Un rêve prémonitoire, il y a quelques années : le vol Air France 447.

Tout le monde se souvient de la disparition du vol Paris-Rio au printemps 2009. J’avais immédiatement relaté mon rêve prémonitoire que voici :
« La nuit de samedi à dimanche, j’ai rêvé que j’écoutais les infos à la radio dans ma cuisine; on nous annonçait qu’un avion d’Air France revenant de Rio n’avait plus émis d’écho radar depuis les environs de 8 heures du matin; je regardai l’heure, il était un peu plus de midi.

Ce jour, à midi, j’écoute les infos à la radio, et j’apprends qu’un avion de la compagnie Air-France parti de Rio pour joindre Roissy a disparu des radars vers huit heures ce matin.

On ne peut pas avoir de doute sur la qualité prémonitoire de ce rêve. Les deux horaires 8 h et 12 h y figurent, le fait que j’apprenne le fait par la radio et aussi le fait qu’il s’agisse d’un avion d’Air France effectuant la liaison Rio-Paris.

Imaginez que je me sois affolée suite au rêve, et que j’ai appelé Air-France pour empêcher que cet avion ne parte; on ne m’aurait pas écouté et l’avion aurait décollé parce qu’on n’écoute pas ceux  qui reçoivent ce genre d’annonces.

Imaginez qu’au contraire nous soyons dans un monde où les gens qui ont comme moi ce genre d’annonces, soit entendus, pris au sérieux et que par principe de précaution, on ait repoussé ce vol,  et qu’on en ait profité pour réviser une fois encore tous les points de sécurité; les passagers et membres d’équipage seraient toujours sur en vie.

Qu’y puis-je ?

C’est ce qui rend très dur le fait d’avoir de tels dons : savoir qu’on ne peut rien empêcher la plupart du temps.

http://www.vanityfair.fr/actualites/international/articles/vol-af-447-rio-paris-reconstitution-des-minutes-qui-ont-precede-le-crash/23618

Publicités