10 tentatives de me tuer ou atteintes à mon intégralité physique avant l’âge de cinq ans : Je suis la preuve que la lutte du bien contre le mal existe.

Le bien le mal, Jésus, Satan, certains y croient d’autres non, mais que penser lorsqu’à peine conçue on tente de vous tuer ?
Que penser lorsque avant d’avoir atteint l’âge de cinq ans, on a déjà fait l’objet d’au moins dix tentatives de meurtre, d’agressions très graves ou d’atteintes à son intégrité physique ?
Que penser lorsque toute sa vie on fut ainsi poursuivie, malmenée, menacée, et on ne parle pas d’imaginaire mais d’actes réels ?
Que penser lorsque ce que tout le monde obtient facilement, on vous le refuse ?
Que penser lorsqu’on fait tout pour que vous ne soyez pas dans la société ?
Que penser lorsque tout est fait pour vous empêcher d’avoir un revenu ? (je suis absolument sans revenu personnel).
Que penser lorsqu’on vous laisse pourrir dans la situation de non droit, étant Française de souche dans mon pays, handicapée du fait de deux agressions subies avant l’âge de cinq ans visant mon œil droit, dont l’une en maternité deux jours après ma naissance ?
Que penser lorsque vous avez des dons qui sont contrés quoi que vous tentiez ?
A l’heure du bilan, lorsqu’on a franchi un certain cap dans sa vie, on ne pense plus; on a longuement compté les coups, dévié ou encaissé, mais à présent on constate qu’un fil conducteur a toujours été là, avec des leitmotiv ou motifs récurent, et dans mon cas, l’œil revient souvent, et lorsqu’on dit œil,  Sauron n’est pas loin, autrement dit Satan pour ceux qui ont compris que la trilogie du Seigneur des Anneaux dépeint notre temps… d’avant « le retour du roi… ou de la reine »…
J’ai écrit des livres sur des sujets divers et variés, mais en dépit de mes nombreux prix littéraires, des vrais, je n’ai pas les relations permettant d’être éditée là où il faut l’être si on veut avoir voix au chapitre, comme on dit, audience médiatique, ventes importantes dégageant un revenu.
Aujourd’hui, j’ai entrepris de rédiger le livre montrant le fil conducteur de ma vie : la lutte du bien contre le mal, le mal m’ayant toujours attaqué par tous moyens et sans relâche.
Il y a quelques années, j’ai découvert descendre directement du roi Hugues Capet fondateur on peut le dire de la France et de la dynastie du même nom. Bien avant les Bourbons, je puis prétendre au trône de France puisque mon lignage, non altéré par le sang Médicis remonte aux origines de la dynastie capétienne.
Cette origine en lien avec ce qu’il va advenir, et l’éventuel rôle que je pourrais y tenir au moment voulu constitue sans doute la raison de ces innombrables les agressions dont je fus victime toute ma vie. Est-ce pour ce lignage sacré et non dénaturé par le sang reptilien des Médicis, allié au fait d’être une vielle âme forte que je suis ainsi menacée par le maître du mal et ceux qui sont avec ?
Nous vivons les temps annoncés par l’Apocalypse et par Jésus lui-même.
La république démoniaque vit ses derniers temps comme tout ce à quoi elle donna naissance au niveau mondial.
A toutes et tous partout dans le monde, il n’y a de salut que Jésus et lui seul.
Lorsqu’on relate un tel acharnement, les gens ignares sortent le mot « paranoïa »… Sauf que dans mon cas, tout est avéré, avec témoins et rien n’est imaginaire justement, donc, c’est juste la réalité.
De deux choses l’une, ou ce livre aura un grand éditeur, et à bon entendeur salut, et l’éditeur pourra gagner avec ce livre, ou je le mettrais à disposition autrement.
Voici l’une des dix fois où on tenta de me tuer avant l’âge de cinq ans. Si vous saviez… J’ai aussi eu droit à la menace du revolver à trois ans et demi, mais j’ai aussi failli mourir de faim. Une énorme agression manqua me tuer à l’âge de trois ans et demi, et je ne dus l’abandon des coups qu’à mon évanouissement…
L’extrait que je vous place ici nécessite une explication : Mon père travaillait alors dans une briquèterie. Mes parents avaient deux enfants plus grands et j’étais la troisième, non désirée. En cette époque de l’appel de l’abbé Pierre, mes parents vivaient dans un logement de l’usine donnant sur la cour très polluée de l’usine. Il avait une chambre d’un côté du couloir, une cuisine de l’autre, et tout le reste était octroyé à une famille de siciliens comptant dix personnes dont huit enfants. Oui, nous vivions dans un appartement partagé comme en URSS. Il n’y avait pas d’eau sur l’évier et bien entendu ni WC ni salle d’eau. Un robinet d’eau commun aux habitants de l’immeuble et aux ouvriers de la briquèterie se trouvait deux étages plus bas dans la cour de l’usine, ainsi que des WC à la turque communs non seulement aux gens logés dans cet immeubles, mais aussi aux ouvriers de l’usine. Nous étions en 1954.
Quelques jours plus tôt, ma mère (Y) et moi étions rentrées de maternité.
Le diable investit une personne, et… Je vous laisse lire.
Extrait du livre retraçant les très nombreuses agressions  caractérisées du mal à mon endroit :
« Ce qu’il advint quelques jours à peine après que Y et moi soyons rentrées de la maternité est des millions de fois plus inimaginable et plus improbable que les prémices que vous venez d’en avoir. C’est juste monstrueux…
« Mort », « œil » ont marqué ma vie, mais je crois que le mot « souffle » s’y associe. Je parle du souffle de vie, de l’inspir indispensable à la vie, et au moins à la survie. Née avec le cordon trois fois autour du cou, voilà une nette indication du souffle coupé, de l’énergie vitale refusée.
Encore aujourd’hui, je me surprends souvent en état d’apnée assez prolongée, parce que je me retiens de respirer sans même m’en apercevoir. Je chante, ayant des dons pour cela dont une jolie voix, et je pratique le chant choral. Souvent je chante en oubliant de respirer, et pourtant je fournis beaucoup de puissance comme soprano. Pourquoi, donc, cette abstention de respirer, alors qu’on ne peut pas vivre sans cela ?
Retiens ton souffle pour ne pas mourir !
N’avais-je pas déjà retenu mes dépenses d’énergie après cette piqûre administrée à ma mère pour retarder l’accouchement en cours ? Un mois de dépassement de terme après qu’on eût retardé l’accouchement fait du fœtus un mort-né, et ce ne fut pas mon cas.  Le fœtus avait opté pour une stratégie de survie, et sans doute cela s’imprima-t’il à jamais dans ses cellules.
Voilà le message que m’envoie cette particularité, et cela m’évoque des souvenirs en effet, mais l’évènement abominable qui imprima cette interdiction de respirer fut sans doute ce vécu qui date des premiers jours de ma vie terrestre. Non, vous ne pouvez pas imaginer une telle scène, une scène de film d’horreur au fond.
Le nouveau-né que je suis repose dans le petit lit de bébé. C’est un lit de bois plein, comme on les faisait à cette époque, d’un beau bois de chêne teint en brun foncé. Un bébé de quelques jours à peine, c’est tout petit dans ce lit prévu pour qu’on puisse y dormir jusqu’à quatre ou cinq ans. Suis-je endormie à ce moment là ? Probablement. Y a quitté la chambre pour la cuisine. Du fait de la cohabitation dont on peut aisément deviner tous les inconvénients, elle a l’habitude de fermer à clé la chambre lorsqu’elle va dans la cuisine et vice-versa. La jeune femme s’impose cette discipline, et on devine à quel point ce doit être pesant, ces dizaines de tours de clé chaque jour, pour fermer ou ouvrir une pièce, au fil des activités du quotidien.
Certes, Y avait imaginé que les huit enfants des colocataires puissent venir faire des bêtises dans la chambre lorsqu’elle était occupée dans la cuisine, ou encore que la Sicilienne au mauvais œil puisse venir fureter et voler, et elle songeait plutôt au vol de draps dans l’armoire par exemple, mais ce qu’il advint ce jour là, nul ne pouvait l’envisager. Une fois de plus, la mort rôdait. La faucheuse se transporta près du petit lit de bois où reposait un nourrisson de quelques jours.
Affairée dans sa cuisine, Y entend son bébé s’agiter. Elle l’a quitté endormi, il y a peu, et soudain, il lui vient à l’esprit qu’elle a omis de verrouiller la porte de la chambre, alors clé en main, elle se précipite. La porte de la chambre est entrouverte, et ce qui s’offre à elle est une vison d’épouvante.
Cette femme, une voisine aux yeux de folle veut tuer le nouveau-né. Yolande se précipite pour protéger son enfant que l’autre veut étouffer. Interrompu dans son ouvrage de mort, la folle s’en va. Elle voulait ôter le souffle au bébé, mais savez-vous le cadeau quelle avait fait pour la naissance ? Un bavoir, or un bavoir s’attache au cou, et si on serre, on coupe le souffle… La mort s’ensuit.
Y qui n’avait pas voulu de ce troisième enfant vient pourtant de le sauver, mais l’amour maternel n’est pas pour autant au rendez-vous. Je suppose qu’elle m’a dorlotée juste après, pour soulager sa propre peur, mais la routine reprit vite le dessus.
La femme folle habitait au rez-de-chaussée et nous au second étage. Quelques années plus tard, alors que son époux, un brave ouvrier de la briqueterie dormait, elle se saisit d’un marteau et lui écrasa la tête.
Je faillis être son premier crime, mais alors qu’est-ce qui l’animait ? Sa propre entité ou une autre, véritablement démoniaque pour vouloir s’en prendre à un nourrisson ? J’évoque ici en filigranes la possession et l’existence des démons, mais c’est justement un sujet sur lequel il me faudra revenir à propos d’une autre personne.
Le fait est que suite à cette tentative de m’assassiner étant nourrisson, à quelques jours d’existence seulement, mon cerveau a enregistré le fait qu’il était si dangereux pour moi de respirer que je devais économiser mon souffle, comme pour me rendre indétectable, et j’en porte toujours les stigmates. Il enregistra aussi que dormir était dangereux pour moi, et là encore, le message est resté. J’ai toujours eu des difficultés pour m’endormir, et pour dormir tout court.
Qui pourrait imaginer cette succession d’atteintes à ma vie, à mon intégrité physique, à mon souffle et… à l’œil ? Des personnes innocentes peuvent être dès le départ de leur vie placées sous l’emprise du mal, désignées comme victimes. La suite de ma vie confirme ce constat du fait qu’une force qui nous dépasse ne voulait pas que je vive, et fit en sorte que la sérénité ne puisse faire partie de mon existence.
Du début de ma conception à quelques jours après ma venue au monde envers et contre tout, l’addition est déjà très salée, mais nous n’en sommes qu’au début, et je ne puis ici qu’offrir un résumé expurgé de beaucoup d’éléments qui concourent tous en ce sens de la réalité des forces négatives et de leur emprise sur l’être humain, qu’elles possèdent l’être pour s’en servir à ses fins de nuisance envers des innocents, ou qu’elles agissent directement de façon désincarnée. »

 

Publicités

Cinglés de l’islam en rase campagne aussi.

Il est temps d »interdire la loi de satan et son culte sous déguisement religieux en terre vouée au Christ et à Marie, ce qui ne peut plus être changé. Vous aurez remarqué que le  ramadan les rend encore plus fou et que la plupart des attentats ont lieu le vendredi, jour des cinglés de satan.
Ces gens là ne peuvent pas être acculturés et leur place, qui plus est en grand nombre n’est pas ici chez nous.

http://peupledefrance.com/2017/06/silence-medias-attaque-islamique-allah-akbar-contre-agriculteur.html

Pour connaître ce qu’il en est :
  1. Les versets vraiment sataniques du coran; on ne peut pas contester que le coran porte ces versets qui exigent le mal envers autrui, donc tout musulman qui reste musulmans n’aura que ses yeux pour pleurer lorsque Jésus reviendra en gloire (et non par incarnation) pour juger chacun. Tous les musulmans donnent leur âme à Satan et donc aucun ne sera sauvé s’il reste musulman et récite ces versets :
  2. http://islam.faq.free.fr/islam/coran-satanique.htm

http://prophetie-biblique.com/forum-religion/islam-christianisme/pourquoi-allah-est-satan-t272.html

http://www.dreuz.info/2014/08/24/le-prophete-de-lislam-un-envoye-de-satan/

http://www.blog.sami-aldeeb.com/2014/05/19/islam-secte-satanique/

http://tousmusulmenteurs.centerblog.net/1-Face-noire-du-Coran-ou-L-Islam-de-Satan-

http://www.troisiemeguerremondiale.net/article-j-ai-demasque-le-diable-110422512.html

Dans cet article il est justement question des pharisiens, adorateurs de Satan, du Moloch et qui donnèrent naissance à l’islam, Mahomet étant un pharisien !

http://blog.decouvrirlislam.net/Home/christianisme/bible/d-apres-la-bible-le-coran-viendrait-il-de-satan-

Lutte dans le ciel des forces du bien contre les forces du mal.

Je reprends ici deux articles de 2016. Le premier de juin 2016 sur ce que j’ai vu, le second après le témoignage reçu en décembre dernier par une autre personne, dont je précise que c’est un home qui fut éduqué en école coranique dès l’âge de cinq ans et qui a quitté l’islam dont il dit que c’est à 90% satanique. Il a beaucoup avancé sur le chemin spirituel, prie Jésus et Marie.
Au moment où je republie ce texte, nous sommes un an plus tard, toujours en juin, et vous allez lire plus loin que tout est lié et a un sens.
Article de juin 2016 :
« Voici ce que j’ai vécu hier, journée riche en évènements particuliers, et ce que j’en pense. Vers midi, je suis sortie étendre  le linge, et il y avait plein de particules d’énergie divine, puisque je vois ces particules très brillantes, lorsqu’elles sont produites.
Il n’y a aucun nuage à ce moment là, et le ciel est très bleu. Soudain dans le ciel, je vois une forme blanche, de belle envergure qui tournoie, mais cela n’a rien à voir avec un oiseau, ni avec une aile delta ou un parapente. C’est un ange d’un blanc très brillant, comme j’en ai déjà vus à plusieurs reprises. Il tourne en décrivant toujours le même cercle, et parfois il disparaît, l’espace d’une second, et puis il reparaît, poursuivant son périple en cercle parfait. Soudain apparaît une autre forme, d’un rouge un peu  orangé. Une sorte d’ange aussi, et qui se met à tourner lui aussi, mais l’ange blanc poursuit et semble accélérer un peu sur sa propre trajectoire. C’est comme si l’être rouge voulait prendre de la force à l’ange blanc pour l’empêcher de poursuivre son cercle, mais c’est peine perdue, car à un moment, « l’ange rouge » qui semble donc démoniaque disparaît totalement. L’ange blanc continue un moment sa course, sans que l’être rouge ne refasse surface, et soudain il s’efface.
Je pense avoir assisté à un épisode de la guerre des forces célestes du bien contre celles du mal, et on voit le triomphe  en cours des forces du bien contre celles du mal.
Il se peut que la date où on me montre cela ne soit pas anodine.
 Le chrétien, massacré parce qu’un livre humain criminel le demande, le chrétien est au service de la lumière, par l’exemple des évangiles et de Jésus et Marie.
Le mois de juin est dédié au Sacré Cœur de Jésus, alors j’invite les chrétiens à se souvenir des forces des prières à Marie !
Voir aussi ce vécu concernant l’apparition que j’eus du Sacré-cœur :
Le Sacré-cœur m’est apparu !
Que chacun choisisse bien son camp, renie le mal de lois, traditions ou religions néfastes et le combatte pendant qu’il en est temps. Au dernier moment, nul ne pourra changer et passer du camp du mal au camp du bien, et ce temps est proche.
« La vérité vous rendra libres. » Jésus.
Je sais, et j’en suis désolée, que tout le monde ne voit pas ce que je vois, mais tout ce que j’énonce ici, je l’ai vu. C’est ainsi. Ce serait tellement plus facile, si tout le monde pouvait voir ça ! Tout le monde saurait tout de suite où se  situe la pleine vérité.
Décembre 2016 : témoignage d’un ex musulman délivré de cette possession :
 » Nous voyons en ce monde combien les justes sont maltraités, les chrétiens massacrés . J’avais ici témoigné de ce que j’avais vu dans le ciel, à savoir le combat des forces de lumière contre les forces sataniques.
C’était mon témoignage, mais hier, une personne bien avancée sur le chemin, m’a livré un témoignage similaire. C’était un peu comme des milliers d’étoiles filantes, sauf que ça explosait ici et là, et qu’il y en avait des milliers. Déjà, nous ne sommes pas à la période où on voit les étoiles filantes, mais en plus, lorsqu’il s’agit bien d’elles, on les voit filer selon une trajectoire, mais elles ne se percutent pas les unes les autres, comme lors d’une bataille entre avions chasseurs, et on ne les voit pas exploser. C’était donc différent, et cela a duré un certain temps. On peut vraiment penser au combat entre anges du bien et anges du mal, ou entre bons extra-terrestres et les mauvais;, ceux qui sont complices avec certains gouvernants cachés de ce monde. Il a semblé au témoin; que les forces favorables à notre humanité aient largement dominé sur les mauvaises forces. Cela corrobore ma propre vision !
Bref, gardons espoir, et sachons que le mal est déjà vaincu, et comme dans ce mal on range ce que nous font et nous ont fait ceux qui dirigent le monde et nos pays. Maintenons le cap de la lumière, ce que nous enseigne Jésus, et prions Marie, la reine des cieux qui intercède efficacement pour nous, si nous sommes assez nombreux à être dans la ferveur. « 

« Les lumières », leurs « lumières » ? Lucifer-illuminatis.

A lire pour être informés :

http://www.democratie-royale.org/2017/05/emmanuel-macron-est-franc-macon-dans-la-super-loge-fraternite-verte-et-dans-la-super-loge-atlantis-aletheia.html

Lire aussi ceci pour bien comprendre qui dirige ce monde, ce que ces gens honorent et pourquoi vos vies sont et seront de plus en plus pourries avec eux :

http://www.nouvelordremondial.cc/infiltration-du-bohemian-club/

Dans le ciel, victoire de l’ange du bien !

Nous voyons en ce monde combien les justes sont maltraités, les chrétiens massacrés par ceux qui suivent l’enseignement du mal . Un jour de 2016, en plein jour, j’ai vu dans le ciel, ce, sans avoir pris ni alcool ni produit stupéfiant ni médicament, un immense ange blanc très lumineux combattant un ange rouge, et l’ange blanc lumineux anéantit l’ange rouge sang.
On devine tout de suite que l’ange lumineux blanc relève du combat du bien, tandis que le rouge sert le mal. C’était bien l’ange blanc lumineux qui l’emportait, et cela correspond aux prophéties : en cette fin de temps, fin d’une grande ère, le bien triomphera du mal. De fait, la victoire du bien, côté christique est déjà acquise, mais peu d’entre nous le  voient, et peu sont en capacité de croire les témoins.
La grande caractéristique des témoins de ces faits, c’est qu’ils ne s’attendent pas à voir ou vivre ce qu’on leur montre ou leur fait vivre. Cela arrive d’un coup, en pleine action quotidienne. Ainsi,j’allais jeter des épluchures sur le tas de compost lorsque cela advint. Ce fut comme si une porte s’ouvrait dans le ciel pour me montrer cette autre réalité : le vrai combat des forces célestes du bien contre les forces du mal.
Il y a quelques semaines, une personne bien avancée sur le chemin, m’a livré un témoignage similaire. Lui, c’est quelqu’un qui fut dès l’âge cinq ans en école coranique, et qui en a rejeté l’enseignement violent pour se tourner vers le christ et la paix.
Le soir étant tombé, il vit ceci :
C’était un peu comme des milliers d’étoiles filantes, sauf que ça explosait ici et là, et qu’il y en avait des milliers. Déjà, nous ne sommes pas à la période où on voit les étoiles filantes, mais en plus, lorsqu’il s’agit bien d’elles, on les voit filer selon une trajectoire, mais elles ne se percutent pas les unes les autres, comme lors d’une bataille entre avions chasseurs, et on ne les voit pas exploser. C’était donc différent, et cela a duré un certain temps. On peut vraiment penser au combat entre anges du bien et anges du mal, ou entre bons extra-terrestres et les mauvais;, ceux qui sont complices avec certains gouvernants cachés de ce monde, ceux qui font mondialisation, invasion de l’Europe, fausse « Europe ». Il a semblé au témoin; que les forces favorables à notre humanité aient largement dominé sur les mauvaises forces et les aient totalement écrasées.
Deux personnes d’origines différentes, qui reçurent l’un une éducation coranique qu’il a rejetée adulte, l’autre ayant eu une éducation chrétienne, et désormais chrétienne libre, deux personnes de profils différents, d’âges différents, de sexe différent et vivant à plusieurs centaines de km l’une de l’autre, mais toutes deux en France ont vu les forces du bien l’emporter sur les forces du mal dans le ciel.
Entre le ciel et notre plan, il y a un décalage qui fait que nous sommes encore dans l’illusion d’une continuité qui est … morte ! Nos politiques restent dans leur illusion, alors, leur jeu ne doit pas nous intéresser autrement que par le rejet.
Si nous savons que le règne du mal et tout ce qu’il intègre, les messages des faux prophètes d’hier et d’aujourd’hui, la politique, les fausses valeurs dont font partie les faux artistes, obligés d’entrer dans la satanisation du « star system », si nous savons que tout cela est fini dans la réalité haute, alors nous ne leur accordons plus d’importance, et nous nous tenons prêts pour la phase suivante : celle du passage dans une réalité bien plus sympathique et bien plus juste ! C’est simple, à un moment, c’est comme si notre monde allait se dédoubler en séparant le bon grain de l’ivraie. Ceux qui sont asservis au mal, soit par une « loi » dite religion qui demande d’asservir, de tuer et de faire du mal à telle ou telle catégorie de personnes, ceux qui sont dans des organisations peu ou prou secrètes pour décider du sort de l’humanité contre l’intérêt évident de cette dernière, tous ceux qui font allégeance au mal resteront entre eux, mais sans leur victimes réelles ou par destination selon leur volonté. Ils s’autodétruiront donc entre eux, mais sans leurs cibles habituelles.
Cela signifie entre autres que beaucoup de femmes piégées par naissance dans des traditions souvent à prétexte religieux qui asservissent et qui maltraitent les femmes, mais qui en leur for intérieur ont horreur de cette religion, seront libérées et passeront dans le monde plus juste. Leurs bourreaux au nom de religions, de traditions esclavagistes n’auront presque plus de femmes…La partie de l’humanité restée dans la réalité illusoire qui est actuellement la nôtre disparaîtra par extinction.
Bref, gardons espoir, et sachons que le mal est déjà vaincu.. Maintenons le cap de la lumière, de la justice et de la justesse, notre destination.