Aux musulmans : Dieu vous montre où il est.

Je m’adresse à vous parce que vous êtes piégés dans une idéologie du mal qui vient du mal, du maître du mal, alors que la Sciences vous montre que la vérité est inscrite en vous, et quelle est ce que votre idéologie vous dit de persécuter.
En effet, nous avons une protéine vitale, indispensable dans nos corps, la Laminine or la voici :
Laminine croix
Oui, c’est exactement la croix de Jésus qui est présente dans vos corps en des millions d’exemplaires. Vous tuez ceux qui suivent le crucifié vrai fils de Dieu, et pas du tout « prophète », alors que sa croix est présente dans vos corps, dans ceux de vos épouses ou époux, de vos parents, de vos enfants.
Musulmans, chacun de vos enfants a la croix en lui alors si vous vous conformez à l’islam, vous devez les tuer, n’est-ce pas, ou ne plus procréer du tout.
Chaque fois que vous récitez des sourates dans lesquelles des versets vous appellent à tuer les chrétiens, ceux qui sont dans la vérité, à profaner les églises, à persécuter les chrétiens, ceux qui sont  conformes à la vérité divine, vous détruisez Dieu en vous et en cela vous ne servez que l’ennemi de Dieu, Satan. Pour autant, cette croix est présente en vous, et sand cela vous ne sauriez survivre !
Lorsque Jésus dit : « Je suis le Chemin, la Vérité, la Vie » il dit vrai puisque sa croix est indispensable à vos vies, aux vies de tous les humains ! Que vous le vouliez ou pas, cette protéine qui a la forme exacte de la croix de Jésus est en vos corps et est indispensable à vos vies, à celles de vos enfants.
La protéine en question n’a pas la forme d’un croissant chez le musulman;; elle a chez lui comme chez l’athée, l’agnostique, le chrétien ou le bouddhiste, la forme de la croix chrétienne, point-barre.
Alors que faire pour le musulman, maintenant qu’il sait que la croix de Jésus est dans ses cellules ?
Que faire pour ceux qui détruisent les croix des églises, tuent et persécutent les chrétiens partout dans le monde pour ceux qui veulent imposer la doctrine de Satan ennemi de la vie, dans le monde entier dont en Europe, terre chrétienne et qui le restera jusqu’à la fin de toute façon, pour tous les musulmans tous responsables de chacun de ces crimes puisque tous récitent et approuvent les versets qui demandent ces abominations ? Musulmans, pour vous conformer à votre idéologie de mort, ouvrez chacune de vos cellules et enlevez ces millions de croix en vous, et vous mourrez de ce fait , car c’est la croix de vie.
Du reste, la seule chose qui puise ressembler à des croissants de lune dans le corps, ne concerne que des gens qui ont une maladie du sang déformant certains de leurs globules en forme de faucilles ou de croissants, et c’est mortel.
Oui, la science vous montre où est le chemin en vous dévoilant que vous portez des millions de croix de Jésus en vous, alors vos actes horribles dictés par le texte écrit par des fous dont vous vous galvanisez dès l’enfance, que vous assénez avec violence à vos petits, tout cela est vain, car le triomphe appartient à Dieu le créateur, celui qui a placé la croix du christ dans vos cellules.
Abandonnez le message de mort, et prenez le message de vie de Jésus.
Abandonnez la tristesse et la décrépitude de l’islam et venez à la joie, à la vie, à la créativité, au bonheur en devenant chrétiens.
Beaucoup de musulmans se convertissent en découvrant justement que la vérité, c’est le christ, Jésus fils de Dieu, et non pas prophète comme celui que vous vénérez, celui qui écourtait la voix de Satan, l’ordure d’Abraham qui prostitua sa femme au pharaon pour obtenir des faveurs de ce dernier et commit encore plein d’autres horreurs.
Oui, la croix qui vous révulse, la croix de Jésus est en vous, alors si vous choisissez de rester dans l’erreur de l’islam, conformez-vous à votre idée et tuez la croix en vous, par votre suicide et en ne procréant plus des porteurs de croix de Jésus, puisque tous vos enfants portent la croix de Jésus en eux, comme vous.
Votre islam est une prison, pleine d’interdits et d’obligations ridicules et néfastes. En plus, il ne vous promet pas le salut, au contraire de la voie christique. Votre islam vous emmène au précipice qui tombe dans la fournaise.
Jésus mène à la Lumière et à la Vie !
Musulmans, Jésus est déjà en vous et vous ne pouvez pas le renier, alors  en ces temps de la fin, conformez-vous vite à la vérité, venez ou revenez dans le chemin de Vie, de Vérité, le seul divin, Jésus, et les chrétiens vous  appellent à devenir leurs sœurs et frères, et à devenir enfin plein de joie, de cette joie de vie et d’Amour que donne le fait de se conformer à la vérité de la Vie : la lumière divine : Jésus.

 

Structure_de_la_laminine

https://www.infochretienne.com/dieu-soutiendra-toujours-laminine-proteine-structurelle-de-corps-a-forme-de-croix/

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laminineالإسلام

 

 

Par qui était-il envoyé ?

Mise en garde : Le texte cité est juste extrait des textes officiels du coran. Ce qu’il dit a le mérite d’être clair et chaque musulman s’il est un peu intelligent et logique doit y réfléchir en ces temps de la fin : rester dans la tromperie qui fut faîte ou se tourner vers la vraie lumière de paix et d’amour : Jésus la voie chrétienne.
N’oublions pas que Mahomet a annoncé qu’à la fin des temps c’est Jésus qui vient juger tout le monde, dont lui le prophète ce qui fait se demander : « Alors, à quoi sert ce prophète dont on nous a dit qu’étant le dernier arrivé il fallait le suivre ? Si c’est Jésus qui vient pour le jugement, pourquoi tuer les chrétiens, ceux qui suivent et servent Jésus ?
Comme vous allez le lire par un texte du vient des hadiths, un texte musulman officiel, ce n’était donc pas l’archange Gabriel qui apparut au chamelier, mais selon le texte tiré des hadiths qui suit, selon les termes mêmes utilisés par le rédacteur de ce texte, c’était un démon trompeur déguisé en ange et se faisant passer pour l’archange Gabriel, et tout ça c’est dit dans les textes que tous les musulmans devraient connaître.
Le principe du bien venant de Dieu dit de ne pas tuer. Il peut envoyer un ange, et parfois un archange. Il dit « Aimez », et ce sont justement les propos de Jésus et des évangiles.
Les actes de ceux qui suivent les évangiles (on ne parle que de ça) sont des actes d’amour.
Le principe du mal demande de tuer, se déguise, trompe et utilise le mensonge. Son but est de semer la mort et le chaos parmi les hommes. Les actes d’une « religion » demandant de tuer sont inspirés par le mal, et au départ, comme le dit ce témoignage fondateur de l’islam c’est un démon déguisé en ange qui serait apparu au chamelier. On comprend donc que l’humanité musulmane soit malheureuse, réduite à la pauvreté, mise dans l’incapacité d’évoluer, et commettent toutes les horreurs qui lui sont imputables, hélas, demandées par son livre; on ne parle que de faits.
Voici le texte :

Al imâm Abû ‘ Abdi Llâh Muhammad Ibn Ahmad Ibn Abû Bakr Al-Ansârî Al-Qurtubî, à propos de Muhammad : « Al-Abyad (un démon) est l’ami des prophètes et il est celui qui est allé voir le Prophète (psl) sous la forme de Gabriel (l’ange)« 
(Al-Qurtubî 242/19.)

On a donc un démon : Al-Abyad
il se déguise en ange et plus exactement en l’archange Gabriel et il va donc mentir à Muhammad en se faisant passer pour l’archange Gabriel (lequel relève au contraire de Dieu principe du bien) il trompe le chamelier et lui tombe dans le panneau et devient comme ça prophète.
Jamais un démon n’apporte la parole de Dieu, donc une certaine religion qui édicte une loi invivable s’est construite sur la tromperie de l’esprit du mal.
Les musulmans sont donc trompés et d’ailleurs ils croient tous que c’est l’archange Gabriel (Djibril) qui apparut au chamelier, mais leur texte dit que c’est un démon qui fit semblant d’être Gabriel.
C’est comme si on prenait pour Mickey Mouse le gars qui en porte le masque !

 

Journée de l’humanité !

Il fallait bien que cela advienne.
Il fallait bien qu’un jour, le compteur des articles de ce blog tout nouveau affiche ce premier nombre à trois chiffres, sa toute première centaine, et cela advient le 8 mars 2017, pile le jour de  cet aveu de discrimination ordinaire et générale de la moitié du genre humain, celle sans laquelle la vie de l’espèce n’est pas possible, j’ai nommé « la journée  de la femme ». Traduisez ça par une journée pour la femme, et trois-cent-soixante-cinq pour qu’on laisse des gens venir proférer ici dans notre pays que la femme serait l’esclave de l’autre partie du genre humain, celle qui est dotée du phallus !
Allez, ils accepteront peut-être des « accommodements raisonnables » et ils promettront de ne pas lapider les femmes ce jour là, de ne pas les tuer ce jour là, de ne pas les répudier ce jour là, et de remettre au lendemain l’excision des gamines et leur viol nommé « mariage », forcé bien entendu.

femme2

Oui, une journée de déblatérations inutiles, parce que le reste du temps, la femme s’avère exclue de la Déclaration des Droits de l’Homme !
Si ce mot HOMME avec majuscule à la première lettre était censée désigner le genre humain tout entier, ce ne fut jamais qu’une mascarade, et pour avoir voulu faire préciser les droits des femmes dans le cadre de ces droits de l’Homme, Olympe de Gouge fut décapitée par les révolutionnaires au service du maître du mal.
Aujourd’hui, on nous place chez nous des populations dont toute la croyance est basée sur l’écrasement des uns par les autres, or, les uns, ce sont d’abord toutes les femmes. On voit toute la violence attachée à cette déconsidération de la femme, et ce qui en découle concernant la violence tout court….
Alors ce centième article arrive juste à ce moment de la célébration honteuse de « la journée de la femme » qui nous signifie que dans le règne du mal, la femme ne vaudrait que 1/365ème de l’être humain, aussi con, aussi laid soit-il mais que la nature a doté d’un phallus, à ce jeu de pile ou face qu’est la naissance physique !
1/365ème les bonnes années, parce que tous les quatre ans, c’est encore moins !
Non, femme je suis par la naissance physique en cette incarnation, mais les âmes n’ayant aucun sexe, il n’y a pas de phallus dans l’au-delà et toutes les âmes s’y valent.
Dans l’au-delà, il  n’y a pas de paradis avec des vierges à sauter, parce que dans l’au-delà, sans nécessité de se reproduire, il n’y a aucune sexualité, et donc aucun organe génital, ni vagin, ni phallus.
Par la motivation obsessionnelle du phallus érectus, des cinglés envoient des plus cinglés qu’eux, et surtout des plus idiots qu’eux se faire sauter en tuant des innocents, ou se faire descendre après avoir tué des innocents, et on leur vend le packaging en leur promettant un grand bordel dans l’au-delà, des partouzes incessantes avec des vierges et avec aussi de jeunes garçons alors que leur loi interdit sur terre l’homosexualité, tout en la pratiquant de façon cachée, des fontaines de vin que leur loi leur refuse sur terre. Ces gens se font totalement avoir, et dans l’au-delà, ils n’ont plus de truc de chair qui pendouille et au nom duquel ils se sentaient supérieurs, faute de développer la vraie supériorité, celle de l’esprit, s, mais le pire, c’est qu’ils ressentent en continu et depuis la souffrance de chacune de leurs victimes, les blessés, les tués et leurs familles et amis, la souffrance qu’ils ont générée avec l’idée d’avoir le bordel permanent gratos.
En quoi ces gens se différencient-ils du point de vue mentalité et perspectives, de ceux qui imposent aux chanteuses de chanter à poil ?
Le même maître sait comment dominer tout le genre humain en  manipulant le genre masculin par sa faiblesse majeure… Un seul maître, celui du mal génère tout cela.

femme5

Je me suis demandée ce que je mettrais dans ce centième article, et bien, sans y réfléchir les mots se placent seuls sous mes doigts, et je vois que j’y mets l’avertissement de Dieu, celui que Jésus nous donne pour notre époque précise dans les évangiles. Ces temps s’achèvent et ceux qui seront dans la croyance du mal, qui serviront le mal d’une manière ou d’une autre sont perdus, qu’ils soient au service d’une loi religieuse du mal, de sectes politico-financières, et je ne puis pas tout citer, et ils ont attendus pour ce faire, que les élections proches soient passées,  une formule pour eux, prononcée par Jésus : « Laissez les morts enterrer les morts ». Il parle des morts en esprit, de ceux qui se sont mis au service de la bête, au service du mal et qui tournent le dos à la lumière.
Si on n’a pas sa lanterne éclairée et d’une flamme toujours vive, si on ne place pas la lumière en soi, alors on ne peut survivre à ce qui est en train d’advenir.
Ne voyez-vous pas des changements ? Ne voyez-vous pas comment sondages, médias et politiques se trompent sans cesse depuis quelques mois ?
Pour tout nous faire à l’américaine, selon le plan du nouvel ordre mondial, on tente de nous imposer le bipartisme, et pour cela, déjà à droite ils se sont baptisés comme aux USA : parti républicain, et de l’autre côté, ils ne visent qu’à prendre  le nom de parti démocrate, et puis on nous fait le truc à l’américaine des « primaires », des sondages permanents, mais on voit que chez nous qui ne sommes pas du tout américains et pas du tout prêts ni volontaires pour leur nouvel ordre mondial, c’est l’effondrement, l’implosion justement des partis qui dominèrent la vie politiques depuis des décennies, et en particulier de celui qui s’est renommé républicain et de celui qui vise à se renommer démocrate.

femme3

Qu’ils se la gardent leur journée de la femme tous ceux qui hissent le drapeau républicain au bout de leur phallus circoncis ou pas; nous ne voulons pas de ce jour qui nous dit à nous les femmes, la moitié du genre humain toutes races confondues, de la fermer les trois-cent-soixante quatre autres jours, lorsque des femmes sont violées, frappées et tuées parce que »elles sont femmes ! Nous n’en voulons pas alors qu’aucune loi portant sur le féminicide n’a jamais été votée par le parlement. Nous n’en voulons pas lorsqu’on nous impose le pire du pire, la prison de tissu qu’on voit désormais peupler nos quartiers et nos rues. Nous n’en voulons pas lorsque nombres de femmes ont été et sont encore exclues de leur travail dans le privé, et même rejetées jusqu’à être cassées des cadres dans la fonction publique, comme cela fut justement mon cas parce qu’elles ont refusé de coucher avec le chef.
Non, nous ne voulons pas de cette discrimination de la femme, soit larvée, soit carrément imposée du fait d’une loi étrangère particulièrement arriérée et non humaine qu’on nous a importée, parce qu’en ces temps de fin de l’ère matérialiste romaine, de fin de colonialisme et d’esclavage en particulier des femmes, nous voulons l’abolition de toute forme de patriarcat et de tous les vices et violences par lesquels règne le patriarcat, pour un retour à une société d’équilibre sans domination d’un genre par un autre, or, cette société se base sur la loi naturelle qui détermine le foyer à partir d’une mère et de ses enfants. Ce n’est pas la fin du couple, ce n’est pas la fin de la virilité masculine, et ce n’est pas la mise en esclavage des hommes, c’est juste un statut d’égalité qui donne un petit plus à la femme pour la protéger de tout abus masculin,  de ce « droit bestial du fort sur le faible », et cela fonctionnait parfaitement chez nos ancêtres celto-gaulois, avant l’arrivée du colonialisme romain. Tout le monde s’en trouvait heureux, hommes comme femmes, et cela ne signifie pas la fin de la famille cellulaire, au contraire, cela lui donne  le plus bel équilibre qui soit, et le matriarcat de ce type empêche toute violence faîte aux femmes.
Le matriarcat équilibré et la société du respect  et de la protection de tous, c’est la société de l’élévation la plus haute de l’esprit humain, la société de paix.
C’est aussi une société sans prostituée, car en matriarcat nul n’en ressent le besoin, et quasi sans aucun viol, où les hommes dominent leur pulsion sexuelle, et oui !
Il n’y aura plus besoin de cette parodie, cette insulte au genre féminin de la « journée de la femme » parce que chaque journée sera tout simplement la journée de tout le genre humain, en tous respect et égalité véritable les uns des autres.
Ce n’est pas à la femme que je dédie cet article et cette journée; Je la dédie au genre humain réalisé dans sa grandeur d’être, où femme et homme ne sont que les deux parts égales de l’humanité dans sa réalisation physique terrestre, parce que quelqu’un nous a bien dit à ce sujet que hors l’incarnation en vue de procréer, il n’y a pas de sexe, l’âme n’ayant aucun sexe une fois dans l’au-delà, et celui qui nous a donné cette parole est Jésus, lorsque les sadducéens qui en fait ne croyaient pas du tout en la vie après la mort, lui soumettent le cas d’une femme qui selon la loi juive d’alors, après la mort de son époux épouse le frère de celui-ci, et comme elle devient de nouveau veuve, épouse le second, et ainsi finit-elle par épouser les sept frères de son premier époux. Jésus leur montre qu’ils se trompent (donc que cette loi juive de cette époque se trompe) et qu’il n’y a aucun sexe dans l’au-delà :
Jésus leur répondit : « Vous vous égarez, en méconnaissant les Écritures et la puissance de Dieu. À la résurrection, en effet, on ne prend ni femme ni mari, mais on est comme les anges dans le ciel… »
Voilà pour ce centième article dédié au genre humain évolué qui ne donne pas le plus petit droit supplémentaire aux porteurs de phallus, et qui ne retire aucun droit et ne pose aucune obligation ni indication de renoncement spécifique, comme le port d’un vêtement cage, à celles qui ont l’appareil génital féminin, pas plus qu’il n’y a obligation aux hommes de porter la barbe, ce qui n’est pas toujours hygiénique, pratique, ni beau.

La seule vraie liberté vient du matriarcat.

Si on refuse l’esclavage, si on le, dénonce, alors on refuse le premier de tous les esclavages celui qui génère tous les autres : le patriarcat qui soumet plus ou moins la moitié du genre humain à l’autre moitié !
C’est par cela que commence la société du respect : la vraie civilisation, celle de l’ÊTRE.
Vive l’humanité, femmes et hommes parfaitement égaux !