Rêve prophétique ?

Voici le rêve que j’eus dans la nuit du deux au trois janvier 2018, sur le coup du matin.
Imaginez un paysage à 360 degrés, donc un cercle, mais en fait vous êtes tantôt tourné vers un quart du paysage, puis uh second quart, et enfin vous voyez la moitié restante devant vous. Pour relater ce rêve, je vais donc vous situer d’abord quart sud-est, puis quart sud-ouest, puis moitié ouest-nord-est.
Je vais aussi parfois situer certains points à partir de l’heure d’un cadran.
Début du rêve, quart sud-est, atmosphère hiver crépuscule.
Je vois sur ma gauche, des personnes trier des noix dans une sorte d’atelier, et je demande si je peux les aider, alors une jeune femme me dit que ceux qui ramassent les noix en  face dans la forêt peuvent avoir besoin d’un coup de main. Je trouver curieux que les noyers soient dans la forêt, mais bon, juste un chemin à traverser, et me voilà dans la forêt où il reste des nappes de neige. Un cueilleur me remercie mais la cueillette est finie, donc je retourne sur mes pas.
Tout est paisible dans cette scène, mais dans le crépuscule ambiant, il faut noter la présence d’une nappe blanche de neige, mais aussi les personnes rencontrées sont jeunes et vêtues de blanc.
A peine quitté la cueillette des noix, je tombe très brièvement sur la fin d’une cueillette de pommes. Même atmosphère paisible, lumineuse.
Je passe dans le quart suivant, le quart sud-est.
Même atmosphère crépusculaire, mais toujours paisible. Je suis sur une sorte de plateau, avec face à moi un paysage de maquis, avec toutefois des arbustes hauts et aussi des arbres feuillus. Ce paysage en contrebas, cet inconnu sombre étant opposé à celui plus vaste qui suivra me semble être celui des ténèbres. Devant moi il doit y avoir quelque chose comme une petite  table d’orientation, mais surtout une indication de vestiges archéologiques trouvés sur le lieu, et certains sont visibles sous une sorte de vitrine à même le sol. La petite construction abritant les vestiges archéologiques est très blanche, il y a au sol des zones d’un blanc éclatant, compte-tenu de l’atmosphère crépusculaire, comme si la lumière venait de ces vestiges, de ce qui est ancré au sol.
A ma droite est un homme, un proche dans la réalité pour tout dire, et j’ai oublié ce qu’il m’a dit, mais en rapport avec les vestiges. Dans le civil, cet homme était enseignant. A peu près face à lui, à droite de la table d’orientation se situe un autre homme, frère du premier, et lui est agriculteur dans la vie. Les deux frères (entre eux, car ce ne sont pas mes frères) sont vêtus de blanc, et tous deux sur la partie droite de la scène.
Celui qui est agriculteur me dit qu’il me confie son petit-fils.
Me voilà avec sur les bras, un petit enfant d’environ un an, tout de blanc vêtu.
Cette fois, je suis tournée face à la moitié supérieure du cercle, et il fait soleil, très lumineux. Je me situe sur une sorte de plateau, en fait le même depuis le début, sauf que je suis face au demi-cercle Nord ouest-sur-est.
Juste un instant, pour donner la signification de cette articulation : on tourne le dos au crépuscule et aux ténèbres qui lui font face et qui veulent nous aspirer par diverses sollicitations, lois, religion-loi issue d’ailelurs, etc, et on est sauvé, vivant face au renouveau.
Je compte quatre collines en face. Sur trois d’entre elles , il n’y a aucun bâtiment, juste une végétation sans arbres, genre herbe sèche. Le soleil donne une couleur dorée à ces collines. Sur la quatrième, en fait située à 11 heures sur un cadran horaire, celle la plus à ma gauche donc, il y a une esplanade avec deux grands immeubles style HLM à gauche, et une très longue volée d’escaliers très blancs couvrent toute cette colline.
On ne voit personne, comme si les deux grands immeubles étaient déserts. pas de véhicule, de mobilier urbain, rien que les deux immeubles et l’immense escalier très large, très blanc.
J’ai sur les bras ce petit enfant, et je ressens une paix intense, une protection émanant de cet enfant. Comment ne pas penser à l’enfant Jésus, d’autant que mon prénom est Marie. Nous venons de vivre la période de Noël après tout.
Soudain, tandis que j’observe ces quatre collines, sur la première d’entre elles, vers la troisième marche de l’immense escalier se produit une boule de feu qui se met à la fois à dévaler cet escalier, à tout embraser tout en grossissant. Je me sens protégée. Sue la quatrième colline une boule de feu se met à dévaler, mais soudain, tout ce feu s’arrête. Grande lumière blanche, protection et je me réveille sur cette tonalité de paix.
Ce qu’on peut noter :
Noix : elle représente la cérébralité, la pensée, puisque la coque comparable au crâne contient une image incroyable du cerveau humain. Les noix sont rares, enfouies dans la forêt et il y a de la neige par endroit.
Rares sont les cerneaux, cerveaux qui pensent encore librement et savent s’abstraire de l’enfumage imposé en ces temps crépusculaires, et on doit les chercher là où se trouve la nappe blanche, or cette nappe blanche de neige a la couleur de la pureté de la lumière divine.
Les servants de ces noix, ceux qui en prennent soin sont rares aussi, et ils sont vêtus de blanc, sous la protection divine.
Les pommes :
Utiles au corps, c’est la nourriture du corps qui adopte une forme semblable à celle du cœur. On est obligé de passer par l’entretien du corps, de la santé pour accéder au plan suivant.
Le plan suivant, celui des vestiges archéologiques, de l’ancrage à une ancestralité elle-même ancrée à un sol.
Deux gardiens en blanc sont figurés; l’un ancré au sol, l’autre intellectuel. Le paysage en face, sorte de maquis abondant est situé dans une sorte de ravin, et c’est comme une friche dans le crépuscule. Mais là encore la lumière réside dans la blancheur des vêtements des personnages, dans l’ancrage au sol, terre mère par l’agriculteur, mère patrie par l’intellect, le souvenir ancestral représenté par le professeur. On note donc que la noix, avec sa forme de crâne abritant un cerneau dont le nom et la forme sont proche du cerveau est reliée à l’intellectuel, possesseur du savoir intellectuel, de la mémoire, l’enseignant, tandis que la pomme se rapporte au père nourricier, l’agriculteur qui nourrit les corps.
C’est l’agriculteur, l’homme de la terre, père nourricier qui propose de me confier son descendant.
A noter que quasi tous les Français de souche, et il en est de m^me de presque tous les européens, descendent de paysans ou en ont dans leur ancestralité asse proche. L’enfant est donc relié à cette ancestralité, et cet enfant que je prends sur mon bras, comme la Madonne (la vraie bien entendu) protège, me protège.
Soudain, en tournant le dos au crépuscule voilà la pleine lumière qui se reflète en doré sur trois collines, et en blanc pur sur la première colline, celle qui est la plus grande et la plus en avant.
Les deux bâtiments HLM sur la gauche sont vides. On en a fini avec leur nécessité. Le monde est transformé, mais tout est serein pour moi. Les boules de feu sont purificatrices et nettoient les miasmes des mauvaises forces qui ont gouverné et habité ce monde. Cela me fait penser au feu du Saint-Esprit. Les HLM désertés représentent la tentative bien avancée et encours d’exécution de détruire notre civilisation, notre christianisme et jusqu’à notre « genre physique européen ». De facto, il semble que dans ce rêve, l’essentiel du grand feu purificateur soit déjà passé, et il ne reste rien de nos villes, et plus grand monde de cette humanité. C’est l’heure du renouveau et cela peut se résumer par cette phrase  de l’Apocalypse : « Vois je fais tout nouveau ».
Dans cette phase de mon rêve, je sens que l’enfant tout léger porté sur mon bras, de fait l’enfant Jésus, est ma protection.
Je vous offre cette vision qui montre qu’on passera, semble-t’il, du crépuscule terrible à la purification, mais nos prière à Jésus et à Marie peuvent alléger les épreuves, les écrouter et sauver plein de monde.
C’est un songe prophétique, pas un simple rêve. A aucun moment je n’ai peur car la foi en ce petit enfant me protège.
Bonne année à tous.

 

Publicités

A lire ou relire : toutes sortes de sujets.

En voilà pour tout le monde, de quoi s’informer, s’instruire, réfléchir sur plein de sujets différents.
Pour ceux qui ont déjà lu ces articles, je suis certaine que vous aurez plaisir à relire certains d’entre eux. Interrogation écrite à la rentrée ! Bon, là je rigole.

La Laminine, protéine structurelle de notre corps a la forme de la croix de Jésus

Donner ses organes, c’est piéger son âme ! Ne vendez pas votre âme, donc refusez !

Lien vaccins-autisme : plus de 100 familles françaises portent plainte. Etudes scientifiques le prouvant ajoutées.

21 ans, en pleine forme, et 12 secondes plus tard : squelette !Terrifiant et vrai !

Non à l’holocauste et au puçage par vaccins ! Pétition à signer massivement partout.

J’ai rencontré une reptilienne en 1975.

Ils ont vu et rencontré des reptiliens !

Amitié entre un Bigfoot et un amérindien.

Signe miraculeux chrétien : miracle de l’eau bénite.

Libérez-vous pour libérer l’humanité.

Libérez-vous des entités (pourries) du karma : 2

Le Sacré-cœur m’est apparu !

Le sexe supérieur selon la nature est la femme.L’Algérie produit des immortels… L’escroquerie des Algériens.

Songe de la corde de lumière. 1991.

Rêve du temple d’énergie.

Message du ciel et photographie magique.

Couronnées de lumière après un soin reiki.

Mystères et géants du Mont Bucegi en Roumanie.

Une femme russe kidnappée par un Alma, bigfoot russe.Ma vie chez les elfes. Première partie.Ma vie chez les elfes. Seconde partie.

Le lourd secret de Serephine…

Des bigfoot sur tous les continents : Enlèvements : première partie.

Avion décolle en 1954 et se pose en… 1989…

Transportées dans le passé en Belgique.

Deux disparitions mystérieuses près de pyramides aux USA et en France.

Darwinisme : des scientifiques demandent son abandon.

Une énorme tempête soudaine sauve les chrétiens persécutés !

 

Songe mystique de 2011 sur la guerre civile !

En recherchant sur mon ancien blog, j’ai retrouvé ce rêve mystique énorme je j’avais oublié et qui date de 2011. Je vous le poste tel que je l’avais interprété alors, mais franchement, avec l’antéchrist au pouvoir désormais, ce que nous aurions pu collectivement empêcher, je ne sais plus. Lisez, et dites-moi ce que vous vous en pensez à l’heure actuelle. Je mets en bleu ce que j’ajoute en 2017.

Rêve allégorique : la guerre civile.

Ce rêve m’est venu en cette nuit de Pâques 2011, (l’article date du 24 avril 2011) j’ai donc fait ce rêve dans la nuit du 23 au 24 avril 2011, or, 23 avril c’est pile six ans jour pour jour avant le premier tour des présidentielles 2017.)

Le ciel était gris, et à quelques centimètres au-dessus du sol, je voyais d’abord de profil, une femme, portant une longue et ample jupe rouge vif, et une pèlerine noire. Elle portait aussi une sorte de double bonnet phrygien, pour ce qui est de la forme, mais tout petit, et jaune pâle, et non pas rouge, pour le bonnet situé sur la partie avant de la tête, et à l’arrière de la tête, était un bonnet semblable, mais plus petit encore et plus flou. Au début, la femme impressionnante, glaciale, était vue de profil.

Le bonnet, la tenue pouvaient évoquer l’image de la république aux temps révolutionnaires.

Une personne près de moi, me dit que cette personne lui évoquait la guerre civile. La femme au double minuscule bonnet se tourna face à nous et dit :

– Je suis la guerre civile et je viens faire mon ouvre en France.

Là, je m’écriai :

Pas question !

Je bondis en avant, et je poignardai cette apparition, et la femme « Guerre civile », s’écroulait morte, autrement dit, mon intervention tuait la guerre civile avant qu’elle ne fasse son œuvre ». Une grande lumière se fit. Je me suis réveillée.

Cette « femme » était donc l’allégorie de la guerre civile.

Sa jupe était rouge sang  et ample, évoquant le sang répandu par une guerre civile, sa pèlerine noire évoquait le deuil, mais son bonnet phrygien, partant en deux sens opposés était de toute petite taille. bifide, de couleur pâle au lieu d’être rouge, et en partie effacé, plutôt fantomatique côté droit..

Le bonnet phrygien coiffe Marianne, l’image de la République française, et est hérité directement de l’imagerie révolutionnaire. Le bonnet signifie aussi ceux qui dirigent !

J’ajoute tout de même en 2017, quelque chose qui semble en lien avec ce qu’il s’est passé pour ces élections. Le bonnet double, ce sont les deux côtés caractéristiques de la politique politicienne en France, à savoir gauche et droit.

Côté droit c’est presque effacé, et le bonnet est de toute façon jaune et non pas rouge. Cela évoque l’usure, les couleurs qui ont passées, la disparitions de ces deux gros clans républicains de notre politique.

Ce bonnet n’est plus rouge, et tout petit; donc ceux qui sont les maîtres depuis la révolution, autant dire les illuminati, sont en train de perdre la maîtrise, et ce qu’ils ont introduit et qui est contraire à nos valeurs : islam et invasion, (bonnet arrière antagoniste) est flou, presque effacé; par conséquent, eux sont encore plus dépassés, mais le fantôme du bonnet phrygien a encore la volonté de faire exploser la guerre civile.

Le paragraphe ci-dessus donne mon interprétation de 2011, mais à présent, le rétrécissement et la pâleur du bonnet, montre à la fois l’usure du système et la restriction des libertés.

Je « poignarde » ce projet de guerre civile. Autrement dit, mon action d’information lucide, et aussi l’action spirituelle, sont susceptibles d’empêcher cette guerre civile qui semble si proche, de se produire.

Là, six ans plus tard, j’ai fait ce que je pouvais pour empêcher le choix de l’antéchrist qui apporte le bain de sang, mais l’antéchrist étant au pouvoir à présent, je ne vois pas que faire de plus, à part prier.

Voilà mon analyse.

Ce rêve m’a impressionné, mais pendant le rêve, je n’avais pas la moindre hésitation.

Nous verrons ce qu’il en sera, mais le fait que ce rêve survienne la nuit de Pâques, a une raison d’être; la fin du système et du projet des forces du malest lié à la résurrection de notre pays et de tout l’occident.