J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

A l’époque, je n’avais jamais entendu parler de tous ces sujets. Il n’y avait pas internet, et loin d’être présents dans les foyers, les seuls ordinateurs se trouvaient dan des centres de calcul et un seul ordinateur occupait une très grande pièce.
1975, c’était l’année de mon bac. Dans ma filière littéraire, à l’époque où cette filière n’était pas encore dégradée, nous avons un oral d’anglais première langue, dont le coefficient était assez élevé. Lorsque je me suis trouvée en présence de l’examinatrice, j’ai ressenti un grand froid ressemblant à une sorte de gouffre aspirant. Elle m’interrogea sur un texte extrait du roman « The graduate » qui fut porté à l’écran. Très vite, elle me fit passer une sorte d’interrogatoire sans aucun rapport avec le texte.
A cette époque là, personne dans la peuple n’avait entendu parler des illuminati, du Nouvel Ordre Mondial ou des reptiliens. L’expression « melting-pot » (creuset) m’était connue par le cours d’anglais, et cette femme reptilienne -ça, je ne peux e dire qu’avec ce que je sais maintenant me demanda ce que je pensais grosso modo de l’idée de mélanger les populations. Pourquoi cette question à ce moment ? J’ai senti qu »on ne pouvait pa répondre selon ce qu’on pensait, à savoir que cette idée conduit à la catastrophe. A l’époque, dans ma région ouvrière il y avait des gens originaires d’autres pays européens ce qui ne posait aucun problème, mais aussi des Algériens, et là on mesurait à quel point nous sommes aux antipodes, et certes, cela posait quelques problèmes déjà. Un exemple en tant que jeune fille, les regards portés sur nous par les mâles algériens ressemblaient à des viols; il y avait de la violence envers nous les filles dans leur regard sale, parce que conformé à la vision inadmissible que l’islam porte sur la moitié du genre humain, celle qui a le pouvoir de donner la vie. Il n’y avait aucun africain, aucun antillais non plus, ni d’asiatiques. Nous étions et nous devons y revenir, européens et nul n’aurait énoncé haut et fort quelque revendication contraire à cet état de fait de toujours qui n’a pas lieu d’être changé sauf selon la volonté de ceux qui ont décidé de génocider la race blanche en Europe, chez elle. Aujourd’hui, nous vivons une invasion insupportable, injustifiable et constante à laquelle viendra le moment d’y mettre un terme.
Ce sont les reptiliens qui ont décidé ce chaos et qui l’organisent. J’ai le pouvoir de les détecter, où qu’ils se trouvent. De ce fait, ils n’aiment pas m’approcher et évitent de le faire.
Bref; je suis allée dans le sens qu’elle attendait, et toujours elle ajoutait des questions ! Comme la porte était entrouverte, les autres candidates me dirent que je m’étais si bien exprimée que j’avais au moins un 17 sur 20. Je n’eus que 12.
Durant cet oral du bac transformé en interrogatoire d’opinion, j’ai senti que cette femme m’était hostile par sa nature d’âme différente de la mienne, par sa nature physique tout de suite ressenti comme glaciale, inhumaine.
J’ignore pourquoi il fallait qu’elle soit sur mon chemin, mais je sais que toute ma vie j’ai eu sur mon chemin des choses qu’on ne peut expliquer, des entités semblant à tout prix vouloir m’empêcher d’accomplir ce que j’avais à faire, d’autres semblant Je fus toujours prise entre le côté pur de la lumière, ce selon ce à quoi mon âme a toujours aspiré, le côté sombre de la force obscure qui m’a toujours attaquée, à commencer par un envoûtement avant ma naissance, ce qui généra ma mis en danger comme fœtus par le corps médical, puis, quelques heures après la naissance, un coup de ciseau dans l’œil qui me généra un problème oculaire majeur. J’eus à lutter contre la cécité toute mon enfance… Ce genre d’évènements ne cessa de s’enchaîner sans aucun répit et je dis bine aucun, jusqu’à ce que je fasse enlever les deux envoûtements qui furent placés sur moi. Aujourd’hui, j’ai appris à me défendre, mieux, à me protéger et à renvoyer aussitôt les mauvais fluides d’où ils sont venus; entendez que le choc de retour advient aux malveillants et il es puissant. L personne qui m’avait fait le second envoûtement n’est plus de ce monde pour en parler, pourtant, elle se portait comme un charme juste avant que l’envoûtement ne soit enlevé, et d’un coup : boum !
Oui, les reptiliens existent, et je suis là pour vous en parler. Oui, ils créent le chaos dans notre monde; oui, ce sont ceux que les anciens nommaient les diables. On s’en protégeait lorsqu’on était massivement chrétiens, catholiques, mais  hélas ceux qui viennent avec l’islam suivent enseignement qui leur est donné par ces démons reptiliens ! Vous comprenez pourquoi on nous les a installés ici, en masse.
Prions Marie, car elle a pouvoir sur ces entités, et si vous portez la médaille de la rue du Bac autour du cou, même si la médaille ne se voit pas, alors les reptiliens s’écarteront car cela leur fait comme une brûlure.

 

Publicités

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

 

J, maintenant décédé travaillait comme enseignant en Guadeloupe lorsque ceci lui advint.
Il circulait sur une route déserte de l’arrière pays, de jour. Tout était calme et notre ami était plongé dans ses pensées. Il connaissait bien cette route pour l’avoir empruntée souvent.
Soudain, alors qu’il se sait seul ou se croit seul en voiture, J aperçoit dans son rétroviseur, un bien étrange passager.
Imaginez une tête assez semblable à celle d’un caméléon, des yeux globuleux avec des paupières qui « roulent », une peau vésiculée verdâtre ; c’est assis sur la banquette arrière, ce n’est pas humain… C’est assis comme un humain, et cela semble porter un vêtement plus ou moins gris argenté… De surprise, J fait un pile. Une fois la voiture stoppée, il est au bord du malaise lorsqu’il voit son passager clandestin ouvrir la portière et descendre, faire quelques pas puis disparaître.
J dira que son passager reptilien mesurait environ 1,50 m et portait une sorte de combinaison qui semblait d’aluminium ou d’un matériau approchant.
Sur la même route, quelques années plus tôt, sa compagne de l’époque avait vécu la même aventure, mais avec deux passagers reptiliens, et n’avait jamais osé en parler à personne.
Un campeur en camping sauvage a assuré avoir eu un soir la visite d’un être reptilien, bipède, vêtu d’une combinaison argentée ; l’être lui a pris un fruit et est reparti lentement, puis a disparu d’un coup.
Tout laisse à croire que ces êtres viennent d’un monde parallèle via un vortex, et qu’ils ont la possibilité de se matérialiser où ils le souhaitent.
Lors d’un voyage remarquable d’une quinzaine de jours, David Icke (célèbre écrivain, éminent détracteur du Gouvernement Mondial et de l’emprise des ETs Reptiliens sur celui-ci), alors qu’il traversait les Etats-Unis, en 1998, a rencontré séparément plus d’une douzaine de personnes qui lui ont dit avoir vu des humains se transformer en reptiles pour reprendre leur forme, et cela, juste devant leurs yeux. Deux animateurs de télévision auraient eu une expérience identique au moment où ils auraient interviewé un homme qui était en faveur de la centralisation globale du pouvoir, connue sous le nom de « Nouvel Ordre Mondial ». Après l’entrevue en direct, le présentateur aurait dit à sa collègue qu’il avait eu l’expérience d’une vision incroyable durant l’interview. Il aurait vu le visage de l’homme se transformer en une créature ressemblant à un lézard, puis, retourner à son aspect humain initial. Sa collègue lui aurait confié que, quant à elle, ce seraient les mains de l’interviewé qu’elle aurait vu se transformer en celles d’un reptile. L’animateur aurait aussi raconté à D. Icke l’expérience vécue par un ami policier alors qu’il aurait effectué une visite de routine dans un immeuble à bureaux situé à Aurora, près de Denver, au Colorado. Le policier aurait fait un commentaire à la directrice d’une des compagnies du rez-de-chaussée concernant l’extrême sécurité dans le bâtiment. Elle lui aurait répondu qu’il devrait visiter les étages supérieurs s’il désirait connaître la véritable ampleur de la situation. Elle lui aurait désigné un ascenseur qui ne s’arrêtait qu’à certains étages au sommet du bâtiment et, tout en bavardant, elle lui aurait dit ce qu’elle avait vu quelques semaines auparavant. Les portes de l’ascenseur se seraient ouvertes et un individu très étrange serait apparu. Il était blanc au point d’en paraître albinos, mais il avait un visage en forme de lézard et ses pupilles étaient verticales comme celles des reptiles. Cet individu-lézard serait sorti de l’ascenseur et serait monté dans un véhicule officiel qui l’attendait dehors. Le policier aurait été si intrigué qu’il aurait utilisé son temps libre pour enquêter sur les compagnies situées au sommet du bâtiment et desservi par les mystérieux ascenseurs. Il aurait découvert qu’elles auraient été toutes des prétextes à la CIA.