autre dimension ?
 Tout cela est plus que troublant, mais ce n’est rien au  regard de ce qui s’ensuivit, et en particulier, d’appels téléphoniques de mon papa depuis l’au-delà.
Pour moi, il y a une suite. Quelques mois après la dispersion des cendres, à l’approche de l’anniversaire de la mort de mon père, le téléphone sonna ; j’étais seule et j’entendis ce massage qui s’enregistra sur le répondeur du téléphone fixe :
« Allo Marie (suivi de diminutif) c’est papa ! Tout va bien. »
Juste ces mots, puis plus rien. C’était sa voix, reconnaissable entre toutes, et le ton était celui d’un homme heureux.
Comment croire en une chose pareille ? Votre père dont vous avez dispersé les cendres, vous appelle au téléphone !
Là, ce fut sur la ligne fixe, mais il y a mieux, et à deux reprises.
Au moment du décès de mon père, je n’avais pas encore de téléphone portable, par conséquent, il n’en avait jamais connu le numéro. Je ne l’ai eu que quelques jours à peine avant cet appel de mon père sur la ligne fixe.
Je consulte ma messagerie de portable, et j’entends enregistré, ce même appel de mon père. Même voix, mêmes mots. Je le fais entendre à mon époux très cartésien de par sa profession nécessitant de l’être ; comme moi il est troublé, et comme moi il ne peut avoir le moindre doute : il s’agit bien de mon papa. Je décide d’effacer ce message. J’efface du reste tous mes autres messages sur le fixe comme sur le portable.
Lorsque tous mes messages sont effacés, mon portable sonne, et j’entends :
« Allo Marie (plus diminutif qu’il me donne) c’est papa ; je vais bien ! »
 Depuis son décès, j’ai eu souvent mon père dans mes rêves, il était jeune (la trentaine) et heureux.
 J’ai encore eu mon père au téléphone en janvier 2011, soit plus de onze années après son décès, en des circonstances encore plus étranges que voici :
Ma maman avait passé quelques temps chez nous, mais les derniers temps, elle était malade et ne voulait pas consulter notre médecin, disant qu’elle verrait le sien dès son retour. Il n’y a pas plus têtue qu’une dame très âgée. Le lendemain de Noël, à sa demande, nous l’avons reconduite chez elle. Nous lui avons fait ses courses alimentaires avant de la laisser. Son état se détériora, ce qui nous valu de terribles accusations de proches, et elle fut hospitalisée. Ma mère eut un comportement atroce envers nous, mais elle était habitée par une entité qui prenait le dessus à certains moments, et ce fut le cas.
J’étais en état de choc du fait de son comportement. Nous avions vu le médecin, et il nous dit que maman avait mal soigné sa cystite, ce dont je m’étais inquiétée, et que de ce fait elle avait eu un début de septicémie, et nous n’y étions pour rien. Cette précision nous fit du bien, car l’un de mes proches qui n’avait pas vu maman du reste (il ne vint même pas à ses obsèques, l’an dernier), nous  accusait d’avoir maltraité maman, or, ce fut l’exact contraire. Dans la semaine, j’ai téléphoné et l’infirmière m’a dit qu’elle mangeait de bon appétait et que tout allait bien. J’ai ensuite demandé le standard pour avoir ma mère au téléphone. Le téléphone sonna longuement, mais ma mère ne répondait pas, et à n moment quelqu’un répondit, et ce quelqu’un était.. Papa, décédé en décembre 1999, mais c’est lui qui me parla au téléphone et me dit : -Donne-moi des nouvelles. C’était là encore sa voix, son intonation. Mieux, il avait été hospitalisé dans cet hôpital pour ses problèmes pulmonaires,et il avait cette vois haletante des gens qui ont ce genre de problèmes.
Bouleversée d’entendre mon père au téléphone, ce, depuis la chambre d’hôpital de ma mère, et de l’entendre me demander des nouvelles alors qu’il est décédé depuis des années, j’ai raccroché. J’ai recontacté le standard en lui disant qu’il s’était trompé de numéro de chambre et m’avait passé la chambre d’un homme, mais le réceptionniste m’assura que non, il n’avait pas commis d’erreur, et il me passa de nouveau la chambre de maman, et de nouveau c’est la même voix de mon papa qui me répondit et me demanda des nouvelles. De nouveau, j’ai raccroché.
Je ne parle pas ici de ce auquel je crois mais de vécus bien réels. Avec force, mon père a voulu me dire qu’il était vivant et sans souffrance aucune, lui qui avait tant souffert du fait de maladies professionnelles.
Je peux affirmer par expérience que la vie du corps n’est que temporaire mais la vie dépasse le cadre corporelle restreint, et donc, elle est transformation, passage d’un état à l’autre.
Nos ancêtres celtes avaient tout compris ; ils nommaient TIR NA NOG l’au-delà, ce qui signifie la TERRE DES JEUNES, puisque l’âme oublie les stigmates du corps dont ceux de la vieillesse et de la maladie.
Le hasard n’existe pas, et la mort n’est qu’un simple passage d’un état incarné à un état qui n’a plus besoin du véhicule de chair, propre à l’expérimentation terrestre.
Ceux que nous avons aimés sont même plus vivants que nous autres, ici-bas !

 

A lire ou relire : toutes sortes de sujets.

En voilà pour tout le monde, de quoi s’informer, s’instruire, réfléchir sur plein de sujets différents.
Pour ceux qui ont déjà lu ces articles, je suis certaine que vous aurez plaisir à relire certains d’entre eux. Interrogation écrite à la rentrée ! Bon, là je rigole.

La Laminine, protéine structurelle de notre corps a la forme de la croix de Jésus

Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

Lien vaccins-autisme : plus de 100 familles françaises portent plainte. Etudes scientifiques le prouvant ajoutées.

21 ans, en pleine forme, et 12 secondes plus tard : squelette !Terrifiant et vrai !

Non à l’holocauste et au puçage par vaccins ! Pétition à signer massivement partout.

J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

Amitié entre un Bigfoot et un amérindien.

Signe miraculeux chrétien : miracle de l’eau bénite.

Libérez-vous pour libérer l’humanité.

Libérez-vous des entités (pourries) du karma : 2

Le Sacré-cœur m’est apparu !

Le sexe supérieur selon la nature est la femme.L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Songe de la corde de lumière. 1991.

Rêve du temple d’énergie.

Message du ciel et photographie magique.

Couronnées de lumière après un soin reiki.

Mystères et géants du Mont Bucegi en Roumanie.

Une femme russe kidnappée par un Alma, bigfoot russe.Ma vie chez les elfes. Première partie.Ma vie chez les elfes. Seconde partie.

Le lourd secret de Serephine…

Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements : première partie.

Avion décolle en 1954 et se pose en… 1989…

Transportées dans le passé en Belgique.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

Darwinisme : des scientifiques demandent son abandon.

Une énorme tempête soudaine sauve les chrétiens persécutés !