Apparition de la Sainte-Face de Jésus, ce jour.

Avertissement : Je ne suis toujours pas consommatrice de quelque substance que ce soit pouvant donner des « visions », ni alcool, ni tabac, ni drogue, ni aucun médicament, et jamais je ne le fus; je ne suis pas non plus « grenouille de bénitier », mais toujours chrétienne libre en référant aux évangiles et priant directement Jésus et Marie.

Par le passé j’ai vécu beaucoup d’évènements mystiques et il m’arrive encore d’en vivre.

Le dernier ne date que de cet après-midi du mardi 23 juillet 2019. Je vous le livre simplement, tel que vécu.

La canicule étant ce qu’elle est, tous volets tirés, des serviettes mouillées partout pour me rafraîchir, bouteille d’eau à portée de main, j’étais sur le canapé, regardant la télévision; il s’agissait d’un reportage sur l’invention de gendarmes chez de quelconques malfrats d’une quelconque banlieue. Dans ce reportage, les gendarmes étaient en tenue d’été et portaient donc une chemisette bleue. Les gendarmes étant de dos, soudain, sur le dos de la chemise de l’un d’eux s’imposa le visage de Jésus, tel que sur le linge dit de la Sainte Face l’avait sans doute imprimé, lorsque Bérénice dont le nom fut latinisé en Véronique, essuya le visage du Christ Jésus lors du chemin de croix. Le visage du christ s’imprima sur ce linge, un énième miracle de Jésus. Ce linge fut perdu par la suite. Pourtant en voyant ce portrait sur le dos de la chemise d’un gendarme lors de ce reportage, je sus immédiatement que je voyais bien ce voile dit de la Sainte Face de Jésus.

Ce n’était pas une impression fugace, mais d’une netteté incroyable.

Ces temps, je prie beaucoup pour le sauvetage de notre pays et de son peuple originel qu’on fait disparaître.

Je demande à Jésus : « Pourquoi ne viens-tu pas enfin sauver ton peuple ? Nos souffrances sont énormes. »

Il se peut que cette vision me soit donnée en réponse : « La France est la Sainte Face de Jésus »… Dans le nom de notre pays figure du reste le mot « Face », et il est dans l’ordre de distribution des lettres de ce mot.

Entre le F et le A dans le nom du pays, il y a la lettre « R » qu’on entend comme l’élément AIR, pouvant donner la réponse à ma question « c’est dans l’air », autrement dit, « ça vient », « la délivrance advient », et entre le A et le C, il y a la lettre « N » qui s’entend « HAINE »… La haine pour la France de millions de gens venus y vivre mais dont ce n’est pas la place et dont nous voyons les mauvaises actions, or le reportage était en lien avec les comportements de ces personnes non chrétiennes issues d’autres cieux…

R.N, cela donne éventuellement une piste à suivre, celle d’un parti qui a désormais ces initiales…

Pourquoi cette Sainte Face apparaissant sur le dos de chemise d’un gendarme ? Cela m’évoque le souvenir d’un gendarme chrétien qui fut tué dans un magasin, pour s’être offert en otage en lieu et place des otages d’un ennemi de la France et de la chrétienté, ennemi de la Sainte Face, invoquant un dieu criminel qui est de fait le dieu du mal ennemi de Jésus.

La Sainte Face a son jour de fête, le 13 février.

Enfin, il se trouve que l’ordre religieux de la Sainte Famille a une dévotion à La Sainte Face et au geste de Bérénice (Véronique), or, j’eus une tante religieuse dans cet ordre de la Sainte-Famille. C’est dans son couvent que j’ai vécu un miracle.

Très douée pour la musique, composant depuis l’âge de trois ans, je ne pus hélas avoir la moindre formation musicale, ce, du fait de la pauvreté de mes parents. Un jour, nous rendions visite à ma tante au couvent, et c’était peu après mon opération de la vue, laquelle me sauva de la cécité totale, au prix du sacrifice de l’un des deux yeux. Cette opération qui consista à couper le nerf qui relie les deux yeux, me laisse des problèmes de coordination entre côté droit et gauche pour tout ce que je n’ai pas appris avant l’opération, comme pour nager (impossible) ou jouer du piano justement. A l’époque, je n’avais pas appris le piano, mais à trois ans, j’avais séjourné dans une famille riche, laquelle s’était aperçue de mon incroyable don musical et aurait voulu m’élever pour me donner ma chance, ce que mes parents refusèrent.

Me voilà donc à treize ans, un dimanche dans la salle de réception de ce couvent de la Sainte Famille, et tandis que les adultes parlent, je me dirige à l’écart vers un piano ouvert, et là, je me mets à jouer ni plus ni moins qu’un cantate de Bach ! Il s’agit de Jésus Bleibet Meine Feude. Je précise que chez nous, nous n’avions rien pour écouter de la musique, donc, je connaissais ce morceau car il était « en moi », inné. Sans doute n’était-ce pas si mal, car tout le monde fut surpris et attentif, et une religieuse m’apporta une pile de partitions, mais elle fut stupéfaite, lorsque je lui dis que je ne savais pas déchiffrer (je commence tout juste à un âge avancé), car n’ayant jamais pris un seul cours de piano ou de solfège.

Ce fut un beau miracle, car je ne vois pas d’autre explication à ces mains qui se mettent à jouer ainsi…

Une seconde fois, lorsque je fus étudiante, je fis la même chose sur le piano de la résidence universitaire, me croyant seule. J’ignorais que venait d’entrer dans la salle, le descendant de l’un de nos illustres compositeurs français, lui-même pianiste et organiste amateur, lequel me dit que je faisais une petite erreur à tel endroit. Une erreur seulement sur tout ce cantate, sans avoir la moindre technique, sans savoir déchiffrer, sans avoir reçu le moindre cours de musique et pratiquement sans jamais avoir entendu la moindre interprétation de ce morceau… Pas si mal. Je crois qu’il n’a pas admis que jamais je n’avais appris la musique…

Maintenant, avec l’âge, coordonner mes deux mains pour jouer est totalement impossible. Je m’y essaie parfois; soit je joue de la main gauche, soit de la main droite, mais les deux ensemble, impossible !

Il se trouve que comme choriste, j’ai chanté ce cantate en public il y a une vingtaine d’années, et que je le chante à présent avec une autre chorale…

Pour ceux qui veulent écouter ce magnifique cantate, véritable élévation vers le divin :

Publicités

Toute la vérité dans l’évangile de Judas ! Vidéo.

Magalie dévoile cet évangile, lequel nous donne toute la vérité, telle que je l’ai ressentie lorsque déjà j’ai lu et médité les quatre évangiles au début des années 90.

Je n’ai pas lu l’évangile de Judas, mais déjà dans l’évangile de Jean, il est clair que Judas a agi à la demande expresse de Jésus, qu’il a été choisi pour ce rôle afin que les écritures de l’Ancien Testament soit accompli.

Dans cet évangile tout comme dans ceux de Marie et de Philippe, tous évangiles écartés par Irénée de Lyon, il apparaît que les apôtres étaient loin d’être unis du temps de Jésus, d’ailleurs, Pierre, Simon de son vrai nom a ensuite usurpé la place qui revenait à Marie-Madeleine.

Judas est pardonné d’avance puisqu’il dénonce Jésus à sa propre demande et que Jésus l’a choisi pour cela.

Que vous soyez chrétien ou non, catholique, protestant, orthodoxe, que vous soyez musulman ou juif, ou athée, tous, écoutez bien.

Oui, on nous a trompé, oui le Vatican est trompeur, et surtout l’actuel pape. Pour cette raison, je suis chrétienne libre.

Je vous laisse écouter cette vidéo de Magalie Cazottes chez Miasme TV.

Je vous invite tous à écouter les vidéos de miasme TV et celles de Nuréa TV, ces deux chaînes faisant un super travail. C’est gratuit.

Bravo Magalie pour cette présentation de très bonne qualité, montrant un beau travail.

A lire sur la fin des temps.

Je vous invite à lire cet article :

https://victorpicarra.wordpress.com/2014/07/31/la-phase-finale-de-la-fin-des-temps/

Cet autre :

https://www.vie-nouvelle.net/quatre-signes-irrefutables-de-la-fin-des-temps

La seconde persécution des chrétiens en cours marque la fin des temps.

Jésus annonce dans les évangiles qu’à la fin des temps se produirait la seconde persécution des chrétiens, la première ayant été le fait de Rome; la seconde est le fait de l’islam selon ce qui est demandé dans le coran.

Le « prophète » de l’islam dit quant à lui que lorsque les musulmans iront s’implanter massivement en terre chrétienne avec l’idée d’y faire triompher l’islam, ce serait la fin de l’islam, le retour de Jésus venu juger tout le monde y compris lui Mahomet et les musulmans et la condamnation par Jésus des musulmans.

Il semblerait que tout cela soit bien en train de s’accomplir, et voici quelques exemples de l’actuelle odieuse persécution des chrétiens par l’islam et ceux qui soutiennent l’abomination qui égare bien des âmes. Vous remarquerez que la France ne fait absolument RIEN pour empêcher le massacre des chrétiens et laisse d’ailleurs sans broncher, églises et cimetières chrétiens français être profanés, détruits, ce silence et cette impunité totale systématique pour les chrétiens français, surtout catholiques, vaut encouragement au crime contre les chrétiens et le patrimoine chrétien et contre la liberté de culte en France.

1)

Attaque djihadiste au Burkina Faso : « Convertissez-vous ou vous serez tués à notre prochain passage »

3 juillet 2019

4 chrétiens tués lors de l’attaque d’un village. La population chrétienne menacée de mort par un groupe djihadiste.

Deux attaques successives ont été commises dans des villages au nord du Burkina Faso, les 27 et 28 juin. L’une a fait 4 morts, l’autre a laissé les chrétiens sous le coup d’une menace de mort.

Dans la soirée du 27 juin, un groupe djihadiste s’est rendu à Bani. Les hommes ont contraint les villageois à sortir de chez eux. Chaque maison a été fouillée pour trouver des signes d’appartenance religieuse. Quatre chrétiens ont été tués.

Le lendemain, le groupe djihadiste s’est rendu à Pongrenoma. Le père Victor Ouedraogo, directeur du Centre pour les Communications sociales du Diocèse de Bourzanga, explique à l’Agence Fides :

« Selon les témoignages recueillis, ils n’ont pas fait de victimes mais ils ont laissé un message selon lequel ils ne veulent pas voir les forces de défense et de sécurité (FDS), les représentants du gouvernement et ils ont intimé l’ordre aux chrétiens qui s’y trouvent de se convertir au risque d’être exécutés à leur prochain passage. »

Les attaques se multiplient au Burkina Faso. Devant les menaces, certains chrétiens ont préféré trouver refuge dans les locaux de la paroisse de Bourzanga, à proximité des villages attaqués.

M.C.Faire un don pour les chrétiens persécutés

2)

« Ghettoïsation », « colonies sordides » : Le Parlement britannique face au drame de la persécution au Pakistan

8 juillet 2019

« Dans ce pays à majorité musulmane, les minorités religieuses sont ghéttoïsées en colonies sordides et soumises à des niveaux choquants de persécution. »

En juin dernier, le ministre pakistanais des Affaires Étrangères, affirmait à Bruxelles que les  chrétiens sont les « bienvenus » au Pakistan, allant jusqu’à assurer que les faits de persécution étaient en fait des « incidents individuels », « attisés par les « intérêts occidentaux ». Lord Alton, membre du Parlement britannique a tenu à répondre à ces propos.

Selon Shah Mahmood Qureshi, ministre pakistanais des Affaires étrangères, les « incidents individuels » commis à l’égard des minorités sont comparables aux attaques qui ont eu lieu en Grande-Bretagne :

« Vous ne pouvez pas dire que c’est une tendance, non. Des incidents individuels peuvent être cités n’importe où, [des] minorités étant maltraitées ici, en Europe, en Grande-Bretagne. Je peux vous citer des exemples de l’augmentation du nombre de crimes commis avec un couteau en Grande-Bretagne, qui reflètent clairement l’intolérance croissante au sein d’une société qui a été si tolérante, si accommodante. Donc, il y a des exemples ici et il pourrait y en avoir quelques-uns. Mais je peux vous assurer que les chrétiens sont les bienvenus. La communauté chrétienne au Pakistan est très positive et très responsable… Nous les respectons et souhaitons leur présence. Nous ferons tout notre possible pour les protéger et nous le faisons. »

Lord Alton s’oppose à ces propos et demande au gouvernement britannique de faire pression sur le Pakistan.

« Dans ce pays à majorité musulmane, les minorités religieuses sont ghéttoïsées en colonies sordides et soumises à des niveaux choquants de persécution. »

Il évoque les 2,6 milliards de livres anglaises données au Pakistan au cours des 10 dernières années et souhaite que ces subventions « ciblent les minorités » et soient « subordonnées à la suppression du matériel haineux des manuels scolaires et des publicités discriminatoires réservant des emplois subalternes aux minorités ».

Le membre du Parlement britannique rappelle la volonté de « pluralité » du fondateur du Pakistan, Muhammad Ali Jinnah, et évoque « le test de Jinnah » :

« Le Pakistan échoue au test de Jinnah, et non aux intérêts occidentaux, lorsque personne n’est traduit en justice pour le meurtre du ministre chrétien des Minorités, Shahbaz Bhatti. Il échoue au test de Jinnah lorsque 1000 filles hindoues et chrétiennes sont mariées et converties de force. Il échoue lorsque, au Pendjab, Sadaf Masih, une fille de 13 ans, est kidnappée, convertie de force et mariée et que, dans le Sindh, la même chose arrive à deux filles hindoues. »

Au Pakistan, les chrétiens représentent à peine plus d’1% de la population. Ils sont menacés par les lois sur le blasphème et subissent une persécution extrême et une discrimination généralisée dans tous les pans de leur vie.

M.C.

Faire un don pour les chrétiens persécutés

3)

Irak : L’église hongroise reconstruit un village chrétien détruit pendant la guerre contre l’État Islamique

5 juillet 2019

« Ô vous les esclaves de la croix. Vous n’avez pas de place dans un Etat islamique. Partez, ou nous vous tuerons. »

Batnaya, village chrétien en Irak dans la pleine de Ninive, a été au coeur de la guerre en Irak contre l’État Islamique. Batnaya avait été complètement détruit par la coalition pour en déloger les djihadistes. Mais en 2017, la Conférence épiscopale catholique hongroise avait lancé une campagne de levée de fonds. Deux ans plus tard, la rénovation a commencé.

Au lendemain de la guerre, les murs de ce village fantôme continuaient de proférer les menaces des islamistes. Les mines et les tunnels creusés par les djihadistes n’invitaient pas au retour.

« Ô vous les esclaves de la croix. Vous n’avez pas de place dans un État islamique. Partez, ou nous vous tuerons. »

En mai 2018, un chrétien, Deacon Marcus, se faisait le témoin de la ruine et la désolation.

« J’ai visité le village chrétien de Batnaya, un village au nord de l’Irak, à proximité de Mosul. Le village a été pris par l’État Islamique quelques années auparavant et a été pratiquement détruit par les frappes aériennes. Par conséquent, de nombreux villageois n’ont pas pu y retourner et restes déplacés. »

Mais les chrétiens hongrois ont décidé de se mobiliser pour leurs frères et soeurs d’Irak. À ce jour, 500 000 $ ont été récoltés. C’est dans des « circonstances difficiles » que la reconstruction a pu recommencer.

Le communiqué du secrétariat de la conférence des évêques catholiques hongrois indique qu’il est question de « solidarité fraternelle de la communauté chrétienne » :

« Le soutien financier n’est pas seulement une aide concrète pour les familles déplacées, mais aussi une expression de la solidarité fraternelle de la communauté chrétienne. Il est basé sur l’espoir que Dieu préparera l’avenir et la paix pour ceux qui se trouvent dans la situation la plus difficile. »

M.C.

Crédit Image : answer5 / Shutterstock.comFaire un don pour les chrétiens persécutés

Rêve du Golgotha et autres messages divins à méditer.

A cette occasion de Pâques et juste après la mise à feu volontaire (selon ce que montrent des vidéos) de Notre-Dame de Paris, monument emblématique du génie chrétien et du génie européen historique, je pense que mon songe nocturne mystique du 28 décembre dernier prend tout son sens. Selon le calendrier de la semaine sainte, jeudi est arrivé à Jérusalem sur un anon le jeudi, et la foule des juifs l’acclama et mit des rameaux d’olivier sur son chemin. Le vendredi, jour choisi par les musulmans pour leur culte, il fut crucifié avec précipitation pour respecter le sabbat des juifs. Voyez ce que j’ai souligné et qui met en évidence que l’islam est voué au culte de la mort et du sacrifice humain, et on voit bien qu’il ne se gène pas pour tuer les non musulmans et les femmes.

Ceci dit, il se prive de la résurrection, et dans son culte, rien n’est dédié à LA VIE ! On demande de tuer et on tuer; voyez l’Aid al Kébir, sacrifice sanglant que des hommes modernes et intellectuellement évolués ne devraient pas faire.

Le rêve que j’eus trois jours après Noël est important.

https://leblogdemarieroca.wordpress.com/tag/reve-mystiques/

Dans les années 90, je me suis retrouvée devant le Temple d’énergie, celui où est la création de la moindre particule de vie, et je suis même entrée dans ce temple d’énergie; voici ce rêve dont il faut retenir que toute âme est parcelle de la création divine, et qu’à un moment, certaines âmes sont dissoutes du fait de leurs méfaits, et ce qui attend tous les musulmans au jugement dernier, et tous ceux qui d’une manière ou d’une autre font allégeance au mal.

https://leblogdemarieroca.wordpress.com/2017/05/16/reve-du-temple-denergie/

Jésus dit à Pilate qu’il n’est pas juif.

Tout d’abord, pour les ignares qui diraient encore qu’on n’a pas de preuves de l’existence de Jésus, c’est un combat perdu d’avance; en effet, nous possédons les comptes-rendus d’activités de Ponce-Pilate lorsqu’il était procurateur de Judée, et ces comptes-rendus sont aujourd’hui dans les archives du Vatican. Ces documents parlent de Jésus, de son procès et de sa mise à mort. Outre les documents de Pilate lui-même parlant de Jésus, d’autres témoins romains ont écrit directement à son sujet, comme par exemple ce décurion romain qui écrivit à sa famille pour parler de Jésus et d’un miracle qu’il lui avaitde ses propres yeux vu faire et non des moindres. Une femme avait accouché d’un enfant mort-né et cet accouchement datait de plusieurs heures. On relata à Jésus le désespoir de cette jeune femme et Jésus se rendit chez elle, prit l’enfant mort-né, l’éleva en implorant son père, et l’enfant se mit à crier avec vigueur, vivant ! Ce miracle qui n’est pas sans rappeler la résurrection de Lazare, frère de Marie (Marie-Madeleine) mort depuis plusieurs jours et dont le corps commençait à se décomposer eut lieu devant ce décurion romain qui le relata à sa famille. Tous ces documents sont bel et bien non seulement contemporains de Jésus, mais de gens qui furent en relation directe avec lui, dont le rapport de Ponce Pilate procurateur de Judée concernant la condamnation de Jésus. On se demande pourquoi ce témoignage n’est jamais lu aux fidèles, mais on comprend pourquoi lorsqu’on sait que depuis Vatican 2 on nous a ajouté ce non sens « Jésus était juif ».

La Judée comportait divers territoires, dont la Galilée peuplée de celtes, et Jésus était Galiléen par sa mère comme par son père d’adoption, donc, sa partie humaine procédait des Celtes et non pas des juifs. Le territoire des juifs à proprement parler était situé dans la partie sud de la Judée.

Il ne faut pas confondre judéens et juifs, puisque le terme judéens inclut aussi les non juifs, dont une colonie grecque proche de la Galilée. Ce n’est pas un hasard si plusieurs des apôtres du premier cercle étaient grecs, comme Philippe ou encore André et son frère.

Oui, Jésus a dit à Ponce Pilate qu’il n’était pas juif et qu’il n’était pas « le roi des juifs ». La pancarte sarcastique qui fut mise sur la croix au-dessus de Jésus était une exigence de cette pourriture de Sanhédrin gouverné par les Pharisiens, secte qui adorait Satan et que Jésus dénonça sous le nom de « synagogue de Satan ». Jésus distingue donc bien entre les juifs ordinaires et la secte des Pharisiens, mais par l’argent ces gens avaient le pouvoir, tout comme les Franc-maçons de nos jours.

Voici ce texte que chacun doit lire et relire pour bien comprendre. Les évangiles ne retiennent qu’une bribe de ce texte : « Tu l’as dit ». Il y a une raison à cela; par peur d’être à leur tour mis à mort, la plupart des apôtres ne se montrèrent pas, et du reste les Pharisiens firent un tri de la populace qui pouvait entrer dans l’enceinte, pour ne retenir que les personnes hostiles à Jésus, et en majorité les Pharisiens. Seul Jean put se faufiler incognito et rapporta ce qu’il avait pu entendre et voir à ses collègues. Hélas, de nos jours, même le témoignage de Jean est incomplet. Voici donc ce que vous pouvez lire dans les archives des rapports d’activité de César en Judée, au Vatican :

« Lorsque Jésus comparut devant Pilate, celui-ci l’interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus lui demanda : « Dis-tu cela de toi-même, ou bien parce que d’autres te l’ont dit ? » Pilate répondit : « Est-ce que je suis Juif, moi ? Ta nation et les chefs des prêtres t’ont livré à moi : qu’as-tu donc fait ? » Jésus déclara : « Ma royauté ne vient pas de ce monde ; si ma royauté venait de ce monde, j’aurais des gardes qui se seraient battus pour que je ne sois pas livré aux Juifs. Non, ma royauté ne vient pas d’ici. » Pilate lui dit : « Alors, tu es roi ? » Jésus répondit : « C’est toi qui dis que je suis roi. Je suis né, je suis venu dans le monde pour ceci : rendre témoignage à la vérité. Tout homme qui appartient à la vérité écoute ma voix. »

Après lecture de ce rapport, on voit que :

  1. Pilate traite Jésus comme un juif puisque les juifs de la secte satanique des Pharisiens, futurs fondateurs de l’islam, voulaient sa mise à mort et que Pilate qui avait des affaires d’argent avec eux se sentit obligé de leur accorder cela.
  2. Dans sa réponse, Jésus dit bien n’avoir jamais proclamé être le « roi des juifs » et dit à Pilate qu’il ne fait que rapporter ce qu’on lui a dit mais que lui n’a rien à voir avec cette affirmation, et dans sa réponse il dit bien : « Que je ne sois pas livré aux juifs » Par conséquent, une fois de plus car c’est récurrent dans les évangiles, Jésus dit qu’il n’est pas juif. Lorsque des juifs vinrent le questionner sur un sujet il leur demanda : « Que dit votre loi à ce sujet ? » Il parle de la loi de Moïse comme étant celle des juifs, donc il ne se situe pas parmi les juifs ! C’est la parole de Jésus lui-même. Exemples :
    « Il est écrit dans votre loi que le témoignage de deux hommes est vrai; »

    Jésus dit bien dans VOTRE LOI et non pas dans NOTRE LOI. Il n’est pas inclus dans cette loi car il n’est pas du tout juif ! Il ne faut plus faire la confusion entre Judéens et Juifs ! La Judée ou Palestine est le nom donné par Rome à tout le territoire qui comprend aujourd’hui Israël, la Jordanie et les territoires palestiniens. Cela inclut donc des peuples divers et pas seulement les juifs. Tout ce territoire est l’ancien territoire du royaume du roi David, lequel roi David était certainement plus celte que juif. Le nom même de David n’est pas sans évoquer le mot Druide, V se confondant avec U. Les Pharisiens et les Saducéens étaient deux sectes juives influentes par l’argent, mais dont les doctrines étaient opposées, mais ces deux sectes se sentirent menacées par la venue de ce personnage hors normes que fut Jésus. Les deux tentèrent de le piéger, mais n’y parvinrent pas, alors elles s’entendirent pour organiser sa mise à mort pour conserver leur propre pouvoir par l’argent et la corruption. Si on sait sans contestation possible que les Pharisiens donnèrent naissance à l’islam, on évoque moins les saducéens, alors sachez que ce sont eux qui vinrent en Europe dans la foulée de César pour faire le métier de préteur d’argent et souvent usuriers. Ils partirent à la chute de l’empire romain, puis ils revinrent au Moyen-âge. A noter le rapprochement entre le nom du marquis de Sade et celui des Saducéens… tous des sadiques !
  3. Il est donc évident qu’on ment au monde entier et d’abord aux chrétiens en nous parlant de « judéo-christianisme » puisqu’il y a rupture entre les deux et jésus le dit : « Je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. » Jésus réfute la doctrine juive sauf visiblement les dix commandements.
  4. Lorsqu’on le suit on ne se réfère pas aux textes juifs de l’Ancien testament, mais seulement aux évangiles.

Noël : Signes de lumière et songe.

Tout d’abord, Joyeux Noël à tous, quoiqu’il arrive, quoique Satan animé par son islam ou autre de ses voies puis tenter contre nous, célébrons notre Noël, une fête pacifique, une fête célébrant la vie que certes les messagers des ténèbres n’aiment pas.

Je voudrais même souhaiter un Joyeux Noël aux musulmans afin qu’ils en ressentent la joie, la paix et la beauté qu’ils n’ont dans aucune de leurs fêtes plutôt orientés vers la souffrance, la privation, la morbidité, l’effusion de sang, rien de divin, tout de l’ennemi de Dieu. Pour une fois, qu’ils ressentent cette joie simple, le partage qui va avec, la naissance d’un enfant et la joie des enfants. Qu’ils disposent une petite crèche dans leur foyer : une maman, un papa, un bébé et un âne et un bœuf… C’est simple et c’est beau et nous voulons qu’ils partagent cette beauté et cette joie, cet instant de grâce.

Joyeux Noël à tout le monde, même aux musulmans qui se déclarent nos ennemis dans leur livre du malheur du monde. Pourquoi resteraient-ils dans cette voie qui ne les rend pas heureux et leur crée du malheur à eux-mêmes comme au reste du monde, une vois qui rend esclave ‘islam signifie soumission, esclavage) alors que Jésus nous dit :

  • « La Vérité vous rendra Libres. » Pourquoi donc choisir d’être esclave lorsqu’on peut choisir d’être libre ? Je leur souhaite de s’affranchir de leurs chaines et des démons qui les tiennent enchaînés. Dans les hadiths, il est dit que c’est l(‘ange de satan se faisant passer pour ange de Dieu qui apparut à Mahomet. Mahomet lui-même dit qu’à la fin des temps, plus personne ne voudra être musulman et Jésus viendra juger tout le monde, y compris lui Mahomet, ou Muhammad ou Mohamed. Alors là, juste un peu d’intelligence fait se demander :
  • -Mais alors à quoi sert « le prophète ? Il nous a menti en disant que ce qui compte c’est lui parce qu’il est arrivé après Jésus. En fait c’est donc Jésus qui est bien au-dessus de Muhammad et non l’inverse, et c’est donc Jésus qu’il faut suivre. Donc on ne peut plus suivre l’islam et on ne peut plus tuer les chrétiens et la bonne voie est la voie chrétienne.

En quelques années à peine, plus de 250 millions de musulmans l’ont compris et sont devenus chrétiens, et le mouvement ne cesse de s’amplifier, car tous se rendent compte que l’islam n’a produit que du « mauvais fruit » et rien de bon nulle part.

Jésus a dit : « L’arbre qui ne produit que du mauvais fruit, on le coupe. » C’est bien le sort que Dieu réserve à l’islam.

Le temps du jugement est en marche, et au dernier moment, on ne pourra plus se convertir.

Venez tous dans la lumière qui sauve pendant qu’il est encore possible d’être sauvés, et n’ayez aucune crainte de dire publiquement : « Je suis chrétien » car d’autres ex musulmans l’ont fait et le font chaque jour à chaque instant dont des imams, et la délivrance se voit sur leurs visages devenus lumineux alors qu’avant ils étaient ténébreux. Si vous ne faîtes pas ce choix pour vous et pour vos enfants, vous condamnez vos enfants comme vous vous condamnez car le temps du jugement est là et vous continuez à accepter les versets qui demandent de tuer les chrétiens ! Il sont dans le coran et vous acceptez le coran avec l’islam. Le texte des chrétiens sont les évangiles, pas l’ancien testament propre aux juifs, et dans les évangiles, à aucun moment Jésus (I-Esus des Celtes) ne dit jamais de tuer ou de faire du mal, mais toujours d’aimer. Par contre Jésus rejette les Pharisiens, une secte qui avait suivi Moise et que Moise avait rejeté du fait qu’elle honorait Satan, et qui au temps de Jésus dirigeait le Sanhédrin, or, ce sont justement les pharisiens qui créèrent l’islam, voie de perdition qui trompe encore beaucoup d’humains.

Fêtez Noël vous aussi, au moins une fois, et vous verrez la joie simple et la sérénité que vous ressentirez.

Le 12 décembre 2018, j’ai vécu l’énorme phénomène solaire que je vous ai raconté, le soleil se mettant à tournoyer très vite, à devenir énorme, battant tel un cœur aux battements de plus en plus rapides, puis à produire des ondes tournoyantes en grande quantité, ondes que j’estime être des ondes gravitationnelles, ce qui signifie donc une modification en cours de notre espace-temps, lequel pourrait bel et bien conduire à cet évènement annoncé depuis deux millénaires : l’enlèvement de l’Eglise; entendre par le mot « Eglise », non pas le Vatican comme institution, mais ceux qui ont vraiment la foi en Jésus, ou même des gens qui ne connaissant pas Jésus, n’honorent pas pour autant la voie du mal (entre autres islam), mais se comportent tels des chrétiens, ce qui n’a rien à voir avec le béniouiouisme et le manque de courage.

D’autres que moi ont eu ces jours des signes solaires énormes, et c’est justement le cas d’une amie bretonne qui m’a confié un tel évènement ce jour, l’évènement s’étant produit hier.

Quant à moi, il y a trois nuits, j’eus un songe, à savoir plus qu’un rêve, comme une transposition dans une réalité autre.

Cela m’arrive souvent en période de Noël, et voici ce songe.

Mon époux et moi nous trouvions assis sur ce qui semblait être une sorte d’énorme nuage très lumineux, et ma foi, c’était très confortable. Nous nous sentions très bien. Il régnait une grande sérénité. Un être, homme ou ange, je ne sais était là avec nous et nous parlait. Je lui fis remarquer que normalement, on ne peut pas respirer à une telle altitude et que je ne pouvais expliquer scientifiquement notre situation et le fait qu’elle ne génère aucun trouble physiologique. L’être nous dit que maintenant nous allions redescendre et qu’il nous faudrait cinq jours d’adaptation avec un régime alimentaire spécial, mais que tout irait pour le mieux. Tout était serein. Là, je me suis réveillée.

Il y a certainement un sens…