A lire ou relire : toutes sortes de sujets.

En voilà pour tout le monde, de quoi s’informer, s’instruire, réfléchir sur plein de sujets différents.
Pour ceux qui ont déjà lu ces articles, je suis certaine que vous aurez plaisir à relire certains d’entre eux. Interrogation écrite à la rentrée ! Bon, là je rigole.

La Laminine, protéine structurelle de notre corps a la forme de la croix de Jésus

Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

Lien vaccins-autisme : plus de 100 familles françaises portent plainte. Etudes scientifiques le prouvant ajoutées.

21 ans, en pleine forme, et 12 secondes plus tard : squelette !Terrifiant et vrai !

Non à l’holocauste et au puçage par vaccins ! Pétition à signer massivement partout.

J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

Amitié entre un Bigfoot et un amérindien.

Signe miraculeux chrétien : miracle de l’eau bénite.

Libérez-vous pour libérer l’humanité.

Libérez-vous des entités (pourries) du karma : 2

Le Sacré-cœur m’est apparu !

Le sexe supérieur selon la nature est la femme.L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Songe de la corde de lumière. 1991.

Rêve du temple d’énergie.

Message du ciel et photographie magique.

Couronnées de lumière après un soin reiki.

Mystères et géants du Mont Bucegi en Roumanie.

Une femme russe kidnappée par un Alma, bigfoot russe.Ma vie chez les elfes. Première partie.Ma vie chez les elfes. Seconde partie.

Le lourd secret de Serephine…

Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements : première partie.

Avion décolle en 1954 et se pose en… 1989…

Transportées dans le passé en Belgique.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

Darwinisme : des scientifiques demandent son abandon.

Une énorme tempête soudaine sauve les chrétiens persécutés !

 

Rêve et synchronicité.

Ceci m’est arrivé au printemps 2013.
Tout commence par un rêve assez surprenant. Dans ce rêve, je reçois une lettre du lycée situé dans une grande ville, où j »ai préparé mon bac, il y a pas mal de temps. Cette lettre offre la possibilité de se retrouver pour un bref séjour au Québec, aux personnes qui ont préparé le bac dans cet établissement, l’année où je l’ai eu. Je m’inscris. Hélas, le jour où nous devons nous retrouver à l’aéroport, j’oublie de me lever assez tôt.  Qu’à cela ne tienne, je change mon billet pour un départ pour le lendemain. Je me retrouve sur le lieu de séjour au Québec, et  je retrouve d’anciennes connaissances (coucou Myriam, tu y étais), et il y a là des professeurs actuels de ce lycée qui fut le nôtre. Soit dit en passant, ce lycée qui était en plein centre ville a été déplacé en banlieue, ce qui enlève tout le charme qu’avait notre vieux lycée. Bref, j’évoque le superbe voyage que nous avions fait à Florence en terminale, avec notre formidable professeur d’Italien, Mme M, et là, une professeur actuelle (dans mon rêve) du lycée, une personne qui approche l’âge de la retraite, me demande :
– Vous parlez d’Anne M ?
Je confirme, et elle me dit :
– Je suis sa belle-fille, et je suis contente d’entendre une si belle évocation de sa personne, car je l’estimais beaucoup; par contre, j’ignorais qu’elle avait enseigné dans ce lycée, où moi-même je suis nommée depuis peu.
Au réveil, cette conversation au sujet de cette prof que j’ai beaucoup aimée, me laisse quelque chose de joyeux, une sorte de lumière, une onde de joie.
C’était dans la nuit du dimanche au lundi.
Le mardi matin, je me décide à ranger de vieux tiroirs auxquels je n’ai pas touché depuis longtemps, et j’y trouve un petit mot rédigé sur une page de cahier, et sur ce petit mot, j’ai toutes les coordonnées de 1975, de ma chère prof; en effet, soucieuse de  notre réussite, Anne M nous avait donné ses coordonnées au cas où nous aurions besoin d’elle dans la période de préparation des épreuves du bac.
Combien de chances il y avait-il pour que quelques heures après avoir fait ce rêve, je mette la main sur ce bout de papier de cahier sur lequel j’avais noté les coordonnées de ma professeur d’Italien en 1975 ? Depuis cette date, j’ai connu cinq déménagements, le dernier en date remontant à trente ans, et ce bout de papier se trouvait ainsi à portée de main; il suffisait d’ouvrir un tiroir…
Belle synchronicité qui sonne comme une sorte de coucou possiblement de l’au-delà d’Anne M. Je ne sais si Anne M est toujours ou non de ce monde, mais elle doit avoir autour de 90 ans si elle est en vie, et sinon, c’est peut-être un petit signe d’elle depuis ailleurs…
L’idée qui ressort synthétiquement de ce rêve est celle de la transmission durable.

 

Une autre dimension : rêve mystique.

Ce rêve date d’août 2008.
Ce rêve m’a impressionnée par sa qualité pleine de lumière, par son contenu semblant en lien avec un éventuel changement dimensionnel (ascension de la planète), et par la présence de ma défunte sœur.
J’étais dans la même maison qu’actuellement, mais entourée de nature, et surtout, je m’apercevais pouvoir presqu’à volonté changer de cadre naturel. Par exemple, si je voulais avoir l’océan face à moi à quelques mètres, j’avais soudain l’océan, un peu comme on peut changer de décor sur l’écran de son ordinateur, mais là, la nature était bien réelle et je pouvais avancer jusqu’à cet océan remplaçant mon décor habituel, m’y baigner y faire du bateau si le cœur m’en disais.
De fait, les personnes autour de moi percevaient un cadre naturel fonction de leur harmonie, et dans une même famille, une même communauté d’esprits, c’était le plus fort vibratoirement et donc le plus en harmonie qui imposait le cadre naturel qu’il voulait, encore que chacun n’en percevait que ce que sa propre harmonie lui permettait d’en percevoir. De plus, la qualité de l’environnement était lumineuse et légère ; vous ne pouvez pas imaginer à quel point la sensation était de pur bonheur.
Ayant compris comment tout cela fonctionnait, je me trouvais face à ma sœur décédée en 2001, très rajeunie, car elle m’apparaissait telle qu’elle était à vingt ans. Elle était à environ un mètre cinquante de moi. Je lui expliquai ce que je venais de découvrir à propos de ce changement de cadre naturel, à volonté.
Je me suis éveillée avec une impression de vrai.
Sans doute est-ce ce que nous connaîtrons s’il advient que nous changions de dimension spatio-temporelle. L’expérience que j’en ai eue est plus que sympathique.
Je crois que tout dépend de l’évolution de chacun.
C’était une révélation, plus qu’un rêve !

Des songes mystiques pour la France.

Le rêve ordinaire vient de constructions mentales, selon des données qui sont dans votre subconscient ou votre inconscient.
Le songe est quant à lui de nature spirituelle. Il vient de guidance qui nous sont données, et on fait clairement la différence tant les songes sont habités de lumière et procurent une sensation de bien-être.
Ces temps, j’ai eu plusieurs songes dont voici le plus récent, puisqu’il date de cette nuit de lundi 24 avril à mardi 25 avril
Le début d’ambiance du songe montre une sorte de crépuscule très calme. Je ne me sens pas inquiète. Je ne ressens pas d’angoisse, mais une sorte de résignation peut-être. Je me dirige vers ce qui semble être ou avoir été un café et j’y entre. Il y a là quelques personnes, mais pas de bruit. C’est en effet ce manque de bruits qui domine tout ce rêve. J’entre dans ce café, et il y a quelques marches pour y accéder, une terrasse, une baie vitrée. Des personnes revêtent des sortes de bures de moines, avec capuchon, mais plus légères, et on m’en donne une en tissu léger en fait, et qui a une sorte de fourrure (synthétique, mais fine autour des manches. Elle est gris foncé. Je la revêt par-dessus mes vêtements, et j’ai l’impression d’une sorte de déguisement de carnaval, sauf que ce n’est pas l’ambiance. L’ambiance est sérieuse, concentrée, réservée, courtoise, mais pas d’hostilité non plus.  Des hommes et des femmes d’âges divers sont là. On peut parler d’un nombre assez réduit d’individus, un peu comme si nous étions des survivants.
Nous sortons et nous grimpons sur un tas de ruines ou plutôt de gravats d’environ 80 cm de hauteur, mais ce tas de gravats fait comme un long chemin à perte de vue. En silence, tels des pèlerins, nous marchons sur ces ruines, toujours dans cet état ressemblant à une résignation lucide. Le long de cette hauteur de ruines cheminent d’autres gens qui n’ont pas la tenue de moines ou pénitents, et ce sont des gens ordinaires, jeunes,  pour la plupart, et eu aussi sont silencieux. L’atmosphère est très silencieuse.  Là, je me prends à penser : » Qu’allons-nous devenir ? Quel est l’avenir de la France ? » Je glisse un peu ou je trébuche légèrement sur une planche du tas de gravats, et là, tout de suite, une personne qui chemine le long de l’élévation de gravats me prends par la main, et je ressens une chose indicible, un grand transport de joie, et toute l »énergie qui passe par cette main est supra humaine, bienfaisante, mais je n’ai pas de mots pour décrire cette puissance et cette bienfaisance à la fois. Je me tourne vers cette personne, et c’est Jésus !
Nous continuons à marcher ainsi, main dans la main et je vois que le tas de ruines va prendre fin. L e soleil apparaît. Je suis maintenant au niveau du sol. Jésus me prend par les épaules, et je voudrais vous expliquer ces ondes bienfaisantes qui se  dégagent, mais je ne le peux pas, parce que les mots n’existent pas. Jésus me parle, et ses paroles sont source de grand espoir, mais je serais incapable de vous répéter ses paroles. C’est un instant radieux. Je sais seulement que cela a rapport à la France qui fut choisie pour être lumière des peuples et pour guider vers Jésus, mais sans doute aussi avec les élections.
Selon le choix que nous ferons au second tour, nous retrouverons notre voie pour nous acheminer au-dessus du tas de ruines vers la lumière et le salut, ou non,.
Le choix de Marine est le choix du salut.
Le choix de Macron est le choix de la perdition totale.
Refuser de choisir ou se laisser avoir par la manipulation satano-médiatique, politico-médiatique c’est la perdition totale.
C’est sans doute le message donné par ce rêve.
Voici un autre rêve que j’eus trois jours avant le premier tour :
J’étais avec les miens dans une pièce où la lumière du jour arrivait par une très grande fenêtre, plus large que haute qui était située en haut du mur. On ne voyait que le ciel, mais un ciel d’un bleu d’une grande pureté, et c’était ce qu’on nomme le bleu marial, le bleu du manteau de Marie, la vierge Marie.
Nous sortions mon époux et moi, et là omniprésence de ce ciel d’un bleu limpide, magnifique, et c’était très agréable, comme si le ciel était descendu sur terre soudain.
Je ne pense pas que ceci soit associé au choix de Macron pour président. Macron m’évoque plus les forces obscures, mauvaises, et je ne peux pas expliquer cela, mais c’est comme si je lui voyais des cornes.
Pour le second tour, chacun doit se moquer et se délivrer des demandes de reports des uns et des autres et de toute la pression médiatique, afin de surtout ne pas choisir celui auquel je vois (vraiment) des cornes démoniaques, mais plutôt choisir celle qui aime la France, le vrai pays, celui de notre ancestralité, de nos valeurs spirituelles et de nos traditions. Que vous ayez voté Fillon, Mélenchon, Lassalle, Poutou, Cheminade, Arthaud, Hamon (oui on peut choisir le salut après l’erreur), Dupont-Aignan, vous devez oublier le conditionnement dans lequel on vous a mis et englué, et faire juste appel à votre conscience, car le vote patriote est le vote salvateur, au même titre qu’il fut salvateur d’être patriote et non pas collaborateur lors de  la seconde guerre mondiale.

Redevenez libre en vous affranchissant du conditionnement médiatique.

macron-budget-27.8.2014-588-CP

Vous aurez à choisir entre l’enfoncement dans la perdition de Rothschild et de son nouvel ordre mondial pour le règne du mal absolu pour vous et vos enfants ou au contraire le chemin de l’espoir et de la libération avec Marine.
Souvenez-vous de la période de la seconde guerre mondiale : après la collaboration et la souffrance en résultant, la délivrance.
Où vous êtes collaborateur du mal du nouvel ordre mondial, et vous jouez perdant avec Macron, ou vous êtes du côté de la libération et vous n’hésitez pas en choisissant celle qui incarne la vraie France, ses valeurs, les solutions pour nous tirer de l’ornière.

Macron 1

macron2