Surprenantes rencontres guidées…

Voici une rencontre guidée en deux temps, à dix ans d’intervalle.
C’est un vécu tout frais.
Je sors de mon cours de yoga et je discute un peu avec la prof et une autre personne, au sujet du caractère ressourçant d’un lieu de campagne où j’aime aller.
Une femme passe et semble tendre l’oreille au passage. Je salue la prof et l’autre élève, et je traverse le parc, et je dis bonjour à cette femme Elle me rend le bonjour et nous engageons la conversation.
Rien d’étonnant ? Voyez la suite.
Nous discutons, et là elle me dit que nous nous sommes déjà rencontrées dix ans plus tôt, et que de but en blanc je lui avais donné son prénom. Comme je m’en souviens, même si cela m’arrive assez souvent, je lui donne son prénom.
A vrai dire, c’était déjà dans un parc il y a dix ans, je me trouvais de traverser cet autre parc, et je croise cette femme, et je lui demande :  » – Vous vous appelez Isabelle ? « 
Elle s’appelle bien Isabelle.
Imaginez que de but en blanc,  une inconnue s’avance vers vous et vous dise votre prénom. Je pense que vous allez trouver cela suspect.
Je pense alors lui avoir dit que je ne savais pas pourquoi je lui disais cela, mais que l’avenir nous le dirait.
Dix années plus tard, elle se souvient de moi et me rappelle le fait.
Alors là intervient quelque chose. Ces derniers jours j’ai repensé à cette rencontre, à cette façon dont j’avais tout de suite donné ce prénom à cette  inconnue, et ce prénom Isabelle me trottait dans la tête.
Cette fois, nous avons eu un magnifique échange, et elle m’a donné une piste intéressante, comme je pense lui en avoir également données.
Il est évident que ce sont nos guides qui nous ont de nouveau mises en contact.
Je crois qu’à notre époque, ce genre de rencontres par proximité d’âmes et guidance seront de plus en plus fréquentes. La vibration de la terre s’est élevée de telle sorte que pour ceux qui seront près, un passage semble se faire vers uu monde franchement plus agréable. Les rencontres guidées

 

Publicités

Napoléon et Bernadotte : pions illuminati.

Photo illustrant le titre : Axel de Fersen.
Axel  de Fersen, vous vous en souvenez, était ce jeune  et bel officier suédois, amoureux de la reine Marie-Antoinette, laquelle était également éprise de sa personne. Par amour pour la reine, il organisa la fuite de la famille royale, laquelle s’acheva à Varennes, de la manière qu’on sait. Il dut s’enfuir en Suède, et lorsqu’il apprit la mort de sa bien-aimé, il lui voua un véritable culte et ne se maria jamais. Il vécut dans le château familial auprès de sa sœur. Fersen gagna l’amitié du roi de Suède, et devint le plus haut dignitaire du royaume, après bien entendu le roi, et  le neveu du roi, héritier du trône, et dernier  héritier de la dynastie des Vasa.
En  France, les illuminati avaient promu consul un  illustre inconnu, auquel on avait vite donné un titre de général tout en le popularisant de façon légendaire, par l’épisode quelque peu arrangé d’Arcole.
Qui était derrière l’ascension de Napoléon, si ce n’est le cercle illuminati et son grand architecte Talleyrand ? Talleyrand fut toujours derrière Napoléon, y compris pour le trahir, lorsqu’il ne s’avéra plus manipulable Napoléon fit la carrière qu’on sait,  devint empereur, mais je dois ici évoquer un autre personnage, à savoir, Jean-Baptiste Bernadotte, né à Pau, condisciple et ami de Bonaparte à l’école militaire, rival en amour, puisqu’il lui vola sa fiancée, Désirée Clary, ce qui ne l’empêcha pas de devenir maréchal d’empire. Une petite parenthèse, on n’aura jamais autant distribué des titres de noblesse, et des grades de généraux et de maréchaux à n’importe qui, selon le fait du prince auto-institué (de façon programmée) Napoléon, pour raison d’utilité plus que de valeur, que sous le règne napoléonien. Pour quelqu’un qui devait sa carrière et son ascension à une révolution qui voulait en finir avec le système nobiliaire, non seulement c’est un peu fort, mais cela démontre à l’évidence,  que la révolution ne fut qu’un prétexte pour imposer par manipulation du peuple parisien uniquement la domination par les illuminati, secte sans aucune valeur morale, au contraire des nobles de l’ancien régime, dans leur ensemble, ce qui n’exclut pas des déviants.
Lorsqu’on regarde la carrière militaire de Bernadotte, il fut un très piètre officier, qui perdit ses hommes, qui fut sauvé à plusieurs reprises par la chance ou par l’intervention de tiers.On peut même oser affirmer qu’il n’avait aucune prédisposition au commandement militaire, ce , à la différence de son rival Napoléon. Napoléon avait toutes les raisons d’en vouloir à Bernadotte, et pourtant il le combla d’honneur. Ce n’est certes pas dans les manières d’un mégalomane tel Napoléon, alors pourquoi octroyer ces privilèges à un homme qu’il avait maintes raisons de honnir ? Ce n’est pas Napoléon qui en décidait mais Talleyrand, et derrière lui toute la machinerie de ceux qui gouvernent dans l’ombre. Bernadotte était bien le deuxième poulain dressé et conditionné par les illuminati.
Napoléon échappa au total contrôle illuminati par sa mégalomanie, alors les illuminati décidèrent de sa mise à l’écart, ruinèrent ses alliances. Jusqu’alors la Suède était neutre, et du vieux roi on ne pouvait s’attendre à ce qu’il prenne parti contre Napoléon, or cela dérangeait, car le Danemark voisin était pro napoléonien, et le Danemark régnait aussi sur la Norvège, sa position stratégique et son génie maritime, son gros potentiel renforçant le blocus contre l’Angleterre. Si la Suède sortait de sa neutralité et rejoignait l’alliance contre Napoléon, alors la flotte danoise pourrait être anéantie, et le blocus s’épuiserait.
Bernadotte

Bernadotte devenu roi de Suède.

Le sacrifice humain de Fersen :
Le vieux  roi de Suède fut finalement destitué et son neveu devait être couronné, mais les illuminati voulaient vraiment placer sur le trône, un homme qui leur serait « reconnaissant » et tout à eur dévotion, et finalement, le jeune héritier mourut subitement et étrangement…  Le très  loyal  Axel de Fersen,  le plus haut dignitaire et ministre  qui avait les faveurs du roi, risquait d’être désigné comme successeur, or, forcément, il ne portait pas dans son cœur ceux qui avaient pris le pouvoir en France, et il devait donc être éliminé au plus vite. Les illuminati utilisèrent les mêmes moyens qu’ils avaient mis en œuvre en France pour lancer la révolution toute à leur profit, le peuple, et surtout, la partie la plus malléable, la plus irréfléchie du peuple, ce qu’on nommait alors, la populace. Le peuple avait compris que le jeune prince héritier de la  couronne, le dernier de la dynastie Vasa n’était pas mort de sa belle mort, mais avait été empoisonné, ce qui fut probablement vrai. Les illuminati eurent donc la partie facile; il suffisait d’ajouter à la rumeur basée sur l’évidence, le nom d’un coupable idéal, celui-là même qui avait en apparence tout intérêt à voir disparaître l’héritier des Vasa pour prendre sa place, Axel de Fersen.  La rumeur enfla. Alors que comme chaque jour, il se rendait au palais en voiture (tire par des chevaux à cette époque), la populace se rua sur sa voiture, et l’en ayant extrait, mit à mort Axel de Fersen. C’était le 20 juin 1810. Juste avant le 21 juin, date à laquelle les satanistes, les illuminati font des sacrifices humains !
Fersen fut lapidé par la foule sur instigations et menées  des illuminati. Sa mort fut atroce.
C’est à ce sacrifice humain, car ce fut un sacrifice humain organisé que Bernadotte doit son incroyable promotion au rang de roi ! Bernadotte a t’il prit part à l’organisation de ce massacre via le peuple ? On peut penser que oui, ne serait-ce que pour faire allégeance à ceux qui allaient lui donner un trône.

Cette dynastie suédoise actuelle est née d’un sacrifice humain !

Oui Fersen fut liquidé via ceux qui se tiennent dans l’ombre et qui font le malheur des peuples; ceux qui veulent la mondialisation et pour lesquels cette mondialisation passe par l’Europe, d’où la mise sur les trônes européens des proches de Napoléon, d’où ses guerres pour conquérir les territoires des autres nations, des autres peuples… Aujourd’hui, les mêmes instigateurs ont fait « l’Europe, mondialise et du fric, qui n’est plus du tout l’Europe ! Entre les deux, ils tentèrent deux autres pions : la révolution russe d’un côté, le nazisme de l’autre.
Oui, déjà  Jean-Baptiste Bernadotte, homme intelligent et habile, devint roi de Suède sans avoir la moindre ascendance royale, ni la moindre ascendance suédoise. Cela n’advint pas de par lui-même, ni de par ses seules qualités, mais par ceux qui étaient tapis dans l’ombre.
Aucune explication logique possible à cette ascension de Bernadotte, véritable parachuté dans l’Histoire suédoise et dans ke destin suédois. !
Il accomplit en bon serviteur le plan illuminati et conserva son trône. Il fonda l’actuelle dynastie régnante de Suède, la dynastie des Bernadotte. Il contribua donc activement à la chute de son ex ami, ex rival en amour : Napoléon.
Quand au grand Talleyrand, comme on le nomme souvent, le « cerveau » de la manigance contre les peuples européens, et bien justement… ce cerveau partit dans l’égout…
Tenez, lisez ceci :

http://michel-terestchenko.blogspot.fr/2013/11/les-mesaventures-de-la-cervelle-de.html

Géants 13 : Les géants de Bavière.

Photo en Une : Illustration de la déjà re découverte des ossements de géants en Bavière au dix-huitième siècle.
Cette vidéo montre l’exploration récente de la caverne de Breitenwinner en Bavière. Elle livre un charnier montrant nombre d’ossements humanoïdes d’une taille énorme.
                          En 1535, Berthold Büchner explora cette grotte et conclut : «Toutes les grottes et les passages étaient plein de gros os de type humains mais géants « ,  » ces os étaient très grands, comme s’ils avaient appartenu à des géants », et  » le crâne le plus grand que nous ayons jamais vu . ». La caverne fut de nouveau explorée au dix-huitième siècle.
Texte et image illustrant de l’exploration par M. Flurl in 1792, de la caverne et des ossements de géants
Quelques  ossements géants dans la caverne :
géants bAVI7RE2
Cette exploration récente semble vérifier ces allégations d »un explorateur du seizième siècle. La caverne  de Breitenwinner a été bien explorée. Elle recèle les os d’humanoïdes géants, et certains des ossements sont fossilisés, mais elle contient aussi des restes d’humains tués par les nazis lors de la seconde guerre mondiale. La caverne se situe à proximité d’un ancien camp de prisonniers de guerre, et elle est actuellement sur le territoire d’une base de formation l’OTAN, raison pour laquelle elle est complètement ignorée du monde.
Avant de vous mettre la vidéo, j’appelle particulièrement votre attention sur la vertèbre montrée à un moment par l’explorateur. D’après l’expérience que je commence à acquérir sur ces sujets, cette vertèbre correspond en taille et densité, à un individu dont la taille se situe aux environs de 4,80 m. L’obscurité ne permet pas de voir clairement tout ce qui est montré, mais cette vertèbre est très parlante.
Appel aux amis québécois : si quelqu’un d’entre vous pouvait sous-titrer en français toute cette vidéo, et la reposter sur Youtube, je l’en remercie. Je traduis bien les textes, de manière littéraire qui plus est, mais traduire toute la conversation orale, pour moi c’est fastidieux et trop chronovore.

Une entrée de la terre creuse en Amazonie.

Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure.
Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !
Amazonie les aborigènes affirment qu’il y a tout un monde à l’intérieur de notre planète.
En Amazonie, là, quelque part, un tout nouveau monde est en attente d’être exploré, un endroit où des êtres vivants habitent les profondeurs de notre planète, un endroit dont les cultures et les civilisations antiques ignoraient l’existence, et qui existe encore aujourd’hui.
Les Indiens Macuxi sont des Indiens vivant en Amazonie, dans des pays comme le Brésil, la Guyana et le Venezuela. Selon leurs légendes, ils sont les descendants des enfants du Soleil, le créateur du feu,  de la maladie, et de la protection de la «Terre intérieure.
Les Indiens Macuxi connaissaient l’existence de la Terre Creuse et y avaient accès il y a encore  presque cent ans.
Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !

La légende orale raconte qu’il y a une entrée sur la Terre. Jusqu’à 1907, les Macuxies entraient dans une sorte de caverne, et voyageaient 13 à 15 jours jusqu’à ce qu’ils atteignent l’intérieur « de l’autre côté du monde, dans la Terre intérieure » où des créatures géantes d’environ 3-4 mètres de haut vivent.

Selon les Macuxis, ils ont eu la tâche de surveillance à l’extérieur de l’entrée et d’empêcher des étrangers d’entrer dans la «Terre creuse. » Les légendes disent que les macuxis entraient dans la grotte mystérieuse pendant trois jours, en descendant des escaliers géants, mesurant environ 80 centimètres.

Après le troisième jour, ils laissaient derrière eux leurs torches, et continuaient leur voyage « à l’intérieur » de la Terre éclairée par les lumières qui étaient déjà présentes dans les grottes. Des lanternes géantes, de la taille d’une pastèque, brillant comme le soleil.

Après 4-5 jours de voyage, ceux-ci à l’intérieur de la grotte perdaient du poids et de la masse du corps, leur permettant de se déplacer beaucoup plus rapidement.

Après 5-6 jours à l’intérieur des cavernes, ils allaient par d’énormes cavernes dont les toits ne pouvaient pas être vu, et dans l’une des chambres de la grotte, il y a quatre objets « comme le soleil », qui sont impossible de regarder, et dont le but est inconnu pour le village Macuxi.

A l’intérieur de la Terre, il y a des endroits où les arbres sont capables de produire de la nourriture. Les Macuxis disent qu’il y a des fruits comme les mangues, le chêne, les bananes et autres, qui sont à 6-7 jours de leur voyage.

Dans la Terre, il y a de grandes zones de végétation observés. Mais pas tous les domaines sont de couleur verte et prospère. Les gens macuxis disent que certains endroits sont extrêmement dangereux et doivent être évités, car il y a de bouillantes pierres et flux « azoge ».

Les traditions orales Macuxis continuent et disent qu’après avoir traversé ces chambres géantes, la moitié du voyage était écoulé, ils doivent se déplacer soigneusement et « l’air » mystérieuse peut amener les gens à « voler ou flotter» autour.

Poursuivant leur voyage, ils atteignent une place au sein de la Terre, où les géants ont vécu. Là, les explorateurs macuxis mangeaient de l’alimentation géante telle que des pommes de la taille de têtes humaines, de raisins de la taille d’un poing humain, et délicieux et des poissons géants ont été capturés par les géants et donnés en cadeau aux Macuxis.

Après le partage du poisson avec les géants et l’échange de nourriture offerte, les explorateurs macuxis s’en retournent « à la maison » pour le monde «extérieur», aidé par les géants du monde intérieur.

Il est dit que les Macuxis sont les «gardiens» de la porte, et gardent l’entrée de la Terre intérieure, et ces légendes racontent qu’une terre à l’intérieur de la terre, est pleine de puissance et de richesse incroyable.

 

Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !

Cette légende, bien sûr, est considérée par beaucoup comme juste une autre histoire ancestrale. Mais pour les Macuxis, cette «légende» est réelle.

Ils étaient les protecteurs de l’entrée, quand des explorateurs britanniques sont venus en Amazonie à la recherche d’or et de diamants, ils se sont aventuré dans les grottes, et ne sont jamais revenu.

Depuis la dernière réunion avec eux, les macuxis disent qu’ils seraient punis par les géants, pour ne pas avoir respecté leurs obligations, et les « légendes » des géants ont disparu au fil des ans.

Est-il possible que ce soit juste une autre légende ? Il est dit que la Terre Creuse existe dans de nombreuses civilisations anciennes et cultures à travers le monde.

Est-il possible que les légendes macuxis soient réelles et que quelque part en Amazonie il y a une entrée vers la Terre intérieure ?

Source

On sait qu’il en est de même au Tibet, ou les lamas sont les gardiens de l’entrée menant vers l’Agartha est Shambhala, mais il existe beaucoup d’entrées disséminées partout sur le planète, telles : Cueva de los Tayos, Équateur – Désert de Gobi, Mongolie – Grotte de la sibylle de Colchide, mont Atlas, Géorgie – Grotte de la sibylle de Cumes près de Naples, Italie – Chutes d’Iguaçu, Argentine – Mammoth Cave, Kentucky, États-Unis – Mato Grosso, Brésil – Mont Epomeo, Italie –  Uluru (Ayers Rock) Australie – Bugarach (Aude) France – Grottes (Ngog Lituba) Cameroun etc…

Théorie des corps creux, nouvelle révolution Copernicienne ?

Extrait du site d’antonparks.com

Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !

Contradiction des théories actuelles

L’astronomie enseigne que tout est parti du big-bang. Dans le bouillon originel, tous les éléments étaient répartis de façon régulière. Par les forces d’attraction, des «boulettes», nos planètes se seraient formées dans le bouillon. La physique enseigne, en outre, que de grandes concentrations de masse donnent des densités de masse importantes, car la matière est comprimée.

Selon cette thèse, les grands objets célestes devraient avoir une densité supérieure aux petits objets, parce qu’à l’intérieur la pression est plus grande. Cependant, une observation plus poussée des planètes de notre système solaire nous montre le contraire.

En effet dans notre système solaire les petites planètes ont en moyenne une densité 5 fois supérieure aux grandes planètes Jupiter a 900 fois le volume de la

Terre, mais soi-disant une densité de 1,8 grammes/cm3, la Terre, ayant quant à elle une densité de 5,5 grammes/cm3. La théorie actuelle de formation des corps célestes est donc contredite par ces données.

Les tentatives d’explication de ce non-sens…

Parce que c’est également un non-sens pour les astronomes, on affirme que les grandes planètes sont faites de matériaux plus légers. Malheureusement, il n’y a pas de preuves pour cette affirmation, et il est difficile de concevoir que certaines planètes comme la Terre aient attiré des matériaux plus lourds, alors que Jupiter se serait «spécialisé» dans des matériaux plus légers. Dans le bouillon originel, nous dit-on, tout était réparti de manière uniforme.

La Terre ne peut pas retenir l’hydrogène à cause de sa masse qui est trop faible. Il se dilue dans l’univers, c’est ce que disent les scientifiques. Jupiter serait composée en grande partie d’hydrogène, à cause de sa faible masse.

Là aussi nous voyons deux comportements très différents. Il n’y a que l’hydrogène, disent les scientifiques, qui puisse être retenu par les grandes planètes, additionné aux éléments que l’on trouve sur Terre. L’hydrogène devrait donc constituer la majeure partie de la masse de Jupiter. Mais les astronomes prétendent que l’hydrogène ne constitue qu’une faible part de l’atmosphère de Jupiter. Le gaz devrait donc se trouver à l’intérieur de cette planète.

Étrange: les grandes planètes ont dans leur noyau des éléments très légers (l’hydrogène), les plus petites comme la Terre ont les éléments les plus lourds.

Du non-sens à l’absurde…

Pour le soleil, c’est encore plus fou: il doit être énorme et très léger (densité: 1,4 g/cm3). À cause de sa faible densité, on pense qu’il doit s’y produire une fusion d’hydrogène. C’est un non-sens, car le soleil devrait avoir dans son noyau les éléments les plus lourds. Comment peut-il y avoir une fusion d’hydrogène, qui est un des éléments les plus légers? Comme le soleil a un poids trop faible, les scientifiques affirment qu’il est fait à 98 % d’hydrogène et d’hélium, alors que nous savons que tous les corps célestes doivent être faits des mêmes matériaux, comme ils viennent tous du même bouillon.

On prétend que le soleil a une force d’attraction 28 fois supérieure à celle de la Terre. Un centimètre cube de la surface du soleil pèserait donc 28 fois plus qu’un centimètre cube de la surface de la Terre, alors que sa densité est quatre fois moins importante. Et tout cela doit être du gaz. Comprendra qui pourra !

Explications par la Théorie des corps creux…

Ce sont bizarrement les plus petits corps célestes qui ont la plus grande densité: les fragments de la ceinture d’astéroïdes ont une densité qui va jusqu’à 8 g/cm3.

Tout cela a un sens si on part du fait que les corps célestes sont creux à l’intérieur. Les astéroïdes et les planétoïdes ne le sont pas. Ils sont des fragments d’une planète ancienne et donc logiquement des corps solides. Nous voyons bien qu’un morceau du lapin en chocolat pris tout seul n’est plus creux. On peut vérifier la théorie des corps célestes creux dans un laboratoire.

En faisant tourner du gaz dans un piston, il se forme au centre un espace sans particules, le début d’une cavité. C’est la force centrifuge qui en est responsable, elle pousse les particules les plus lourdes vers l’extérieur. Si le gaz est fait d’éléments différents, ils se répartissent selon le poids spécifique de chaque élément.

Karl-Heinz Engels montre que toutes les planètes doivent être creuses, selon l’histoire de la genèse de l’univers communément admise. Tout le monde admet que les planètes se sont constituées à partir de nuages de gaz en rotation qui se sont refroidis lentement. Toutes doivent avoir un noyau solide et lourd.

Parce que l’on part du fait que la pression doit être plus grande au centre et que les connaissances sur les tremblements de terre n’ont pas pu prouver ce noyau solide, on prétend que le noyau des planètes est fait de plasma. C’est de la matière qui est si chaude et dont les atomes sont si denses (ils n’ont plus d’enveloppe d’électrons) que les lois de la physique n’ont plus de valeur. Cela tombe bien, car on n’est pas en mesure d’expliquer les phénomènes que l’on rencontre par des théories connues…

Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !

Feu nucléaire du Soleil et de la Terre…

À propos du plasma, que personne n’a pu démontrer sur terre ou sur une autre planète, Engels dit la chose suivante: «Dans le soleil, il y aurait une fusion nucléaire, alors que sa densité est très faible. Les atomes d’hydrogène ont donc beaucoup d’espace.

D’un autre côté, le noyau de la Terre doit être fait d’éléments plus lourds tels que le fer et le nickel, qui sont si denses qu’ils n’ont plus d’enveloppe. La probabilité que les atomes se rencontrent est beaucoup plus grande pour la Terre que pour le soleil, car les atomes y sont déjà compressés, donc, la probabilité d’une fusion nucléaire est plus grande.

Si le soleil est un réacteur à fusion nucléaire, la Terre devrait en être un beaucoup plus puissant, elle aurait donc dû disparaître depuis longtemps dans un feu d’artifice nucléaire».

Omission de la force centrifuge…

Revenons aux nuages de gaz en rotation : d’après Engels, la science a oublié la force centrifuge dans ses théories sur la genèse des planètes. Sans force centrifuge il n’y a pas de gravitation. Et l’interaction de ces deux facteurs crée nécessairement des corps creux. La gravitation réunit les particules, les plus lourdes sont poussées vers le centre. Elle a un effet de tri de l’extérieur vers l’intérieur.

La force centrifuge pousse toutes les particules lourdes vers l’extérieur. L’effet est inverse. Il doit donc se former une cavité au centre. La combinaison de ces deux forces antagonistes induit l’apparition d’une coquille solide, dont les particules les plus lourdes sont déposées là où les deux forces s’annulent. La densité diminue en s’éloignant de ce centre, d’un côté vers la surface; de l’autre, vers le noyau qui est vide. L’objet qui en découle est creux à l’intérieur. Fragile comme une boule de sapin de Noël…

Constitution de la planète Terre…

La planète Terre loin d’être une boule de feu en fusion recouverte d’une fine couche de magma refroidi serait donc un corps creux à double système tectonique. Une tectonique de surface que nous connaissons tous et une tectonique de la couche interne.

La Terre serait donc constituée de 2 sphères imbriquées l’une dans l’autre séparées par la matière la plus dense à savoir le magma (au point d’équilibre de la gravitation et de la force centrifuge). Le double mouvement tectonique engendre une énergie en partie diffusée dans le cosmos mais en partie concentrée au cœur du corps creux, sorte de surplus énergétique à même de créer des conditions favorables à la vie à l’intérieur de la planète.

La Notion de Haut et de Bas…

Si vous affirmez à un enfant français que les chinois marchent la tête à l’envers en dessous de ses pieds, il croira à une blague, ne parvenant pas à comprendre un tel phénomène. La notion de haut et de bas est une question d’échelle.

L’homme est trop petit pour percevoir la convexité de la planète.

La relativité du haut et du bas est identique pour des hommes marchant sur une surface concave à l’intérieur d’un corps creux, c’est aussi une question d’échelle.

L’Hypothèse d’une vie Intra-terrestre…

Si les conditions d’une vie intra-terrestre sont réunies selon cette théorie, elles sont cependant très éloignées des conditions de vie en surface. Le biorythme doit être fondamentalement différent car cette vie est plongée dans une éternelle lumière sans alternance jour/nuit.

La constitution biologique, cellulaire, diffèrent nécessairement, la notion d’espace et de temps diverge de nos conceptions formées en surface. Ce monde interne est un paradigme totalement étranger à notre conditionnement culturel. En d’autres termes, il est impensable…

Sources : Anton Parks.com 

Amazonie les indiens Macuxi gardiens de la Terre intérieure… !
Cet article est reposté depuis l’article :
http://homme-et-espace.over-blog.com/2015/09/amazonie-les-indiens-macuxi-gardiens-de-la-terre-interieure.html

Superbe site naturel emporté par l’érosion.

En Une, le site tel qu’il se voyait il y a quelques jours encore.
Ci-dessous :Le même endroit, après effondrement de l’arche.

Malte2

On nous dit que le « réchauffement climatique » serait responsable de cette disparition. Dans les faits, il s’agit simplement de l’érosion, telle que nus la voyons se faire en Normandie par exemple. On a une roche friable, des précipitations, le sel marin. Voilà ce qui à la longue agit sur la roche et un jour tout lâche. Sur la photo, on voit bien que ça ne tenait plus qu’à un fil.
« Les habitants de Malte ont perdu l’un des joyaux de l’île : la Fenêtre d’Azur, arche naturelle  calcaire qui avait notamment servi de décor à la série Game of Thrones, s’est effondrée ce mercredi 8 mars 2017.
La « Fenêtre d’Azur » emportée par une tempête à Malte
D’après le Times of Malta, l’une des principales attractions touristiques de  Malte, la Tieqa tad-Dwejra (Fenêtre d’Azur), une arche naturelle calcaire qui se trouvait sur l’île de Gozo, s’est effondrée ce mercredi 8 mars 2017 au matin, emportée par une mer très agitée suite à la tempête qui a secoué l’archipel ce mardi.
L’effondrement de l’arche était inéluctable : sous l’effet de l’érosion, une fissure de l’un des blocs de la Fenêtre d’Azur avait provoqué un premier effondrement en 2012. Néanmoins, si les scientifiques avaient anticipé sa disparition, cette dernière est arrivée plus tôt que prévu.
Les Maltais en deuil
Les Maltais ont assisté, impuissants, à la disparition de l’un des symboles les plus forts de la beauté de leur île. Connue dans le monde entier, la Fenêtre d’Azur avait servi de décor à de nombreux films et figurait même dans la première saison de la série Game of Thrones.
Le Premier ministre maltais, Joseph Muscat, qui partage la tristesse de milliers de Maltais, a posté sur Twitter une photo de la mer désormais orpheline de sa Fenêtre d’Azur : « ce triste jour devait arriver », commente-t-il. Une vue qui, selon ses mots, lui « brise le cœur ». « 
En France, nous avons un site présentant lui  aussi une belle arche, et ce site est lui aussi menacé par l’érosion,  à plus ou moins long terme. C’est Etretat.

Etretat

Toujours en France, dernièrement, d’énormes pans de montagne se sont effondrés, et particulièrement au Mont Granier dans les Alpes, lequel mont, pour les mêmes raisons avait déjà vu disparaître deux villages au Moyen-âge, un pan de cette montagne étant en pleine nuit tombé sur ces deux villages, et ayant à jamais emmuré ses cinq-mille habitants.A l »époque, personne ne parlait de « réchauffement climatique ». L’érosion a toujours existé, tout comme les variations climatiques ont toujours existé.
Voici une relation de ce qu’il se passa en 1248 lors de l’effondrement du Mont Granier :
En 1248, le mont Granier, qui domine la cluse de Chambéry et culmine à 1933 m d’altitude, s’est écroulé. Un glissement des marnes de la base du mont, consécutif à la chute d’une partie de la falaise calcaire, est à l’origine de cette catastrophe. Des coulées de boue ont transporté des blocs calcaires de plusieurs centaines de m3 sur des distances supérieures à 8 km, jusqu’à la cluse de Chambéry et la plaine de l’Isère.

Cette catastrophe, relatée par des chroniqueurs européens du 13ème s., a connu un grand retentissement par delà les frontières. Selon le dominicain Etienne de Bourbon, « La nuit même, avant qu’il fût minuit (…), une montagne qui n’avait pas moins d’une lieue de long et de large, se déplaça et tomba (…) ensevelissant et écrasant environ seize villages et un grand nombre de paroisses avec leurs habitants (…) ». D’après ces anciens écrits, 4000 à 6000 personnes auraient trouvé la mort, ensevelies… Aujourd’hui, on admet la disparition d’un millier de victimes et de cinq paroisses.

vignoble_JLR1

Voici des brindilles. Poésie bardique pour les feux de la Saint-Jean.

Voici l’autre poème bardique récité pour la fête du solstice de cette année. J’en suis également l’auteur. Ce poème peut être lu ou récité en public, mais merci d’en citer l’auteur et de m’en aviser préalablement.

Si vous aimez, dites-le.

Voici des brindilles…

 

Voici des brindilles, voici des fascines,

Rameaux d’aubépines et brins de charmilles

Du buis odorant, et du chèvrefeuille,

Un monceau de feuilles prises au bois dormant ;

 

Des fagots lacés, posés tous ensemble

Et que l’on rassemble à grandes brassées,

Une tour géante sous nos yeux s’élance

Comme un fer de lance vers le ciel immense.

 

On ajoute aussi, des rameaux lassés

Des planches cassées, des bardeaux moisis,

Et la tour grandit, de bûche en planchette

Je lève la tête, quelqu’un applaudit.

 

C’est un grand mystère ce préparatif,

Et ce rameau d’if qu’on vient d’ajouter

Car cet arbre parle de l’éternité 

Aux gens de la terre en ce jour d’été.

 

Ce rameau de lierre, c’est pour l’amitié,

On doit le poser juste avant le blé

En gerbe légère, mouillée de rosée

A des fleurs mêlées aux branches ajoutées.

 

Puisque tout est dit donnons-nous la main

Car une autre main approche un flambeau

Oh ciel que c’est beau, ce feu qui bondit !

La flamme apaisante, luit danse et grandit,

 

Flûtes, violons ;  le joyeux tapage !

Il n’y a plus d’âge ; les danseurs s’élancent

Même les centenaires, entrent dans la danse

Les rires de l’enfance bercent le village.

 

Pour l’année qui vient le feu est propice,

Donnant abondance, chaleureux bonheur

Entrons dans la danse et dans sa lueur

Fêtons sans manière un joyeux solstice !

 

Marie Roca

 

Soleil : poème bardique pour le solstice d’été.

Ce poème bardique m’a été commandé pour être dit par des enfants, lors d’une fête du solstice (feux de la Saint-Jean) dans un village. Il a tant plu qu’on m’on a commandé un second, toujours pour des enfants.
Si vous souhaitez le lire en public, merci de m’en informer et de dire le nom d’auteur : Marie Roca.
 SOLEIL
Soleil, de toi vient la chaleur, tu es lumière,
Sur un rayon de miel, l’abeille te dessine,
La mûre et la groseille rosissent et s’illuminent
Le lézard se réchauffe, le blé vient à la terre.
La pomme devient ronde, grâce à toi beau soleil,
Tu éclaires le monde, et tu fais des merveilles,
Nous les Hommes en ce jour, qu’on nomme le Solstice,
Pour te remercier d’offrir tous ces délices,
Nous allumons le feu de fagots si pareil
Par sa Douce chaleur, à tes rayons,
Soleil !