Ceux qui sont nés le 31 octobre ont des capacités « hors norme »…

Pour les Celtes, nos ancêtres, le 31 octobre était le début de la période de trois jours dits « hors du temps », à savoir trois jours durant lesquels la fine barrière entre le monde des vivants et celui des morts, mais aussi avec d’autres mondes peut être « franchie ».
Le 31 octobre est l jour le lus fort. C’est le jour où on communiquait réellement avec les défunts les plus récents, en général ceux de l’année. Pour assister au cercle, il fallait impérativement avoir plus de quatorze ans. Je décris cette cérémonie dans le roman celte Arianrhod.
De nos jours, les enfants nés ce jour ont des possibilités hors normes. Ils sont sensibles et ils perçoivent ce qu’on cache. Ils ne supportent pas les gens hypocrites, car l’aura de ces derniers les heurtent tout de suite. Les bambins nés ce jour là s’éloignent des hypocrites et profiteurs, pleurent à leur approche.
Dans mon cas, étant native du 31 octobre, cela fut renforcée lorsque dans l’enfance je devins aveugle Je ne pouvais absolument plus me trouver dans la même pièce qu’un hypocrite.
J’ai longtemps refoulé tous mes potentiels parce que par éducation on m’y obligea : refoulement de ce qui était considéré comme irrationnel… Je fus même obligée de refouler es capacités artistiques énormes en divers domaines, car il fallait parvenir à manger à sa faim.
Je suis allée à cent pour cent contre ma nature, mais pour autant je n’étais pas bien et surtout j’étais mal perçue, parce que si on n’est pas sur son chemin alors on sonne faux.
C »est à partir de la quarantaine que tout ce que j’avais refoulé, toutes ces capacités refirent surface. En fait, cela commença après la naissance de mes enfants, dans les années 80, mais je mis un temps à accepter de me dire : « Ok, on va me dire que ce n’est pas rationnel, et il  va falloir se battre, mais je ne peux plus refuser ce que je capte et ce que je suis. »
Aujoourd’hui, je fais passr les âmes en peine qui me sollicite. Toutefois, mes vécus ne se limitent pas au domaine des défunts. Ja suis alignée sur la cinquième dimension dont je perçois les manifestations, j’habite sur un lieu doté d’ouvertures sur d’autres mondes, ssi bien que le nombre de mes vécus à ce sujet est incroyable.
J’ai rencontré assez peu de personnes nées un 31 octobre, mais chez toutes, j’ai perçu ces qualités étouffées par notre monde qui sacrifient les percipients sur l’auteur du sacro saint « rationnel », assez irrationnel quant à lui pour nier ce qu’il ne peut expliquer.
Nous les 31 octobriens, ne pouvons plus nous taire et nous fermer à notre nature par vocation : celle de médiums inter-mondes, et pas seulement médiums avec le seul au-delà. L’au-delà n’est que la première porte…
Nous avons des ailes qui ne sont données à aucun natif d’aucun des autres jours. Si nous les cachons, cela fait toujours des bosses, alors au contraire, le moment est favorable pour les déployer. Quel que soit le dégré de votre prise de conscience à vous 31 octobriens, acceptez-vous et acceptez vos capacités. Ne vous reniez surtout pas.
Si votre enfant est né ce jour précis du 31 octobre, soyez particulièrement à son écoute et ne refoulez pas ses capacités; notez tout ce qu’il vous dira de bizarre » en sa petite enfance, car cela l’aidera plus tard.
Si je souhaite à tous les 31 octobriens un joyeux anniversaire, j’ai pour ma part la tristesse de déplorer la disparition de Minouche, une somptueuse jeune chatte errante, au pelage noir, au profil adorable qui nous avait tellement adoptés que nous l’avons adoptés, à deux familles, nous et nos voisins les plus proches. Je l’ai vue vendredi midi me regardant préparer le repas; elle était sur la fenêtre, si belle ! J’ai voulu lui mettre à manger dans son assiette sur la niche que notre fils lui avait offerte, mais dans laquelle elle ne voulait pas dormir, préférant dormir dehors par tous les temps. elle n’avait pas faim, elle est partie comme pour se promener, et depuis, plus rien.
Il y a des chantiers partout dans ce quartier, alors est-elle passée sous un camions ? Nous n’en saurons rien…
Avant Minouche, un autre chat exceptionnel à tous points de vue avait pris ses habitudes chez nous et nous avait adoptés. Ce chat était celui d’une voisine en fait une médium. Peu avant leur déménagement, ce chat a insisté pour que je lui ouvre et il est venu me faire un câlin, et on aurait dit qu’il me transmettait quelque chose. Je ne l’ai plus jamais revue, mais la voisine a qui Léo appartenait m’a dit que son chat avait été tué par un camion…
Ce chat m’avait fait ses adieux.
Minouche, ce vendredi midi avait quelque chose de triste, et lorsque j’y réfléchis, ce fut comme Léo : elle me choisit pour faire ses adieux… Léo et Minouche m’enverront-il un autre chat ? Je ne peux oublier ni  l’un ni l’autre car ils étaient plus que des chats, or,je n’avais jamais eu d’animal…
On dit que les médiums ont des chats…Ils viennent à moi, c’est certain. A leur manière ils sont plein d’amour.
A tous : Plein de joie aujourd’hui et les autres jours. » Une devise celte !

Croix celtique druidique et réincarnation chez les Celtes.

 

Publicités

Un scientifique démontre la vie après la mort du corps !

Un scientifique démontre que la vie existe après la mort du corps.
« Le scientifique nord-américain de la Wake Forest School of Medicine de Caroline du Nord,  Roberto Lanza affirme détenir des preuves définitives qui démontrent que la vie après la mort existe bel et bien. Lanza estime, en outre, que la mort, d’une certaine manière, n’existe pas telle que nous la concevons.
Après la mort de son vieil ami Michel Besso, Albert Einstein dit : « Voilà qu’il m’a précédé de peu, en quittant ce monde étrange. Cela ne signifie rien. Pour nous, physiciens dans l’âme, cette séparation entre passé, présent et avenir, ne garde que la valeur d’une illusion, si tenace soit-elle ». De nouvelles preuves suggèrent qu’Einstein avait raison, déclare Roberto Lanza dans un billet publié sur son site et cité par le quotidien britannique The Independant.
Pour Roberto Lanza, il existe bien une vie après la mort et les preuves se trouvent dans la physique quantique, principalement dans le biocentrisme. Selon le scientifique, le concept de mort n’est que le simple fruit de notre conscience. « La mort n’est qu’une illusion ». « Nous croyons à la mort parce que l’on nous a appris que nous mourions ».

Pour le biocentrisme, l’univers existe seulement parce que l’individu a conscience de celui-ci – la vie et la biologie sont au cœur de cette réalité – et crée à son tour cet univers. L’univers en lui-même ne crée pas la vie. Cette théorie s’applique également aux concepts de temps et d’espace qui sont, selon Lanza, « tout simplement des instruments de notre imagination ».

Le concept de mort tel que nous le connaissons ne peut exister dans un sens réel et il n’y a pas de véritables frontières pour définir celui-ci. « L’idée de mort n’existe que dans nos esprits et nous y croyons parce que nous l’associons a notre corps physique et que nous savons que celui-ci est amené à disparaître  », estime Lanza. Le biocentrisme, pour Lanza, se rapproche de la théorie, développée par la physique théorique, selon laquelle il existe plusieurs univers parallèles.

Ainsi, tout ce qui pourrait avoir lieu maintenant est supposé se produire en même temps au sein de multiples univers, explique Lanza. Une fois que nous commençons à remettre en question nos concepts du temps et de la conscience, les alternatives sont énormes et celles-ci pourraient altérer la vision du monde que nous avons depuis le 15e siècle.

Pour illustrer sa théorie, Lanza a recours à l’expérience physique des fentes de Young . Cette expérience fut réalisée pour la première fois par Thomas Young en 1801. Elle illustre la dualité onde-particule et prouve que le comportement d’une particule peut être modifié par la perception qu’une personne a de lui. Les interférences montrent que la matière présente un comportement ondulatoire, mais la façon dont elles sont détectées montre son comportement particulaire.

En d’autres mots, lorsque les scientifiques observent la manière dont une particule passe à travers deux fentes, celle-ci agit comme une balle qui traverse une fente unique, dans l’une ou dans l’autre. Lorsqu’il n’y a pas d’observation, la particule peut passer à travers deux fentes en même temps. Les scientifiques estiment que l’expérience des fentes de Young prouve que les particules peuvent agir comme deux entités distinctes dans le même temps, ce qui permet de contester les idées acceptées de longue date relative au temps et à la perception.

« Comment une particule peut-elle changer son comportement selon qu’on la regarde ou pas ? », s’interroge Lanza. « La réponse est simple : la réalité est un processus qui implique votre conscience ».

« Le ciel que nous observons est bleu mais les cellules de notre cerveau pourraient être modifiées de façon à ce que le ciel soit perçu comme vert ou rouge. Avec un peu de génie génétique, nous pourrions probablement faire en sorte que tout ce qui est rouge vibre ou fasse du bruit.

Vous pensez que le ciel est clair mais si les circuits de votre cerveau sont modifiés, il pourrait apparaître sombre. Bref, ce que vous voyez maintenant ne pourrait être présent sans votre conscience », explique encore le scientifique.

Comment cette théorie peut-elle affecter la vie après la mort ? Robert Lanza précise : « Lorsque nous mourrons, notre vie devient une fleur vivace qui recommence à fleurir dans le multivers  (ensemble de tous les univers possibles). La vie est une aventure qui transcende notre façon de penser linéaire. Lorsque nous mourrons, cela ne se produit pas dans une matrice aléatoire telle une boule de billard mais au sein de la matrice incontournable de la vie ».
« Il existe un nombre infini d’univers et tout ce qui pourrait arriver se produit dans un univers. La mort n’existe pas au sens réel dans ces scénarios. Tous les univers possibles existent simultanément, indépendamment de ce qui se passe dans l’un d’eux ».

« La mort n’existe pas dans un espace spatio-temporel. L’immortalité ne signifie pas une existence perpétuelle dans le temps mais réside  entièrement hors du temps », expliquait en 2011 Roberto Lanza dans la revue  Psychology Today.  »  

(Source Express.be)

http://www.bob-toutelaverite.fr/La-mort-est-une-illusion_a2073.html

 

La ville de lumière. Réalité d’une autre dimension.

Ayant eu un malaise au cours de mon adolescence, je me suis retrouvée devant une cité magnifique, toute de lumière, elle semblait de cristal, sereine, paisible. J’étais devant cette ville, prête à y entrer, mais j’ai senti que je revenais à moi, et je me souviens avoir lutté pour rester dans cette autre réalité qui m’était alors très tangible.
Il me fallut revenir à la dure réalité de mon présent.
Une seconde fois, toujours après un malaise,, cette fois au lycée, j’e me suis aussitôt retrouvée devant la même cité lumineuse, cristalline où tout semblait parfait, et une fois encore, je n’eus que du regret lorsque je revins à moi.
Je me suis de nouveau retrouvée devant cette ville, au cours de rêves.
Au cours de l’un de ces rêves, le plus récent, j’étais dans une demeure de cristal… Partout des reflets irisés ; une légère musique s’en dégageait ; mon corps était léger dans cette demeure ; j’avais l’impression de me déplacer en flottant au-dessus du sol. J’éprouvais une grande sérénité ; cette maison était ma demeure de cristal. Une belle jeune femme qui flottait est venue me dire que maintenant, je devais m’en retourner, et je me suis éveillée.
Cette cité de lumière existe certainement en un ailleurs, mais où ? Monde parallèle ? Jérusalem céleste ? Ce pourrait-être ça…
La réponse est sans doute de l’autre côté du miroir…

12 :22-23.

A lire ou relire : toutes sortes de sujets.

En voilà pour tout le monde, de quoi s’informer, s’instruire, réfléchir sur plein de sujets différents.
Pour ceux qui ont déjà lu ces articles, je suis certaine que vous aurez plaisir à relire certains d’entre eux. Interrogation écrite à la rentrée ! Bon, là je rigole.

La Laminine, protéine structurelle de notre corps a la forme de la croix de Jésus

Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

Lien vaccins-autisme : plus de 100 familles françaises portent plainte. Etudes scientifiques le prouvant ajoutées.

21 ans, en pleine forme, et 12 secondes plus tard : squelette !Terrifiant et vrai !

Non à l’holocauste et au puçage par vaccins ! Pétition à signer massivement partout.

J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

Amitié entre un Bigfoot et un amérindien.

Signe miraculeux chrétien : miracle de l’eau bénite.

Libérez-vous pour libérer l’humanité.

Libérez-vous des entités (pourries) du karma : 2

Le Sacré-cœur m’est apparu !

Le sexe supérieur selon la nature est la femme.L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Songe de la corde de lumière. 1991.

Rêve du temple d’énergie.

Message du ciel et photographie magique.

Couronnées de lumière après un soin reiki.

Mystères et géants du Mont Bucegi en Roumanie.

Une femme russe kidnappée par un Alma, bigfoot russe.Ma vie chez les elfes. Première partie.Ma vie chez les elfes. Seconde partie.

Le lourd secret de Serephine…

Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements : première partie.

Avion décolle en 1954 et se pose en… 1989…

Transportées dans le passé en Belgique.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

Darwinisme : des scientifiques demandent son abandon.

Une énorme tempête soudaine sauve les chrétiens persécutés !

 

Je vis la lune enfanter…

C’était en 2009, par une fraiche nuit d’automne. Deux autres personnes de ma connaissance ont également vu une partie seulement du phénomène.
C’était la pleine  lune. Il m’arrive de sortir prier sous le ciel la nuit.
La lune me sembla énorme, plus proche et extrêmement brillante. Soudain, la lune devint irisée, et cela ressemblait à de la nacre, comme dans une coquille d’huitre, et une excroissance sphérique se forma à gauche pour moi, en direction du Nord. Cela faisait donc une boule très brillante, blanche, mais encore soudée à la lune. Je vis se former à l’intérieur du globe lunaire, trois autres boules. Ces sphères migrèrent peu à peu vers l’extérieur tout en restant reliées à la sphère mère lunaire. C’était un spectacle magnifique et inexplicable qui me fit penser à la reproduction cellulaire.
La nuit suivante, j’avais hâte de voir si cette vision avait une suite, et laquelle.
Je ne fus pas au bout de mes surprises !
Les trois planètes avaient migré derrière la lune, et j’en voyais bien le contour, mais aussi les nuances de chacune d’elle; la première devint bleue, progressivement, la seconde jaune citron, la troisième orangée.
La troisième nuit, tout s’était amplifié. La planète bleue était devenue aussi bleue que notre Terre, la seconde planète était jaune citron, et la troisième d’un bel orangé.
Aujourd’hui, huit ans plus tard, je vois toujours ces planètes derrière notre astre lunaire !
Mieux, je vois parfois des sphères dans le globe lunaire, comme si cette bonne vieille lune ne cessait d’enfanter.
Sachant que je ne prends ni alcool ni produit stupéfiant, comment expliquer que je sois amenée à voir cela, et pourquoi moi ?
Au pourquoi, j’ai juste un début de réponse :
Ce qu’on m’a montré nous ramène à nos conceptions et explications sur la création du monde. Nos scientifiques expliquent de longs processus à l’échelle de milliards d’années… Cette fonction temps devient de la foutaise lorsqu’on voit naître des planètes en un clin d’œil ou presque comme je le vis ! Pour parler simple, j’ai vu la lune faire des bébés, accroître la création, se dupliquer, mais non pas à l’identique puisque ses bébés n’avaient pas la même couleur qu’elle; elle-me^me en plein processus de reproduction avait changé d’aspect :
  • plus grosse comme une femme qui pour enfanter change de silhouette
  • d’une grès grande brillance et d’un aspect devenant de plus en plus nacré
Bref, l’échelle humaine du temps ne s’applique pas dans la création.
Par ailleurs, ces planètes que je continue à voir, mais de façon plus éloignées existent donc. Toutefois, Il se peut qu’elles soient la signature d’une nouvelle dimension, d’un nouvel espace-temps
Il y a deux soirs, revenant tard dans la nuit, j’ai de nouveau vu des sphères dans le globe lunaire, et les cercles extérieurs des planètes que j’avais vu se  former.
Se pourrait-il que certains d’entre  nous aient vocation à migrer sur cette nouvelle planète bleue, ou à s’y incarner lors qu’une prochaine vie ?
Une chose est certaine : lorsque je dis des « Je vous salue Marie » ces visions de « bébés  planètes » dans le « ventre » de la lune s’affine. Etant passagère en voiture, je prie toujours en silence…Tout cela est absolument vrai.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

 

scan 2 couverture Mysteacuterieuses Disparitions_zpsqdo1nera
Pour commander directement ce livre se renseigner : editionorpubli@gmx.fr
Le premier cas s’est déroulé en 2008 aux USA et le second, il y a quelques semaines en France. Je trouve de grande similitudes entre les deux cas. Dans le cas français, la police penche pour la thèse d’un suicide, mais au terme de recherches intensives, aucun corps ne fut retrouvé, et il ne semble pas que ce jeune homme ait été en état dépressif.La surprise d’une étrange similitude quant aux lieux de disparitions est énorme et ces particularités pourraient expliquer l’inexplicable du point de vue rationnel.
Voyons le premier cas, un étudiant de 19 ans du Minnesota :

La disparition mystérieuse de Brandon Swanson

Brandon Swanson, 19 ans étudiait au Minnesota Ouest Comunity College et technique lorsque, le 14 mai 2008, il a quitté son domicile après le dernier jour d’école. Lejeune homme avait sa propre voiture, et a quelques heures plus tard il a appelé ses parents pour leur dire qu’il avait une petite mésaventure: sa voiture avait dérapé dans un fossé.
Les parents de Brandon partirent immédiatement à la recherche de leur fils, mais ils ne trouvèrent aucune trace de leur fils ni de sa voiture dans la région où ils pensaient qu’il était, alors ils ont rappelé leur fils. Brandon a répété qu’il était bien à l’endroit qu’il leur avait nommé et qu’il connaissait bien,, et leur a dit qu’il allait se rendre à pied à la maison d’un ami qui n’était pas loin du lieu de son accident.
Au bout d’une demi-heure, à deux heures du matin, comme il n’était pas à ce lieu de rendez-vous, le papa de Brandon a de nouveau appelé son fils sur son portable et lui a fixé un rendez-vous sur le parking d’une discothèque toute proche à Lynd.
 Cependant, son père n’a toujours pas trouvé son fils et quarante-sept minutes plus  tard, le contact avec son fils fut brutalement interrompu, juste après que le jeune homme ait émit un juron de surprise ou de peur et à cet instant la cellule de son téléphone n’émit plus rien et le réseau ne put plus jamais la capter..
Son père continuait à appeler, mais le téléphone n’a pas montré de connexion. Inquiet, il alerta les autorités, et la recherche commença à l’ aube du même jour. Il semblait que Brandon avait disparu dans l’air.
Tout d’abord, la voiture du jeune homme est apparu dans un fossé à environ 45 kilomètres de Lynd, lieu  que le jeune homme connaissait très bien et où il disait se trouver !
En second lieu , la trace des appels dans l’enquête subséquente a révélé que le jeune homme n’a pas passé ces appels depuis Lynd, mais situe les appels  dans une tour à 35 kilomètres du Minnesota. Tout fut tenté pour retrouver son corps, mais rien ne fut trouvé.
Le jeune homme fut-il victime d’une désorientation ? cela n’expliquerait pas du tout le fait que la voiture soit retrouvée à grande distance du lieu où le jeune homme dit  avoir été accidenté, ni  que les appels aient été localisés encore en un autre lieu et dans une tour.
Une autre réalité peut se faire jour en cette affaire comme en de multiples autres (voir mon livre » Disparitions mystérieuses et Voyageurs du Temps ») : le passage dans une dimension parallèle, comme cela semble arriver de plus en plus souvent.
 Il y a des pyramides dans le Minnesota, tout comme près du lieu de la disparition du jeune homme français il y a quelques semaines ! Les légendes amérindiennes parlent d’hommes venus avec des ovnis au temps de leurs ancêtres, ayant bâti des pyramides dont certains s’effondrèrent suite à des tremblements de terre, et ces extra-terrestres repartirent deux générations plus tard. Mankato dans le Minnesota serrait l’un des lieux où se trouverait une pyramide ou ce qu’il en reste.
Celles près du lieu  où le téléphone du jeune homme français cessa d’émettre sont très visibles sous formes de collines angulaires couvertes d’une abondante végétation. A ce jour, personne n’a conduit la moindre étude à leur sujet…

 

Voici un cas qui semble très proche, français et très récent puisqu’il date du 23 avril 2017.
Il s’agit là encore d’un jeune homme de 18 ans, qui a disparu au cours d’une promenade en voiture, dont on localise le téléphone portable en un certain endroit à des km de chez lui, puis dont on retrouve la voiture le lendemain en un autre endroit encore, à 50 km du lieu où le téléphone cessa d’émettre.
Pour la petite histoire, je suis déjà allée dans le secteur où le téléphone a émis pour la dernière fois, et dans un village voisin, tout près, des collines très hautes ont véritablement  la forme de pyramides recouvertes de végétation. On sait que les pyramides émettent des fréquences.
Là encore, est-il possible que ce jeune homme dont on n’est sans aucune nouvelle soit passé dans une autre dimension ?
J’ai connu un home de 71 ans qui en avril 1988 disparut de son appartement en étage élevé, fermé à clé de l’intérieur avec lé sur la porte à l’intérieur, tous volets et fenêtres étant fermé. Les chiens de recherches furent aussitôt amenés, et ils ont aboyé juste devant la salle de bains, dans le couloir qui séparait cette salle de bains de la chambre, or, l’homme avait posé son dentier dans son verre à la salle de bains, signe qu’il s’apprêtait à se coucher au moment de sa disparition… dans son couloir !
Est-il possible que le fait d’avoir avec soi un téléphone portable puisse en certains cas et certains lieux nous faire « aspirer » par une autre dimension ?
Personne n »a  encore posé cette question mais je la pose car elle est digne d’intérêt.

La voiture de Lucas, 18 ans, disparu depuis dimanche, retrouvée dans le Vercors

Article de Virginie Salanson pour France bleue isère mercredi 26 avril 2017.

Lucas, 18 ans, n'a pas donné signe de vie depuis dimanche midi.Lucas, 18 ans, n’a pas donné signe de vie depuis dimanche midi. –
Les recherches continuent pour retrouver un lycéen de 18 ans disparu depuis dimanche midi. Cet habitant du Rhône n’a pas donné signe de vie depuis dimanche midi. Son portable, puis sa voiture ont été localisés en Isère.
La voiture a été retrouvée mardi soir sur le plateau du Vercors, dans le secteur du tunnel du Mortier sur la commune d’Autrans. C’est désormais dans cette zone que se concentrent les recherches pour retrouver Lucas. Ce tunnel, construit pour les Jeux Olympiques de 1968, relie le haut de la station d’Autrans au village de Montaud. Côté Montaud, il est inaccessible depuis une vingtaine d’années quand des éboulements ont provoqué l’effondrement d’une partie de la route. Seule une route forestière persiste, mais il faut une voiture tout-terrain pour l’emprunter.C’est côté Autrans que la voiture de Lucas a été retrouvée, juste devant le tunnel, fermé par une barrière.
La thèse du suicide privilégiée
De ce côté, un chemin très à pic part sur la gauche, dans ce secteur plébiscité par les cyclistes et les randonneurs. Cette zone, très pentue, est dangereuse. Alors accident ou suicide? Qu’est-il arrivé à Lucas. Pour l’instant, ce mardi après-midi, les enquêteurs privilégient plutôt la thèse du suicide. Depuis ce mardi matin, une équipe cynophile et les gendarmes sont sur place pour tenter de retrouver le jeune homme.
Le tunnel du Mortier reliait le haut de la station d'Autrans à Montaud. - Aucun(e)Le tunnel du Mortier reliait le haut de la station d’Autrans à Montaud. – Capture d’écran Google Street Map
Zone pentue et dangereuse
Lucas, âgé de 18 ans, est originaire d’Irigny dans le Rhône. Il n’a plus donné signe de vie depuis dimanche matin . Dans un premier temps, les gendarmes de l’Isère avaient lancé des recherches dans le secteur de Châbons car le téléphone portable de Lucas avait borné à deux reprises dans cette zone dimanche après-midi. Le dimanche matin, il était aller voter avec sa mère, puis lui avait annoncé qu’il souhaitait se promener avant de la rejoindre le soir, vers 19 heures, pour une séance ciné. C’est elle, inquiète, qui a donné l’alerte.
Le lycéen mesure 1m83, est de corpulence mince, a les yeux bleus , les cheveux bruns courts et a un bouc naissant. La dernière fois que sa mère l’a vu, il portait une pantalon marron et une chemise à manches longues de couleur blanche.
Pourquoi n’existe-t’il pas une cellule d’investigation pour les disparitions irrationnelles ? En rapprochant ces deux cas distants de milliers de km, d’un continent à l’autre, on s’aperçoit par exemple que ces deux régions sont montagneuses. Dans les deux cas, à proximité se situent des pyramides, or, on sait que les pyramides émettent une fréquence continue, laquelle peut interférer avec les téléphones portables, et la combinaison des deux fréquences pourraient faire s’ouvrir une porte inter-dimensionnelle.
Voilà mon hypothèse.
J’ai sans doute raison de ne pas vouloir avoir de téléphone portable.

Une autre dimension : rêve mystique.

Ce rêve date d’août 2008.
Ce rêve m’a impressionnée par sa qualité pleine de lumière, par son contenu semblant en lien avec un éventuel changement dimensionnel (ascension de la planète), et par la présence de ma défunte sœur.
J’étais dans la même maison qu’actuellement, mais entourée de nature, et surtout, je m’apercevais pouvoir presqu’à volonté changer de cadre naturel. Par exemple, si je voulais avoir l’océan face à moi à quelques mètres, j’avais soudain l’océan, un peu comme on peut changer de décor sur l’écran de son ordinateur, mais là, la nature était bien réelle et je pouvais avancer jusqu’à cet océan remplaçant mon décor habituel, m’y baigner y faire du bateau si le cœur m’en disais.
De fait, les personnes autour de moi percevaient un cadre naturel fonction de leur harmonie, et dans une même famille, une même communauté d’esprits, c’était le plus fort vibratoirement et donc le plus en harmonie qui imposait le cadre naturel qu’il voulait, encore que chacun n’en percevait que ce que sa propre harmonie lui permettait d’en percevoir. De plus, la qualité de l’environnement était lumineuse et légère ; vous ne pouvez pas imaginer à quel point la sensation était de pur bonheur.
Ayant compris comment tout cela fonctionnait, je me trouvais face à ma sœur décédée en 2001, très rajeunie, car elle m’apparaissait telle qu’elle était à vingt ans. Elle était à environ un mètre cinquante de moi. Je lui expliquai ce que je venais de découvrir à propos de ce changement de cadre naturel, à volonté.
Je me suis éveillée avec une impression de vrai.
Sans doute est-ce ce que nous connaîtrons s’il advient que nous changions de dimension spatio-temporelle. L’expérience que j’en ai eue est plus que sympathique.
Je crois que tout dépend de l’évolution de chacun.
C’était une révélation, plus qu’un rêve !